Le nouveau président de la LHCS, Vincent Drouin, en compagnie du président des Mercenaires de Lotbinière, Yvan Gingras. (Crédit photo : Courtoisie)

HOCKEY. La Ligue de hockey Côte-Sud (LHCS) a officiellement lancé les activités de sa 8e saison le 25 septembre dernier, à Montmagny. La Ligue a profité de l’occasion pour présenter plusieurs nouveautés qui sont au programme.

Les amateurs de hockey auront droit cette année à un calendrier régulier de 21 rencontres qui débutera le 4 octobre prochain. Ce sera le 6 octobre pour les Mercenaires de Lotbinière.

Suivra le premier tour des séries éliminatoires, un deux de trois, qui opposera les quatrième et cinquième positions de chacune des sections. Par la suite, les demi-finales et finales de section proposeront une formule trois de cinq et la grande finale sera disputée sous le modèle d’un quatre de sept.

Nouvelle équipe

La LHCS a profité de cette soirée de lancement pour présenter une nouvelle équipe, la dixième du circuit, qui se joindra à la ligue. Le Famili-Prix de Saint-Joseph évoluera au sein de la division Est avec le Plastique Moore de Saint-Damien, les Éperviers de Saint-Charles, les Mercenaires de Lotbinière et le Giovannina de Sainte-Marie.

De son côté, la section Ouest sera composée du Pavage Jirico de Saint-Jean-Port-Joly, des Seigneurs de La Pocatière, de l’Impérial de Saint-Pascal, des Fondations B.A. de Trois-Pistoles et du Décor Mercier de Montmagny.

Changement à la direction

Vincent Drouin de Saint-Damien, cofondateur du circuit en 2012, a été nommé, plus tôt cette année, président de la ligue. Il succède à Claude Turgeon de Saint-Pamphile qui avait occupé ce poste au cours des quatre précédentes campagnes.

Application

La LHCS a également profité de ce lancement de saison pour présenter une nouvelle application qui permettra de suivre les parties en temps réel. Développée par l’entreprise Kreezee Sports permettra aux amateurs de hockey de suivre le déroulement de tous les matchs : buts, passes et autres.

«Les personnes qui le souhaitent pourront suivre, en direct, une ou certaines équipes ou l’ensemble des formations en simultané. Tu peux assister à une rencontre à l’aréna de Montmagny tout en sachant ce qui se passe le même soir à Saint-Damien ou ailleurs», a mentionnée Dominic Lord, cofondateur du site Kreezee Sports.

Parallèlement, l’application a été aussi développée pour suivre les équipes de hockey mineur ou les associations sportives supportées par Kreezee.com.

Accessibilité

«Cette année, j'ai comme objectif, avec les membres du bureau de direction, de consolider les petits marchés. Il est également important de conserver le concept de joueur local, car c'est ce qui assurera l'avenir du circuit à long terme», a indiqué Vincent Drouin, qui ajoute que la LHCS est en excellente santé et que tous les efforts seront menés afin de la garder.

Pour maintenir la santé de la LHCS, la direction mise sur une bonne qualité de jeu et sur un prix abordable des billets. Il en coûtera un maximum de 6 $ pour les adultes en saison régulière et de 7 $ lors des éliminatoires.

 

 

 

Les plus lus

De nouveaux éléments dans l’affaire Martin Carpentier

FAITS DIVERS. La Sûreté du Québec a confirmé ce matin qu’elle a en main des éléments lui laissant croire que Martin Carpentier, 44 ans de Lévis, serait toujours en vie et se trouverait dans la MRC de Lotbinière. Ce dernier est recherché depuis le 8 juillet.

Collision mortelle à Saint-Gilles

FAITS DIVERS. Deux personnes ont perdu la vie cet après-midi, à Saint-Gilles, lors d’une collision impliquant une moto à trois roues et une voiture. Les événements sont survenus vers 13h45 sur la route 273.

COVID-19 : un nouveau cas à Lévis

SANTÉ. Après une accalmie d'une semaine, les autorités sanitaires ont confirmé, jeudi, qu'un nouveau cas d'infection au coronavirus avait été constaté en Chaudière-Appalaches, plus précisément à Lévis.

Mystérieuse sortie de route sur l’autoroute 20

FAITS DIVERS. Les policiers de la Sûreté du Québec enquêtent actuellement sur une mystérieuse sortie de route survenue le 8 juillet dernier, en soirée, sur l’autoroute 20 Est à la hauteur de Saint-Apollinaire. À l’arrivée des policiers, les occupants du véhicule étaient introuvables. Les recherches ont repris aujourd’hui afin d’éclaircir la question.

«Éléments d’intérêt» retrouvés dans le cas Martin Carpentier

Toujours à la recherche du Lévisien en fuite, Martin Carpentier, dans le secteur de Saint-Apollinaire, la Sûreté du Québec (SQ) a annoncé, ce matin, qu'elle a découvert des «éléments d’intérêt» pour l’enquête dont la nature n’a pas été encore révélée.

Un triste hommage de la mère de Norah et Romy Carpentier

Amélie Lemieux, la mère de Norah et Romy Carpentier dont les corps inertes ont été retrouvés le 11 juillet dans un boisé de Saint-Apollinaire, est venue se recueillir au mémorial érigé au parc des Chutes-de-la-Chaudière accompagnée de sa famille, le 13 juillet.

Incendie majeur dans une ferme de Saint-Agapit

FAITS DIVERS. Un incendie majeur survenu le 9 juillet, en après-midi, dans une ferme de Saint-Agapit a nécessité l’intervention de plus de 75 pompiers.

Norah et Romy Carpentier : le bureau du coroner précise son rôle

ENQUÊTE. L’enquête du coroner sur les morts des Lévisiens Norah et Romy Carpentier ainsi que de leur père, Martin, survenues à Saint-Apollinaire a été confiée à la coroner et avocate Sophie Régnière. Son rapport devrait être déposé dans environ un an.

Martin Carpentier : nouvelle stratégie de communication

FAITS DIVERS. Quatre jours après le début de la chasse à l’homme pour mettre la main au collet de Martin Carpentier, 44 ans, de Lévis, la Sûreté du Québec a décidé, hier soir, de rester muette sur la suite de l’opération de recherche. Ce dernier est recherché par les autorités depuis samedi après la découverte des corps de ses deux filles Norah et Romy dans un boisé de Saint-Apollinaire.

COVID-19 : plus qu'un cas actif en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Comme depuis quelques jours, aucun nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus n'a été constaté en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Même qu'il n'y a désormais qu'un seul cas actif dans la région, plus précisément à Lévis.