(Crédit photo: Archives)

CULTURE. Les attraits de la MRC de Lotbinière sont mis en vedette dans le tout huitième livre de la collection Curiosités. Curiosités en Lotbinière a été lancé dans les dernières semaines et montre 100 points d’intérêt que l'on retrouve sur le territoire.

Il aura fallu un peu plus de deux ans de travail à Claude Crégheur et Mélanie St-Jean pour compiler et rassembler les informations composant le livre. L’ouvrage rapporte des anecdotes locales et quelques pans de l’histoire régionale.

«C’est assez varié. Lorsque l’on regarde l’ensemble des 100 points d’intérêt, il y en a probablement la moitié qui est en rapport avec la ruralité de Lotbinière et sa richesse architecturale. Dans l’autre partie, on retrouve des éléments du paysage. On parle même de l’école d’agriculture de Sainte-Croix. Oui elle est abandonnée, mais elle a été très importante pour la région de Lotbinière», a raconté Claude Crégheur.

Les auteurs ont porté une attention particulière à mettre en valeur des éléments distinctifs pour chacune des 18 municipalités de la MRC de Lotbinière, mais qui en même temps étaient peu connus de la population.

«Il fallait cibler 100 points d’intérêt qui ont parfois été oubliés ou que peu de gens connaissaient. […] Ça touche plusieurs sujets. Comme nous avons déjà publié un livre sur les églises on ne voulait pas trop [y consacrer d’espace], tout de même nous sommes allés chercher certains éléments dans des églises que les gens ne connaissent pas. Sur la couverture, on voit le cœur de Lotbinière qui a été creusé sur la falaise. On l’aperçoit uniquement du fleuve», a rajouté M. Crégheur.

Chacune des 100 curiosités est identifiée sur une carte que l’on retrouve dans le livre. Cela donnera la possibilité aux visiteurs, croit M. Crégheur, de se composer un itinéraire touristique en fonction des municipalités qu’ils souhaitent visiter.

Parmi les sites identifiés dans Curiosités en Lotbinière il y a les fonds, le quai de Saint-Antoine-de-Tilly, les bardeaux de cèdre décoratifs, le musée Isidore-Boisvert, les cimetières protestants, le patrimoine irlandais et les ponts couverts

«À la Société patrimoine et histoire des seigneuries de Lotbinière et à la MRC de Lotbinière on met beaucoup d’efforts depuis plusieurs années […] pour faire découvrir notre patrimoine. Nous travaillons à amener des gens dans notre région pour qu’ils puissent découvrir ce qu’il y a d’intéressant et de beau sur notre territoire», a conclu M. Crégheur.

Curiosités en Lotbinière est disponible dans toutes les librairies du Québec, dans les bureaux municipaux et à ceux de la MRC de Lotbinière.

 

 

Les plus lus

De nouveaux éléments dans l’affaire Martin Carpentier

FAITS DIVERS. La Sûreté du Québec a confirmé ce matin qu’elle a en main des éléments lui laissant croire que Martin Carpentier, 44 ans de Lévis, serait toujours en vie et se trouverait dans la MRC de Lotbinière. Ce dernier est recherché depuis le 8 juillet.

Collision mortelle à Saint-Gilles

FAITS DIVERS. Deux personnes ont perdu la vie cet après-midi, à Saint-Gilles, lors d’une collision impliquant une moto à trois roues et une voiture. Les événements sont survenus vers 13h45 sur la route 273.

«Éléments d’intérêt» retrouvés dans le cas Martin Carpentier

Toujours à la recherche du Lévisien en fuite, Martin Carpentier, dans le secteur de Saint-Apollinaire, la Sûreté du Québec (SQ) a annoncé, ce matin, qu'elle a découvert des «éléments d’intérêt» pour l’enquête dont la nature n’a pas été encore révélée.

Un triste hommage de la mère de Norah et Romy Carpentier

Amélie Lemieux, la mère de Norah et Romy Carpentier dont les corps inertes ont été retrouvés le 11 juillet dans un boisé de Saint-Apollinaire, est venue se recueillir au mémorial érigé au parc des Chutes-de-la-Chaudière accompagnée de sa famille, le 13 juillet.

Norah et Romy Carpentier : le bureau du coroner précise son rôle

ENQUÊTE. L’enquête du coroner sur les morts des Lévisiens Norah et Romy Carpentier ainsi que de leur père, Martin, survenues à Saint-Apollinaire a été confiée à la coroner et avocate Sophie Régnière. Son rapport devrait être déposé dans environ un an.

Martin Carpentier : nouvelle stratégie de communication

FAITS DIVERS. Quatre jours après le début de la chasse à l’homme pour mettre la main au collet de Martin Carpentier, 44 ans, de Lévis, la Sûreté du Québec a décidé, hier soir, de rester muette sur la suite de l’opération de recherche. Ce dernier est recherché par les autorités depuis samedi après la découverte des corps de ses deux filles Norah et Romy dans un boisé de Saint-Apollinaire.

COVID-19 : plus qu'un cas actif en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Comme depuis quelques jours, aucun nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus n'a été constaté en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Même qu'il n'y a désormais qu'un seul cas actif dans la région, plus précisément à Lévis.

Les recherches se poursuivent pour mettre la main sur Martin Carpentier

CHASSE À L'HOMME. Après une nuit de recherches sans résultats, les policiers poursuivent ce matin leurs recherches dans le boisé situé dans le quadrilatère formé par le rang Bois-Joly, la route de l'Ormière, le rang Saint-Lazare et la route des Ruisseaux, à Saint-Apollinaire, afin de retrouver Martin Carpentier. Le Lévisien de 44 ans est le suspect principal en lien avec la découverte des corps sa...

Norah et Romy Carpentier ont été assassinées

FAITS DIVERS. Martin Carpentier a bel et bien tué ses filles, Norah (11 ans) et Romy (6 ans), et s’est ensuite enlevé la vie. L’ensemble du drame s’est joué dans les heures qui ont suivi l’embardée survenue dans la soirée du 8 juillet sur l’autoroute 20, à Saint-Apollinaire. C’est ce qu’a expliqué l’inspecteur chef et directeur des communications de la Sûreté du Québec, Guy Lapointe, en point de p...

La SQ déploie plus d'effectifs afin de localiser Martin Carpentier

CHASSE À L'HOMME. C'est sous la pluie que s'amorce vendredi la huitième journée de recherche afin de trouver Martin Carpentier, ce Lévisien de 44 ans activement recherché par la Sûreté du Québec (SQ) en lien avec les décès de deux fillettes lévisiennes, Norah et Romy.