Postes Canada fermera le comptoir postal de Saint-Gilles le 15 octobre. (Crédit photo : Postes Canada)

SOCIÉTÉ. Saint-Gilles a perdu son bureau de poste il y a un peu plus de 25 ans après le départ à la retraite de son maître de poste. Jusqu’à aujourd’hui, certains services de base étaient assurés par un comptoir postal situé à même les locaux d’Alimentation Saint-Gilles. Ce dernier sera fermé, en principe, aujourd'hui.

Une décision que s’explique mal le maire de la municipalité de plus de 2 600 habitants, Robert Samson. «Je ne pensais pas qu’on aurait à vivre ça avec une population aussi importante que la nôtre.»

Le nœud du problème, a-t-il mentionné, c’est que ce que verse Postes Canada au propriétaire de l’épicerie pour maintenir le comptoir postal n’est pas suffisant. Ce dernier a donc statué sur le fait qu’il ne leur louerait plus d’espace dans son commerce. «La société des postes devait chercher un autre fournisseur dans le village. Elle n’en a pas trouvé et a choisi de tout fermer en nous disant d’aller à Saint-Agapit pour avoir nos services. Pour nous, ce n’est pas du tout acceptable.»

Robert Samson promet que différents moyens de pression seront pris pour que la société d’État revienne sur sa décision et maintienne le comptoir postal à l’épicerie locale. «Dans certaines municipalités, pour un poste semblable, Postes Canada paie beaucoup plus cher que chez nous. On va aller jusqu’au bout. Vous devriez donner à notre fournisseur ce que vous offrez aux autres.»

Soutien

Robert Samson a dénoncé la situation lors de la plus récente rencontre du conseil des maires, le 9 octobre, sollicitant leur appui dans ses démarches auprès de Postes Canada. «Il est proposé que le conseil des maires de la MRC de Lotbinière demande à la société des postes de tout mettre en œuvre pour conserver ouvert le dernier point de service présent dans chacune de nos municipalités», a-t-il déclaré.

Il craint que cette situation puisse toucher éventuellement d’autres localités du territoire, pas seulement la sienne.

Postes Canada

De son côté, Postes Canada explique être en contact avec la municipalité afin de trouver une solution.

«Nous cherchons une autre entreprise pour héberger le comptoir postal à Saint-Gilles. En attendant, nous allons continuer à effectuer la livraison des colis à la porte ou dans les boîtes postales communautaires. Les résidents qui reçoivent un avis de livraison peuvent récupérer leur colis au bureau de poste de Saint-Agapit», a fait savoir la chargée des relations avec les médias de Postes Canada, Hayley Magermans.

Cette dernière précise que «la recherche se poursuivra jusqu’à ce que nous ayons épuisé toutes nos options».

Quant aux avis de livraison, ils sont remis aux citoyens quand il est impossible de joindre un client à la maison, qu'un article est trop gros pour la boîte postale communautaire ou lorsqu’une preuve d’identité ou une signature est requise.

 

Les plus lus

De nouveaux éléments dans l’affaire Martin Carpentier

FAITS DIVERS. La Sûreté du Québec a confirmé ce matin qu’elle a en main des éléments lui laissant croire que Martin Carpentier, 44 ans de Lévis, serait toujours en vie et se trouverait dans la MRC de Lotbinière. Ce dernier est recherché depuis le 8 juillet.

Collision mortelle à Saint-Gilles

FAITS DIVERS. Deux personnes ont perdu la vie cet après-midi, à Saint-Gilles, lors d’une collision impliquant une moto à trois roues et une voiture. Les événements sont survenus vers 13h45 sur la route 273.

COVID-19 : un nouveau cas à Lévis

SANTÉ. Après une accalmie d'une semaine, les autorités sanitaires ont confirmé, jeudi, qu'un nouveau cas d'infection au coronavirus avait été constaté en Chaudière-Appalaches, plus précisément à Lévis.

Mystérieuse sortie de route sur l’autoroute 20

FAITS DIVERS. Les policiers de la Sûreté du Québec enquêtent actuellement sur une mystérieuse sortie de route survenue le 8 juillet dernier, en soirée, sur l’autoroute 20 Est à la hauteur de Saint-Apollinaire. À l’arrivée des policiers, les occupants du véhicule étaient introuvables. Les recherches ont repris aujourd’hui afin d’éclaircir la question.

«Éléments d’intérêt» retrouvés dans le cas Martin Carpentier

Toujours à la recherche du Lévisien en fuite, Martin Carpentier, dans le secteur de Saint-Apollinaire, la Sûreté du Québec (SQ) a annoncé, ce matin, qu'elle a découvert des «éléments d’intérêt» pour l’enquête dont la nature n’a pas été encore révélée.

Un triste hommage de la mère de Norah et Romy Carpentier

Amélie Lemieux, la mère de Norah et Romy Carpentier dont les corps inertes ont été retrouvés le 11 juillet dans un boisé de Saint-Apollinaire, est venue se recueillir au mémorial érigé au parc des Chutes-de-la-Chaudière accompagnée de sa famille, le 13 juillet.

Incendie majeur dans une ferme de Saint-Agapit

FAITS DIVERS. Un incendie majeur survenu le 9 juillet, en après-midi, dans une ferme de Saint-Agapit a nécessité l’intervention de plus de 75 pompiers.

Norah et Romy Carpentier : le bureau du coroner précise son rôle

ENQUÊTE. L’enquête du coroner sur les morts des Lévisiens Norah et Romy Carpentier ainsi que de leur père, Martin, survenues à Saint-Apollinaire a été confiée à la coroner et avocate Sophie Régnière. Son rapport devrait être déposé dans environ un an.

Martin Carpentier : nouvelle stratégie de communication

FAITS DIVERS. Quatre jours après le début de la chasse à l’homme pour mettre la main au collet de Martin Carpentier, 44 ans, de Lévis, la Sûreté du Québec a décidé, hier soir, de rester muette sur la suite de l’opération de recherche. Ce dernier est recherché par les autorités depuis samedi après la découverte des corps de ses deux filles Norah et Romy dans un boisé de Saint-Apollinaire.

COVID-19 : plus qu'un cas actif en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Comme depuis quelques jours, aucun nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus n'a été constaté en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Même qu'il n'y a désormais qu'un seul cas actif dans la région, plus précisément à Lévis.