Photo : Gilles Boutin - Archives

ÉCONOMIE. Le gouvernement du Québec a confirmé, le 2 avril dernier, la bonification de son Programme d’appui financier à la relève agricole. Cette bonification pourrait représenter annuellement 900 000 $ et elles sont en vigueur depuis le 1er avril.

L’objectif de l’initiative gouvernementale est de soutenir financièrement les jeunes agriculteurs qui souhaitent se lancer en affaires ou intégrer une entreprise qui existe déjà.

Ainsi, le Programme encourage les jeunes à se former comme chefs d'une entreprise agricole. Il leur propose, une fois diplômé, des aides allant de 10 000 $ à 50 000 $ en fonction de leur niveau de formation et de leur statut : temps partiel ou temps plein.

Pour accéder aux aides financières, les personnes doivent notamment avoir obtenu un diplôme parmi les formations reconnues au Programme d'appui financier à la relève agricole.

 

 

Les plus lus

Un bon début pour l’épicerie de proximité à Lotbinière

ÉCONOMIE. Ouvert à la mi-mars, le Marché Saint-Louis à Lotbinière répond aux attentes fixées par le comité chargé de redonner une épicerie à la Municipalité après la fermeture du Marché Ami en novembre 2021.

Première édition réussie pour le Gala Entreprises Lotbinière

EXCELLENCE. Nouvelle version du souper des gens d’affaires organisé jusqu’en 2019 par le défunt Centre local de développement (CLD) de Lotbinière, le Gala Entreprises Lotbinière de la Chambre de commerce de Lotbinière (CCL) a été couronné de succès.

Relance du Mois de l’entrepreneuriat dans Lotbinière

ENTREPRENEURIAT. Après notamment la pause forcée provoquée par la pandémie, l’équipe des services aux entreprises de la MRC de Lotbinière a décidé cette année de relancer la série d’activités tenues dans la région dans le cadre du Mois de l’entrepreneuriat, comme le faisait en novembre le défunt centre local de développement il y a quelques années.

Investissement majeur à Val-Alain

ÉCONOMIE. Depuis quelques semaines, il est possible d’apercevoir un important chantier sur la rue Principale, à Val-Alain. Il s’agit des futures installations de l’entreprise néo-brunswickoise, Alantra, qui a investi 3 M$ pour la construction de son pied à terre à Val-Alain.