Photo : Mélanie Labrecque

AGRICULTURE. Le ministre de l’Agriculture, André Lamontagne, a confirmé le 15 juin, le renouvellement de l’Entente sectorielle de développement du secteur bioalimentaire de la Chaudière-Appalaches. L’accord couvre la période 2021 à 2024.

L’entente qui sera gérée par la Table agroalimentaire de la Chaudière-Appalaches (TACA) permettra la réalisation de projets qui permettront la poursuite des efforts pour favoriser l’achat local auprès des consommateurs.

«Cette piste trouve écho dans le projet des Arrêts gourmands qui regroupe plus de 160 entreprises réparties un peu partout sur le territoire. Cette nouvelle mouture est l’outil parfait pour favoriser l’achat local. Il y a une foule de déclinaisons qui peuvent voir le jour dans les années à venir qui nous permettront de promouvoir et de valoriser les produits agroalimentaires d’ici et d’établir un dialogue avec les consommateurs», a illustré la présidente du conseil d’administration de la TACA, Caroline Laterreur.

Par ailleurs, la croissance de l’intérêt de la population envers l’achat local profite au secteur bioalimentaire. La pandémie a aussi accentué cette sensibilité chez les consommateurs.

«Depuis deux ans, les produits du Québec de différentes catégories surperforment au niveau des achats. Ce que l’on voit aussi, c’est que l’année qui vient de se terminer a généré des recettes agricoles miracles au Québec. Pour 2022, ça s’annonce pour que ce soit de meilleures recettes encore», a soutenu le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, André Lamontagne.

Les autres objectifs de l’entente sont la diversification de l’agriculture, de l’agroalimentaire et des pratiques agricoles et la remise en culture des terres en friche. «Nous souhaitons voir l’agriculture se développer en Chaudière-Appalaches, voir les terres agricoles se développer et non se reboiser et voir que les gens y adhèrent», a, pour sa part, ajouté la deuxième vice-présidente de l’Union des producteurs agricoles (UPA) de Chaudière-Appalaches, Natacha Lagarde.

Rappelons que l’agriculture en Chaudière-Appalaches est un important moteur économique. L’UPA représente près de 5 500 entreprises qui génèrent des recettes d’environ 1,6 G$ par année.

L’Entente sectorielle vient aussi avec une enveloppe de 640 500 $, dont 300 000 du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation. Le reste de la contribution provient du milieu. À la contribution de 60 000 $ et de l’aide non monétaire de 40 500 $ de l’UPA s’ajoutent celles des villes et MRC de la Chaudière-Appalaches. En trois ans, la MRC de Lotbinière contribuera pour 21 964 $ et la Ville de Lévis pour 45 755 $.

 

 

 

Les plus lus

Problème de vandalisme à Saint-Agapit

SOCIÉTÉ. Graffitis vulgaires, racistes, antisémites, mobilier urbain brisé, toilettes publiques saccagées, distributrices à savon et à papier arrachées, murs défoncés, panneaux d’arrêt noircis, arbres sectionnés ou cassés… Ces actes de vandalisme, Saint-Agapit les collectionne depuis le printemps. Ces gestes qui s’accumulent sur des installations neuves ou fraîchement rénovées exaspèrent de plus e...

Val-Alain : un programme victime de son succès

SOCIÉTÉ. Au grand étonnement de la Municipalité de Val-Alain, tous les terrains qu’elle a mis en vente ainsi que ceux donnés par la Corporation de développement économique (CDE) au début du mois de mai avaient déjà trouvé preneur à la mi-juin.

Il crée un drapeau pour sa région

SOCIÉTÉ. Depuis qu’il est enfant, David Côté entretient une passion pour les drapeaux. Récemment, il a décidé de la concrétiser en créant un drapeau pour sa région natale, la MRC de Lotbinière.

Les nouvelles technologies pour briser l’isolement

SOCIÉTÉ. Qu’ils habitent en appartement ou en centre d’hébergement, les aînés peuvent souffrir d’un isolement social. L’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC) pourrait leur permettre d’entrer en contact avec le monde extérieur. Pourtant, le sujet a été peu étudié. C’est ce qui a alimenté la réflexion de la journaliste indépendante Eugénie Emond dans la réalisati...

Une aide non négligeable pour Aide Alimentaire Lotbinière

COMMUNAUTÉ. L’achat d’un camion réfrigéré à la fin du mois de mai permet à Aide Alimentaire Lotbinière de maximiser les denrées alimentaires qu’elle obtient de ses différents partenaires.

Les bleuets seront abondants cette année

AGRICULTURE. La saison du bleuet en corymbe a été lancée le 26 juillet dernier. Selon les prévisions du ministère de l’Agriculture des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ), les récoltes du petit fruit bleu devraient être bonnes.

Vaccination contre la COVID-19 : un vaccin disponible pour les enfants de six mois à quatre ans

SANTÉ. À la suite d'un avis favorable formulé par le Comité sur l'immunisation du Québec (CIQ) de l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a annoncé, le 21 juillet, que le vaccin Spikevax de Moderna sera offert, dès le lundi 25 juillet, aux enfants de six mois à quatre ans qui ne présentent pas de contre-indication.

Prudence près des plans d’eau

SÉCURITÉ. La 29e édition de la Semaine nationale de prévention de la noyade (SNPN) de la Société de sauvetage se déroule du 17 au 23 juillet 2022, et c’est le moment de la saison estivale que l’organisation a choisi pour rappeler au grand public l’importance d’adopter des comportements sécuritaires en milieu aquatique.

Formation en entrepreneuriat agricole lancée

SOCIÉTÉ. La Fédération de la relève agricole du Québec (FRAQ), L’Union des producteurs agricoles (UPA) et AGRIcarrières ont confirmé, le 21 juillet, le lancement de trois cohortes du programme Devenir un leader performant.

Bilan du mois de l’eau

SOCIÉTÉ. Le Comité de bassin de la rivière Chaudière (COBARIC) a fait le point, le 28 juillet, sur les activités qui se sont déroulées sur son territoire dans le cadre du mois de l’eau, en juin. Parmi celles qui ont été réalisées sur le territoire, on en retrouve en Beauce et dans la MRC de Lotbinière.