Photo : Courtoisie

SOCIÉTÉ. Graffitis vulgaires, racistes, antisémites, mobilier urbain brisé, toilettes publiques saccagées, distributrices à savon et à papier arrachées, murs défoncés, panneaux d’arrêt noircis, arbres sectionnés ou cassés… Ces actes de vandalisme, Saint-Agapit les collectionne depuis le printemps. Ces gestes qui s’accumulent sur des installations neuves ou fraîchement rénovées exaspèrent de plus en plus les autorités municipales.

Le Complexe des Seigneuries, le chapiteau, le chalet des loisirs, le mobilier urbain, les toilettes publiques, tout y passe dénoncent tour à tour le responsable des loisirs, Patrice Boucher, le directeur général de la municipalité, Claude Fortin, ainsi que le conseiller responsable des loisirs Marc-Antoine Drouin.

Le cœur du village qui avait été aménagé pour devenir un espace accueillant pour les familles et les adolescents a été pris à parti par quelques trouble-fêtes. Ce qui a débuté par des déchets au sol près des jeux d’eau, du pumptrack et du skatepark s’est aggravé au fil des semaines. Dès que la municipalité fait une intervention, tout est à recommencer dans les jours qui suivent.

«Nous avons fait repeinturer les murs du chapiteau et une semaine plus tard, on y retrouvait de nouveaux graffitis plus vulgaires les uns que les autres, même des messages racistes et antisémites. Ç’a été peinturé une seconde fois au début de juillet et le mur recommence à être recouvert de graffitis», a illustré Patrice Boucher.

Pour sa part, Claude Fortin demande aux jeunes et aux citoyens de «faire preuve de civisme» envers les installations municipales. «Si vous voulez vous assoir pour parler, faites-le, vous êtes les bienvenus, mais ne brisez pas svp.»

Des coûts

Jusqu’à présent, ce manège aura de 10 000 $ à 15 000 $, en temps et en matériel perdu. «Cet argent-là ne pourra jamais servir pour ce à quoi il était prévu : des activités pour les familles, les jeunes, les ados, etc. C’est de l’argent perdu», a renchéri Claude Fortin.

«Nos employés travaillent à réparer ce qu’ils ont déjà réparé une, deux ou même trois fois dans le même été. Ça devient décourageant. Le travail qu’ils devaient faire n’avance pas et ils se retrouvent à toujours réparer les mêmes choses», a souligné Marc-Antoine Drouin.

Claude Fortin dernier ajoute que la Sûreté du Québec collabore avec la municipalité afin de mettre fin au problème. Selon M. Fortin, de sept à huit jeunes ont été identifiés et devraient être rencontrés dans les jours à venir.

S’ajoutera une autre somme de 15 000 $ pour la pose de caméras de surveillance. Une dépense qui a été devancée puisqu’elle n’était pas planifiée au budget de cette année.

Sans dire que ces problèmes freineront le développement de nouveaux projets, Marc-André Drouin explique ce que sera une donnée qui sera prise en compte lors de leur planification.

«C’est dommage que l’argent des citoyens serve à réparer des choses déjà mises en place au lieu de faire ce qu’on faisait bien depuis les dernières années, soit aller de l’avant et construire de nouvelles choses pour améliorer nos installations», a-t-il analysé.

 

 

 

 

 

Les plus lus

IGA Marché Veilleux de Saint-Apollinaire vendu

ÉCONOMIE. Une importante transaction est survenue récemment dans le monde de l’alimentation. Selon ce que rapporte le Beauce Média, la famille Veilleux s’est départie de deux de ses trois épiceries, dont celle de Saint-Apollinaire.

Un plan ambitieux pour le transport en commun

TRANSPORT. La MRC de Lotbinière voit grand pour le développement de son service de transport en commun. D'ici quelques années, la ligne actuelle de l’Express vers Sainte-Foy reliant Laurier-Station et Saint-Apollinaire aux institutions d’enseignement de Québec ne sera bientôt plus la seule liaison offerte aux citoyens de la région.

Un nouveau maire à Saint-Antoine-de-Tilly

POLITIQUE. Les citoyens de Saint-Antoine-de-Tilly se sont donné un nouveau maire. Le 30 octobre, ils ont élu Richard Bellemare.

Un bon début pour l’épicerie de proximité à Lotbinière

ÉCONOMIE. Ouvert à la mi-mars, le Marché Saint-Louis à Lotbinière répond aux attentes fixées par le comité chargé de redonner une épicerie à la Municipalité après la fermeture du Marché Ami en novembre 2021.

Inflation : le gouvernement provincial dévoile les détails entourant l'envoi de nouveaux chèques d'aide

INFLATION. Comme il s'y était engagé en campagne électorale plus tôt cet automne, le gouvernement caquiste a officiellement confirmé, le 9 novembre, que Québec enverra un nouveau montant ponctuel à la majorité des Québécois pour les aider à faire face aux effets de l'inflation. Le ministre des Finances du Québec, Eric Girard, a alors présenté les détails entourant la mesure.

Problèmes sur des passages à niveau : Joly demande au CN de se pencher sur la problématique

SÉCURITÉ. Devant plusieurs plaintes de ses concitoyens, la Municipalité de Saint-Janvier-de-Joly a amorcé des démarches auprès du Canadien National (CN) afin que l’entreprise effectue des travaux correctifs sur des passages à niveau situés sur les terrains de Jolyens.

Un comité pour continuer d’offrir des spectacles à Joly

ÉVÉNEMENTIEL. Joly continuera d’être l’hôte d’artistes qui seront de passage dans la région pour performer. Des citoyens de la municipalité lotbiniéroise ont récemment créé un comité pour organiser divers événements, dont des spectacles dans la salle multifonctionnelle aménagée dans l’église de Joly.

Encore un honneur pour Karl Breu et Theres Fuchs

AGRICULTURE. Le 9 novembre dernier, Agropur, a remis le titre de Championne régionale du Club de l’Excellence en matière de qualité du lait à Karl Breu et Theres Fuchs de Lotbinière.

Apprendre la langue de son refuge

SOCIÉTÉ. Depuis le 30 mai, la MRC de Lotbinière a accueilli au moins 37 Ukrainiens sur son territoire. Si certains sont partis vers d’autres régions, d’autres habitent toujours dans la MRC, principalement à Saint-Apollinaire et Saint-Antoine-de-Tilly. En plus de s’adapter à un nouveau mode de vie et intégrer le marché du travail, ils doivent aussi apprendre le français. C’est le cas de Tamara, une...

Nomination d’un directeur adjoint au CEC de Lotbinière

ÉDUCATION. La direction du Cégep de Thetford poursuit sa promesse de s’engager davantage dans la MRC de Lotbinière. L’organisation vient de nommer Pascal Binet comme directeur adjoint des études et responsable de la gestion du Centre d’études collégiales (CEC) de Lotbinière, à Saint-Agapit.