(Crédit photo : PPAQ)

ÉCONOMIE. La forte augmentation des ventes et des exportations de sirop d’érable malgré un rendement moyen en 2021 mènera à l’émission d’au moins trois millions d’entailles supplémentaires. C’est ce qu’ont confirmé les Producteurs et productrices acéricoles du Québec (PPAQ) le 15 juin dernier.

Pour l’année 2020 seulement, les ventes et exportations ont atteint 147 millions de livres, dont 135 millions de livres qui ont été exportées.

Afin de répondre à ces commandes, les transformateurs et les embouteilleurs ont puisé dans la réserve stratégique de sirop d’érable. Elle est passée de 107 millions de livres au 1er mars 2021 à environ 80 millions de livres à l’heure d’écrire ces lignes. Cependant, les PPAQ rappellent que lorsque la réserve stratégique passe sous la barre des 80 millions de livres, il faut envisager l’émission d’un nouveau contingent pour développer de nouveaux territoires et de nouvelles entailles. L’objectif est de garantir l’approvisionnement sans risque de rupture de stock.

«Avec 72 % de la production mondiale de sirop d’érable, le Québec est le leader et entend bien le demeurer! C’est pourquoi nous dévoilons dès aujourd’hui le besoin de ces nouvelles entailles qui entreront idéalement en production en 2022 et 2023», a déclaré le président du conseil d’administration des PPAQ, Serge Beaulieu.

Modalités à définir

Pour le moment, les PPAQ n’ont pas encore déterminé les modalités d’émission de ces nouvelles entailles. Une demande de modification du règlement sur le contingentement auprès de la Régie des marchés agricoles et alimentaires du Québec (RMAAQ) a été déposée en août dernier et les PPAQ espèrent que le nouveau contingent sera émis en fonction de ce nouveau règlement.

Il propose, entre autres, une nouvelle répartition des entailles entre les projets d’agrandissement et de démarrage. Chaque demandeur aura également le choix entre une attribution par tirage au sort ou par prorata des demandes. Tous ceux qui auront opté pour le mode par attribution auront l’assurance d’obtenir un minimum de contingent pour se lancer en production ou pour poursuivre leur développement.

L’approbation du règlement devrait avoir lieu cet été.

Par ailleurs, les PPAQ n’écartent pas la possibilité d’émettre plus d’entailles que les trois millions déjà prévues, si les projections de ventes sont favorables. «Les PPAQ pourraient octroyer quelques millions d’entailles supplémentaires à la mi-juillet si les indicateurs du marché prévoient le maintien des fortes ventes actuellement constatées», a mentionné Serge Beaulieu.

Les plus lus

Un bon début pour l’épicerie de proximité à Lotbinière

ÉCONOMIE. Ouvert à la mi-mars, le Marché Saint-Louis à Lotbinière répond aux attentes fixées par le comité chargé de redonner une épicerie à la Municipalité après la fermeture du Marché Ami en novembre 2021.

Première édition réussie pour le Gala Entreprises Lotbinière

EXCELLENCE. Nouvelle version du souper des gens d’affaires organisé jusqu’en 2019 par le défunt Centre local de développement (CLD) de Lotbinière, le Gala Entreprises Lotbinière de la Chambre de commerce de Lotbinière (CCL) a été couronné de succès.

Relance du Mois de l’entrepreneuriat dans Lotbinière

ENTREPRENEURIAT. Après notamment la pause forcée provoquée par la pandémie, l’équipe des services aux entreprises de la MRC de Lotbinière a décidé cette année de relancer la série d’activités tenues dans la région dans le cadre du Mois de l’entrepreneuriat, comme le faisait en novembre le défunt centre local de développement il y a quelques années.

Investissement majeur à Val-Alain

ÉCONOMIE. Depuis quelques semaines, il est possible d’apercevoir un important chantier sur la rue Principale, à Val-Alain. Il s’agit des futures installations de l’entreprise néo-brunswickoise, Alantra, qui a investi 3 M$ pour la construction de son pied à terre à Val-Alain.