(Crédit photo : Courtoisie)

TOURISME. C’est sous le signe de la pandémie de COVID-19 que la Route des alcools d’ici pris le départ sa deuxième saison au printemps dernier. Malgré l’annulation de plusieurs activités, les producteurs d’alcool de la MRC de Lotbinière ont su tirer leur épingle du jeu et attirer plusieurs visiteurs dans la région.

«Nous avons senti une grosse vague d’amour !», a résumé le porte-parole de la Route des alcools d’ici et copropriétaire de la microbrasserie la Boîte à Malt, Steve Castonguay. Les visiteurs ont été au rendez-vous autant chez lui que chez les autres producteurs.

«Nous avons constaté qu’après le confinement, les gens avaient besoin de sortir et de socialiser. Ils ont voulu visiter les producteurs et voir ce qui se faisait localement», a-t-il spécifié.

Par ailleurs, en raison des règles sanitaires en vigueur, plusieurs activités qui devaient avoir lieu cet été ont été annulées. Toutefois, un allègement de ces mesures a permis la tenue des portes ouvertes au début du mois de septembre, mais dans une formule modeste. Trois producteurs : Oxymore microbrasserie, la Vallée Bleue - Distillerie et le Domaine Small ont accueilli des visiteurs. «Ils ont mentionné que ç’a été un succès de leur côté. C’est assurément quelque chose qui va revenir l’année prochaine», a précisé M. Castonguay.

Le groupe devrait discuter au début de la prochaine année des plans pour construire une programmation qui se fera dans le respect des normes sanitaires pour la saison estivale à venir. «Nous aimons tous faire découvrir nos installations. C’est un contact direct qu’on a avec les gens et nous pouvons leur expliquer comment les produits sont fabriqués. […] Chaque année, il y a de nouveaux producteurs. Il y aura de plus en plus de joueurs qui vont venir agrémenter cette route et ce sera de plus en plus agréable d’en faire le tour», a résumé M. Castonguay.

Un automne difficile

Le passage en zone rouge, le 1er octobre dernier, a forcé, entre autres, les restaurateurs et les tenanciers de bars à fermer. Il s’agit de la seconde fermeture prolongée imposée en quelques mois pour ces entrepreneurs.

«C’est décourageant, a confié Steve Castonguay, nous ne savons pas pour combien de temps nous serons fermés. Le gouvernement parle de janvier, mais on se doute bien que ce ne sera pas aussi simple. On va attendre les directives, mais ça fait mal.»

Steve Castonguay et son partenaire d’affaires, René Bilodeau, ont dû fermer temporairement leur salon de dégustation de Saint-Flavien et leur restaurant du secteur Saint-Nicolas, à Lévis, pour respecter les directives gouvernementales.

«On manque la période des Fêtes autant au salon qu’au restaurant. On avait plusieurs partys de bureau. Généralement, c’est une belle période dans l’année. En ce moment, ce n’est pas le fun.»

Cependant, sur une note plus positive M. Castonguay, souligne que la clientèle s’est présentée en grand nombre à la boutique adjacente au salon de dégustation. «Les gens venaient nous voir à la boutique. Cela nous a permis de compenser les ventes qu’on n’a pas pu faire au salon de dégustation.»

Rappelons que les bars et restaurants doivent demeurer fermer au moins jusqu’au 11 janvier.

 

 

Les plus lus

Deux offensives virtuelles pour l’emploi menées de front

ÉCONOMIE. Afin d’aider les entreprises de la région à trouver des employés, le comité main-d’œuvre de la MRC de Lotbinière mènera de front deux offensives destinées à la population et aux étudiants. L’Opération emplois étudiants Lotbinière et L’Offensive emploi Lotbinière auront lieu du 22 février au 14 mars.

Entreprise en croissance malgré la pandémie

ÉCONOMIE. Depuis un an, la pandémie de COVID-19 en fait voir de toutes les couleurs aux entrepreneurs québécois. Dans ce contexte, lancer une nouvelle entreprise peut représenter un frein pour certains et un important défi pour d’autres. Jimmy Trépanier de Saint-Flavien s’est lancé dans cette aventure au printemps dernier et la petite entreprise qui comptait au départ quelques clients dans la MRC ...

Plateforme pour l’innovation agroalimentaire

ALIMENTATION. L’incubateur d’entreprises alimentaires Mycélium a conclu un partenariat avec la Table agroalimentaire de Chaudière-Appalaches (TACA). La prochaine cohorte soutenue par l’incubateur sera composée uniquement d’entrepreneurs de la Chaudière-Appalaches. Les deux organisations ont lancé un appel de candidatures en ce sens le 15 février.

Baisse des excédents avant ristournes de 6,9 % pour Desjardins

CAISSES. Le Mouvement Desjardins a dévoilé les résultats de son exercice financier annuel pour l’année 2020, le 24 février dernier. La coopérative financière lévisienne a notamment enregistré des excédents avant ristournes aux membres de 2,42 G$, une baisse de 6,9 % comparativement à l’exercice financier de 2019.

Aide à la relance des entreprises à propriété féminine

ÉCONOMIE. Le gouvernement du Québec a confirmé, le 16 février dernier, une aide de 1,2 M$ au Réseau des Femmes d’affaires du Québec (RAFQ). L’argent permettra l’accélération de la relance des entreprises à propriété féminine par l’accès à de nouveaux marchés.

Nouveau directeur général à la TRESCA

COMMUNAUTÉ. La Table régionale d’économie sociale de Chaudière-Appalaches (TRESCA) a confirmé, le 16 février, l’arrivée en poste d’un nouveau directeur général. Loïc Lance est entré en fonction le 15 février et il succède à Céline Bernier qui a occupé le poste au cours des 10 dernières années.