(Crédit photo: Alexandre Bellemare)

ÉCONOMIE. Plusieurs acteurs du milieu entrepreneurial de la Chaudière-Appalaches se sont rassemblés au Centre de formation professionnelle Gabriel-Rousseau, le 3 décembre dernier, pour annoncer le lancement de la 22e édition régionale du Défi OSEntreprendre en Chaudière-Appalaches. Cette année, la présidence d’honneur sera assurée par Leattytia Badibanga, fondatrice des entreprises Les Pattes jaunes et Pattes vertes.

Le Défi OSEntreprendre est un concours provincial qui se déploie également aux niveaux local, régional et national. Il récompense et encourage les initiatives entrepreneuriales québécoises sous trois volets, c’est-à-dire Scolaire, Création d’entreprise et Réussite inc. Le volet Scolaire s’adresse aux projets de jeunes du primaire jusqu’à l’université tandis que le volet Création d’entreprise récompense les nouveaux entrepreneurs. De son côté, le volet Réussite inc. souligne les parcours entrepreneuriaux inspirants.

Lors de la dernière édition, ce sont 225 projets qui ont été déposés et 3 500 personnes qui ont participé au Défi dans la région de la Chaudière-Appalaches.

Une présidente d’honneur lauréate

Leattytia Badibanga a accepté la présidence d’honneur pour cette 22e édition. L’entrepreneure a remporté le Prix Coup de cœur régional et a été la lauréate au niveau national dans la catégorie Création d’entreprise avec Pattes vertes l’année dernière. «Ce genre de reconnaissance est une belle tape dans le dos. Ça m’a permis d’être reconnue à travers mes pairs et les organismes qui m’accompagnent. Ça a validé que j’étais la bonne personne pour mener à bien ce projet», a-t-elle partagé lors du lancement du Défi.

Celle qui a fondé deux entreprises Les Pattes jaunes, qui est une plateforme numérique qui répertorie les animaux à l’adoption dans les refuges éthiques du Québec, et Pattes vertes, qui fabrique et développe des aliments pour les chiens et qui débutera sa distribution en février prochain, a accepté la présidence d’honneur à bras ouverts. «C’était une superbe continuation pour mon parcours. Le Défi OSEntreprendre a été un élément tellement enrichissant autant au niveau de la préparation de ma candidature, des entrevues devant jury jusqu’à la couverture médiatique et la notoriété que ça a donnée à mon projet. Avoir l’honneur d’être présidente d’honneur et de pouvoir inspirer les jeunes à entreprendre et oser, c’est une belle reconnaissance», a relaté Mme Badibanga.

Bien qu’elle ait été lauréate lors de la dernière édition du Défi, l’entrepreneure se souvient que sa candidature n’avait pas été retenue il y a deux ans avec son projet Les Pattes jaunes, mais elle n’a jamais baissé les bras. «Chaque étape du défi est pertinente pour le parcours d’un entrepreneur, même la rédaction de la candidature. Je n’ai pas été choisie la première année, si j’avais abandonné et passé à autre chose, je n’aurais pas cet honneur aujourd’hui. La résilience est la qualité entrepreneuriale la plus importante pour moi, c’est elle que je chéris tous les jours pour être en mesure de garder le feu et mener mes projets», a exposé la femme d’affaires.

Les candidats intéressés à s’inscrire à la 22e édition du Défi OSEntreprendre ont jusqu’au 10 mars prochain à 16h pour déposer leur dossier de candidature. La sélection locale se fera le 3 avril et sera suivie du gala régional, le 29 avril, au Cégep de Lévis-Lauzon où 20 000$ seront partagés entre les lauréats de la soirée. La sélection pour le gala national se fera le 9 juin prochain. Pour plus d’information, visitez la page Facebook Défi OSEntreprendre – Chaudière-Appalaches.

Les plus lus

La Ferme Chalyne championne de la qualité du lait

AGRICULTURE. Les producteurs laitiers Jocelyn Labrecque et Chantale Dancause de la Ferme Chalyne de Saint-Antoine-de-Tilly sont au nombre des 16 champions régionaux nommés par Agropur. Ils ont reçu cette distinction à l’occasion du 31e Gala du Club de l’Excellence d’Agropur qui s’est tenu à Québec, le 31 janvier.

L’innovation pour avancer

ÉCONOMIE. La SADC de Lotbinière, dans le cadre de son huitième Déjeuner du Nouvel An, a mis l’accent sur les stratégies à adopter afin de favoriser l’innovation en entreprise. Pour l’occasion, elle a reçu le président de la firme Talsom, Olivier Laquinte, le 24 janvier dernier, au Club de golf de Lotbinière, à Saint-Gilles.

Les travailleurs expérimentés : une solution à la pénurie de main-d’œuvre

ÉCONOMIE. L’embauche et le maintien en emploi des travailleurs expérimentés peuvent être des solutions à privilégier pour contrer la pénurie de main-d’œuvre que connait la région. Il en a été question, le 29 janvier, lors du forum Marché du travail Misons sur les 50 ans et + qui s’est arrêté en Chaudière-Appalaches, à Scott, en Beauce.

Blocage ferroviaire : l’UPA demande à Ottawa d’intervenir

AGRICULTURE. Face à l’imminence d’une pénurie de propane, la deuxième en quelques, l’Union des producteurs agricoles (UPA) du Québec demande au premier ministre du Canada, Justin Trudeau d’intervenir rapidement pour mettre fin au blocage des chemins de fer.