Photo : Bigstock

ÉCONOMIE. Des représentants de la Table régionale des élus municipaux de Chaudière-Appalaches (TREMCA) et de Chaudière-Appalaches Économique (CAÉ) ont rencontré, le 29 mars, le ministre responsable de la Chaudière-Appalaches, André Lamontagne, et les députés caquistes de la région afin de discuter de la pénurie de main-d’œuvre. La TREMCA et CAÉ ont dressé un bilan positif de la réunion qui portait sur le rapport sur les impacts de cette problématique en Chaudière-Appalaches dévoilé par les deux organisations l’an dernier.

Par Érick Deschênes – Collaboration spéciale

Rappelons que Deloitte démontrait dans cette analyse que quelque 3 300 postes étaient à combler parmi les 309 entreprises manufacturières de la Chaudière-Appalaches recensées par la firme. Selon elle, cette pénurie engendrait une contribution non réalisée de 335 M$ au PIB du Québec et près de 145 M$ en pertes de revenus pour les différents paliers gouvernementaux en 2021.

Ainsi, lors de la rencontre avec les élus provinciaux, les représentants de la TREMCA et de CAÉ ont rappelé les mesures désirées pour s’attaquer à la problématique, tels tels que l’amélioration de la fiscalité des travailleurs expérimentés, la mise en place d’un programme de conformité des employeurs pour réduire les délais de traitement à l’immigration, la mise en place de programme d’embauche d’experts internes en technologie ainsi que la création d’incitatifs pour la construction ou l’adaptation de bâtiments multirésidentiels.

«Nous sommes content de l’écoute du ministre et de ses collègues et voulons saluer leur ouverture envers nos recommandations. M. Lamontagne a mentionné être conscient que son gouvernement devra être plus agile pour atténuer les impacts de la pénurie de main d’œuvre, notamment dans le traitement des demandes d’immigration», a résumé Gaétan Vachon, préfet de la MRC de La Nouvelle-Beauce, après la réunion.

D’ailleurs, par voie de communiqué, la TREMCA et CAÉ ont partagé leur espoir de pouvoir compter sur le ministre responsable de la Chaudière-Appalaches et les députés de la région «pour les accompagner au cours des prochaines semaines dans la mise en place de solutions durables pour leurs entreprises manufacturières».

 

Les plus lus

Un bon début pour l’épicerie de proximité à Lotbinière

ÉCONOMIE. Ouvert à la mi-mars, le Marché Saint-Louis à Lotbinière répond aux attentes fixées par le comité chargé de redonner une épicerie à la Municipalité après la fermeture du Marché Ami en novembre 2021.

Première édition réussie pour le Gala Entreprises Lotbinière

EXCELLENCE. Nouvelle version du souper des gens d’affaires organisé jusqu’en 2019 par le défunt Centre local de développement (CLD) de Lotbinière, le Gala Entreprises Lotbinière de la Chambre de commerce de Lotbinière (CCL) a été couronné de succès.

Relance du Mois de l’entrepreneuriat dans Lotbinière

ENTREPRENEURIAT. Après notamment la pause forcée provoquée par la pandémie, l’équipe des services aux entreprises de la MRC de Lotbinière a décidé cette année de relancer la série d’activités tenues dans la région dans le cadre du Mois de l’entrepreneuriat, comme le faisait en novembre le défunt centre local de développement il y a quelques années.

Investissement majeur à Val-Alain

ÉCONOMIE. Depuis quelques semaines, il est possible d’apercevoir un important chantier sur la rue Principale, à Val-Alain. Il s’agit des futures installations de l’entreprise néo-brunswickoise, Alantra, qui a investi 3 M$ pour la construction de son pied à terre à Val-Alain.