(Crédit photo : Mélanie Labrecque)

COMMUNAUTÉ. Entraide Sainte-Croix a procédé, le 18 décembre, à la distribution des paniers de Noël. En tout, 64 ménages étaient inscrits à cette distribution.

Chaque famille repartait avec deux boîtes de denrées préparées par Moisson Québec contenant, entre autres, des produits non périssables auxquelles Entraide Sainte-Croix a ajouté un sac de légumes frais, des produits d’hygiène ainsi qu’une boîte de produits froids comme de la viande et du lait. Pour les familles plus nombreuses, l’organisme a joint une boîte de produits supplémentaires.

«Nous avons sensiblement les mêmes chiffres que l’année dernière. Cependant, il y a des familles qu’on ne connaît pas du tout, que nous n’avions jamais vues à l’organisme. Ce que j’ai remarqué, c’est que nous avons eu plus de demandes pour les moissons régulières», a indiqué la directrice d’Entraide Sainte-Croix, Sophie Guimond.

Lors de la distribution précédente, environ 40 familles avaient déposé une demande pour avoir droit à une boîte de denrées, c’est de sept à huit ménages de plus que l’année dernière. Il faut dire que les critères d’admissibilité au dépannage alimentaire ont été légèrement assouplis cette année en raison du contexte économique créé par la pandémie de COVID-19, a spécifié Mme Guimond.

La générosité de la population pendant la récolte des denrées ainsi que l’aide de Moisson Québec permettront à Entraide Sainte-Croix de bien traverser les mois à venir et de subvenir aux besoins de ceux qui en feront la demande.

Toutefois, la directrice redoute la période des impôts. Elle croit qu’il y aura une augmentation des demandes d’aide. «Certains devront rembourser la PCU et vont peut-être se rendre compte qu’ils n’arrivent plus et auront besoin d’aide.»

Rappelons qu’Entraide Sainte-Croix dessert uniquement la population de Sainte-Croix. La municipalité compte plus de 2 500 habitants.

 

 

 

Les plus lus

Un aîné veut encourager les autres à bouger

COMMUNAUTÉ. À 89 ans, presque 90, Lionel Hamel habite toujours sa résidence de Laurier-Station. Depuis un an, comme plusieurs aînés de la région, il a dû mettre de côté certaines activités qui meublaient son quotidien. Toutefois, ce n’est pas cela qui l’a arrêté et il a trouvé différentes façons de demeurer actif. Aujourd’hui, il souhaite inspirer d’autres aînés à faire de même.

La consultation familles-aînés commencée

COMMUNAUTÉ. La mise à jour des politiques Municipalités amies des aînés (MADA)-Famille vient d’entreprendre une étape importante, celle de la consultation de la population. Depuis le 6 avril et jusqu’au 30 avril, la population a l’occasion de s’exprimer sur ses priorités en répondant à un sondage en ligne.

Un second Relais pour la vie virtuel

COMMUNAUTÉ. La neuvième édition du Relais pour la vie de Lotbinière se déroulera le 12 juin. Pour une deuxième année consécutive, le grand rassemblement de Saint-Apollinaire sera remplacé par un relais virtuel en raison de la pandémie de COVID-19.

Une année difficile pour les proches aidants

COMMUNAUTÉ. Les normes sanitaires et les restrictions mises en place par le gouvernement pour freiner la propagation de la COVID-19 ont eu un impact important chez les proches aidants. Bien qu’ils aient fait preuve de beaucoup de résilience au fil des mois, le Regroupement des personnes aidantes de Lotbinière a noté une augmentation des demandes d’aide qui ont été reçues.

Près de 1 M$ pour le soutien aux proches aidants

COMMUNAUTÉ. L’organisme L’Appui pour les proches aidants investit 971 432 $ pour supporter les proches aidants d’aînés de la Chaudière-Appalaches. Cette aide financière s’inscrit dans une enveloppe globale de 18 M$ distribuée à travers le Québec pour financer des services de soutien auprès de ces personnes pour 2021-2022.

Près de 1 M$ pour le soutien aux proches aidants

COMMUNAUTÉ. L’organisme L’Appui pour les proches aidants investit 971 432 $ pour supporter les proches aidants d’aînés de la Chaudière-Appalaches. Cette aide financière s’inscrit dans une enveloppe globale de 18 M$ distribuée à travers le Québec pour financer des services de soutien auprès de ces personnes pour 2021-2022.