Le major-général Gagné au moment de sa promotion. Il reçoit son grade des mains de son épouse, Marlène Cayer, et du général Jonathan Vance. (Crédit photo : Courtoisie)

PORTRAIT. Brigadier-général des Forces armées canadiennes, Marc Gagné a été promu, le 6 août dernier, au grade de major-général. Depuis sa nomination, le Gillois occupe d’importantes fonctions au sein de l’état-major à titre de chef des programmes stratégiques du personnel militaire.

Il deviendra ainsi responsable de l’application de toutes les politiques nationales que le gouvernement souhaite mettre en place pour les trois corps d’armée : l’aviation, la marine et l’armée de terre. C’est ce département qui s’est occupé de toute la question de la consommation du cannabis dans les forces armées à la suite de l’entrée en vigueur de la loi le légalisant, a mentionné le major-général Gagné.

Ce sera «un gros défi», de son propre aveu, puisque pendant toute sa carrière, il a travaillé, sur le terrain.

«J’ai hâte de voir quels seront mon influence et mon rôle. Lorsque j’ai été promu major-général, le chef d’état-major de la défense nationale [le général Jonathan Vance] m’a dit qu’on avait besoin de gens qui avaient un parcours comme le mien pour amener cette vision dans la gestion. Je suis certain que ce sera intéressant et complexe. Ce qui est bien dans ce travail, c’est qu’à chaque action, tu sais que tu vas influencer directement les membres des forces.»

Pendant son mandat, il sera, entre autres, responsable des initiatives de recrutement des autochtones et des immigrants, des congés parentaux. «Il faut s’assurer que l’on reflète la société canadienne.» Il y a aussi tout l’aspect de la formation et de l’arrimage avec les collèges et les universités.

Au bout du compte, ce sera le gouvernement qui prendra les décisions, mais les recommandations qu’il fera auront une influence dans le déploiement et le développement des initiatives nationales. «Je vais pouvoir m’assurer que les préoccupations de nos membres soient toujours considérées.»

Longue carrière

Avec plus de 30 ans de service actif, la feuille de route du major-général Gagné est impressionnante. Enrôlé à 17 ans, ce fils de policier a toujours eu une attirance pour la carrière militaire.

Pendant sa longue carrière, il a été appelé à diriger plusieurs unités et bataillons, ce qui l’a amené à gravir les échelons. Il a pris part à plusieurs missions outre-Atlantique, notamment en Croatie, en Bosnie-Herzégovine, en Afghanistan et au Moyen-Orient.

Même s’il a participé à des missions de combat, il retient davantage de ses séjours à l’étranger l’aspect humanitaire de son travail.

«C'est de constater que de jeunes enfants pouvaient avoir accès à certaines choses que nous tenons pour acquises comme l’école ou l’eau, alors que là-bas, ils en sont privés. […] C’est l’une des plus belles réalisations. Dans l’absolu, je pense que c’est ce qui est le plus valorisant, de voir que tu fais une petite différence dans la vie de ces gens-là.»

Une partie de son travail sur le terrain consistait aussi à aider les forces locales (police et armée) à se structurer de manière qu’elles puissent garantir la sécurité de leur population. «Si tu n’as pas la sécurité, ta priorité sera de te protéger. Nous, on contribue à assurer la solidité de cette fondation avec les forces policières et militaires.»

 

 

 

Les plus lus

De nouveaux éléments dans l’affaire Martin Carpentier

FAITS DIVERS. La Sûreté du Québec a confirmé ce matin qu’elle a en main des éléments lui laissant croire que Martin Carpentier, 44 ans de Lévis, serait toujours en vie et se trouverait dans la MRC de Lotbinière. Ce dernier est recherché depuis le 8 juillet.

Collision mortelle à Saint-Gilles

FAITS DIVERS. Deux personnes ont perdu la vie cet après-midi, à Saint-Gilles, lors d’une collision impliquant une moto à trois roues et une voiture. Les événements sont survenus vers 13h45 sur la route 273.

COVID-19 : un nouveau cas à Lévis

SANTÉ. Après une accalmie d'une semaine, les autorités sanitaires ont confirmé, jeudi, qu'un nouveau cas d'infection au coronavirus avait été constaté en Chaudière-Appalaches, plus précisément à Lévis.

Mystérieuse sortie de route sur l’autoroute 20

FAITS DIVERS. Les policiers de la Sûreté du Québec enquêtent actuellement sur une mystérieuse sortie de route survenue le 8 juillet dernier, en soirée, sur l’autoroute 20 Est à la hauteur de Saint-Apollinaire. À l’arrivée des policiers, les occupants du véhicule étaient introuvables. Les recherches ont repris aujourd’hui afin d’éclaircir la question.

«Éléments d’intérêt» retrouvés dans le cas Martin Carpentier

Toujours à la recherche du Lévisien en fuite, Martin Carpentier, dans le secteur de Saint-Apollinaire, la Sûreté du Québec (SQ) a annoncé, ce matin, qu'elle a découvert des «éléments d’intérêt» pour l’enquête dont la nature n’a pas été encore révélée.

Un triste hommage de la mère de Norah et Romy Carpentier

Amélie Lemieux, la mère de Norah et Romy Carpentier dont les corps inertes ont été retrouvés le 11 juillet dans un boisé de Saint-Apollinaire, est venue se recueillir au mémorial érigé au parc des Chutes-de-la-Chaudière accompagnée de sa famille, le 13 juillet.

Incendie majeur dans une ferme de Saint-Agapit

FAITS DIVERS. Un incendie majeur survenu le 9 juillet, en après-midi, dans une ferme de Saint-Agapit a nécessité l’intervention de plus de 75 pompiers.

Norah et Romy Carpentier : le bureau du coroner précise son rôle

ENQUÊTE. L’enquête du coroner sur les morts des Lévisiens Norah et Romy Carpentier ainsi que de leur père, Martin, survenues à Saint-Apollinaire a été confiée à la coroner et avocate Sophie Régnière. Son rapport devrait être déposé dans environ un an.

Martin Carpentier : nouvelle stratégie de communication

FAITS DIVERS. Quatre jours après le début de la chasse à l’homme pour mettre la main au collet de Martin Carpentier, 44 ans, de Lévis, la Sûreté du Québec a décidé, hier soir, de rester muette sur la suite de l’opération de recherche. Ce dernier est recherché par les autorités depuis samedi après la découverte des corps de ses deux filles Norah et Romy dans un boisé de Saint-Apollinaire.

COVID-19 : plus qu'un cas actif en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Comme depuis quelques jours, aucun nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus n'a été constaté en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Même qu'il n'y a désormais qu'un seul cas actif dans la région, plus précisément à Lévis.