Crédit photo : Léa Charest

ÉTÉ. La réputation des marchés publics n’est plus à faire et ceux-ci continuent de prendre de l’ampleur, au grand bonheur des producteurs locaux. Comme la MRC de Lotbinière ne fait pas exception à la tendance, on comptait pour une première année quatre marchés publics sur le territoire. À la veille de l’équinoxe d’automne, l’heure est au bilan pour les organisateurs des marchés éphémères de la saison 2019.

Par Émilie Pelletier - Collaboration spéciale

«La population de Lotbinière répond toujours présente, c’est une grande fierté de faciliter l’achat local avec ces marchés», mentionnait Danielle Raymond, conseillère en développement agroalimentaire au CLD de Lotbinière au tout début de la saison. Le marché public de Saint-Édouard s’ajoutait d’ailleurs cette année à l’offre estivale de produits locaux sur le territoire pour une toute première édition.

De son côté, le marché Goûtez Lotbinière, qui se tient les jeudis au IGA Veilleux de Saint-Apollinaire jusqu’à la mi-septembre, attire toujours les gens. Pour sa 7e année, trois nouveaux producteurs se sont greffés à la variété déjà établie, portant le total à 10 producteurs présents. 

«L’épicerie nous offre la chance de nous faire découvrir et on remarque une belle réponse de la part de la population par rapport à la diversité des produits», explique Vicky-Anne Lemoyne, agente de développement au CLD de Lotbinière. Une collaboration a d’ailleurs été entamée il y a deux ans avec le marché du Camping Parkbridge du Domaine de la Chute à Saint-Apollinaire, afin d’attirer sur place davantage de producteurs de Lotbinière. 

Bilan semblable du côté du Petit marché public de Lotbinière, qui en était à sa 5e édition cet été et qui a mis en place plusieurs activités et concours afin de créer un certain achalandage autour de ses installations, situées dans le stationnement de la boulangerie artisanale Croûte et Brioche. La responsable, Maggie Thiboutot-Bernier, ne compte cependant pas s’arrêter là pour faire croître le marché davantage. «Il s’agit de toujours se renouveler et de gagner en diversité avec les producteurs qui se joignent, qu’ils produisent des aliments ou des produits artisanaux», commente-t-elle.

Un marché à l’année?

Vu la popularité de certains marchés ailleurs sur la Rive-Sud ou à Québec, certains organisateurs ont pris la décision d’implanter une offre à l’année pour les consommateurs. Toutefois, bien que la population de Lotbinière et les producteurs «répondent toujours présents», Caroline Laterreur, présidente de la Table Goûtez Lotbinière, n’est pas convaincue que cette initiative d’implantation permanente d’un marché public pourrait voir le jour dans la MRC.

«Il n’y a pas de projet. L’orientation est plutôt de développer des marchés estivaux pour couvrir la grandeur du territoire», précise-t-elle.

Selon elle, ce serait le recrutement de producteurs en basse saison qui compliquerait la tâche. «Ce ne sont pas tous nos producteurs qui ont des récoltes à l’année, c’est peut-être ça qui nous restreint, parce qu’autrement c’est toujours populaire pendant la saison estivale», se réjouit Mme Laterreur, voyant que «la population est sensible à l’achat local et qu’elle aime le contact humain avec les producteurs».

Les plus lus

Un nouveau pied à terre

ÉCONOMIE. Devant une croissance constante de sa clientèle, la propriétaire de la Crêperie du Côté de chez Swann, Michèle Youinou, a décidé d’agrandir et de déménager son petit restaurant de Saint-Antoine-de-Tilly. Situé sur la rue des Phares, il devrait ouvrir ses portes au mois de septembre.

La MRC de Lotbinière déploie un programme d’aide aux entreprises

ÉCONOMIE. Pour aider les entreprises à faire face à la crise provoquée par la COVID-19, la MRC de Lotbinière a mis sur pied le programme Résilient. D’ici le mois de septembre, 10 entreprises du territoire auront profité du programme.

Report de la date pour payer les soldes d’impôt

ÉCONOMIE. Revenu Québec et l’Agence de revenu du Canada (ARC) ont chacun annoncé, le 27 juillet, qu’ils reportaient une nouvelle fois la date limite pour le paiement de ses soldes d’impôt. Ainsi, il sera possible d’effectuer les versements, sans intérêt ni pénalité, d’ici le 30 septembre prochain.