(Crédit photo: Courtoisie)

POLITIQUE. La vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, a présenté le 23 avril dernier, le mandat qu’elle a confié à la députée de Lotbinière-Frontenac, Isabelle Lecours, dans le cadre des travaux du groupe de travail sur la violence conjugale. Cette dernière coordonnera les travaux en lien avec les maisons d’aide et d’hébergement pour femmes.

«Je dois m’assurer que les services offerts et financés répondent bien aux besoins. Constater si le financement est suffisant, si l’arrimage avec les programmes d’habitation est efficace et ce qu’on peut améliorer. Ce sera aussi de voir de quelles façons on peut renforcer le rôle des maisons dans le continuum des services sociaux, des services de police et de justice ainsi que les organismes d’hommes», a précisé Mme Lecours, ajoutant qu’elle se dit fière de faire partie de la solution.

Elle compte également se pencher sur le parcours type que vit une femme qui fait appel à ces ressources et s’assurer qu’il y aura des services adéquats dans chacune des régions du Québec. Actuellement, il y a des iniquités. Certaines régions sont plus démunies que d’autres sur le plan des ressources.

Afin de réaliser ce portrait, elle rencontrera virtuellement les différents représentants du milieu des maisons d’hébergement (de première et de deuxième étape) de même que les responsables de ces maisons. Son agenda du mois de mai sera principalement consacré à ces rencontres. Et elle a déjà une idée de la façon dont elle veut les orienter.  «J’ai déjà une banque de questions, ça va aller rondement. […] Parce que j’ai vécu ça [la violence conjugale], j’ai une compréhension spécifique de la problématique», a-t-elle expliqué.

Déjà, elle insiste sur l’importance des maisons d’aide et d’hébergement qui prennent en charge les femmes plus vulnérables au niveau de leur sécurité physique ou financière, mais peuvent également les accompagner.

«Elles ne font pas seulement de l’hébergement. Elles offrent aussi de l’aide externe pour celles qui n’ont pas nécessairement besoin d’hébergement. C’était mon cas, j’avais suffisamment de ressources pour ne pas être hébergée, dans d’autres situations, elles ne veulent pas déplacer les enfants.»

Financement supplémentaire

Par ailleurs, afin de répondre à des besoins immédiats, le gouvernement a prévu un financement additionnel de 92 M$ sur cinq ans pour les maisons d’aide et d’hébergement. Il permettra l’embauche de ressources pour bonifier rapidement l’offre de services externes aux victimes (écoute téléphonique, accompagnement et services sociaux) ainsi que la création et la consolidation de places.

«Nous leur avons donné les fonds, mon travail sera de m’assurer que tout est mis en place, qu’il ne manque de rien et que le filet de sécurité autour des femmes est bien en place. S’il y a des améliorations à apporter, je vais faire les recommandations.»

Le mandat d’Isabelle Lecours prendra fin en décembre prochain. Cependant, elle espère être en mesure de présenter des réponses au début de l’automne. «Je ne veux pas trop étirer le temps. Aussitôt que je vais être prête, je vais le faire.»

 

 

 

 

 

Les plus lus

Accident mortel à Joly

FAITS DIVERS. La route a fait une victime la nuit dernière dans le secteur de Saint-Janvier-de-Joly. Pour une raison inconnue, un automobiliste a fait une violente sortie de route sur l’autoroute 20 Est (kilomètres 273) qui lui a coûté la vie.

La maison du quai deviendra musée

PATRIMOINE. Depuis le début du 20e siècle, la petite maison du quai de Lotbinière a été au cœur de la vie de la municipalité et, avec les années, a été déplacée à plusieurs reprises. En 2020, après avoir passé plus de 50 ans au 21, chemin de la Vieille-Église, elle était menacée de démolition. Ses nouveaux propriétaires l’ont cédée à la Corporation d’aide au développement économique et familial (C...

Deuxième dose : les Québécois pourront devancer leur rendez-vous à partir du mois prochain

SANTÉ. Lors d'une mêlée de presse à l'Assemblée nationale, le ministre de la Santé du Québec, Christian Dubé, a fait une mise à jour jeudi sur la campagne de vaccination. À cette occasion, il a notamment annoncé que les Québécois pourront devancer leur rendez-vous afin d'obtenir une deuxième dose d'un vaccin contre la COVID-19 à partir de juin.

Ode à la bienveillance envers les aînés

COMMUNAUTÉ. Le 15 juin, ce sera la Journée mondiale de lutte à la maltraitance des personnes aînées. Afin de souligner cette journée, plusieurs intervenants de la Chaudière-Appalaches ont uni leurs forces pour proposer une formule qui mettra plutôt l’accent sur un message positif.

COVID-19 : encore des données encourageantes, mais deux décès supplémentaires enregistrés dans la région

SANTÉ. Dans son plus récent bilan sur la situation, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé lundi que seulement 50 nouveaux cas de COVID-19 avaient été découverts dans la région au cours des 24 dernières heures. Toutefois, l'organisation a également indiqué que deux autres personnes demeurant en Chaudière-Appalaches ont perdu leur combat contr...

Lotbinière passera en zone orange le 31 mai

SANTÉ. L’amélioration de la situation sanitaire au Québec fait en sorte que le gouvernement pourra aller de l’avant avec les premières phases du déconfinement qui s’amorceront vendredi et lundi. C’est ce qu’a indiqué le premier ministre du Québec, François Legault, lors de son point de presse hebdomadaire sur l’état de situation de la pandémie de COVID-19 au Québec.

Site de vaccination temporaire à Saint-Apollinaire

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé l’ouverture d’un centre temporaire de vaccination contre la COVID-19 au 83, rue Boucher, à Saint-Apollinaire les 28, 29 et 30 mai.