(Crédit photo : Capture d’écran)

POLITIQUE. Même si la propagation de la COVID-19 ralentit en Chaudière-Appalaches, la région demeurera en zone rouge au moins jusqu’à la fin de la semaine de relâche. C’est ce qu’a confirmé le premier ministre du Québec, François Legault, à l’occasion de son point de presse du 16 février sur l’état de la situation au Québec.

«Les choses s'améliorent, que ce soient les cas, les hospitalisations, les décès, mais la pandémie n'est pas finie, il y a encore des risques importants pour les Québécois, en particulier au cours des prochaines semaines», a déclaré le premier ministre.

Ainsi, seule la région de l’Outaouais passera au niveau d’alerte orange dès le 22 février. La stabilité qu’enregistre la région depuis plusieurs semaines et le fait qu’Ottawa passera aussi en zone orange expliquent pourquoi le gouvernement a décidé d’abaisser le niveau d’alerte.

«Il faut être très prudent avec les gestes qu’on va poser», a ajouté M. Legault pour justifier sa décision de maintenir les autres régions, dont la Capitale-Nationale et la Chaudière-Appalaches, au niveau d’alerte rouge.

Par ailleurs, François Legault a rappelé qu’il y a encore beaucoup trop d’hospitalisations au Québec. On compte toujours 771 patients COVID. Cela amène encore beaucoup de délestage. S’ajoutent l’épuisement du personnel de la santé, les infirmières et préposés aux bénéficiaires sont au front depuis le mois de mars 2020, les variants et la semaine de relâche qui entraîne des rassemblements et des déplacements.

Assouplissements pour la relâche

Dès le 26 février, même dans les zones rouges, les cinémas pourront rouvrir, les sports intérieurs seront permis pour les familles et des groupes de deux personnes. Ainsi, les arénas et les piscines pourront ouvrir leurs portes. Le respect des normes sanitaires de base s’appliquera également.

À l’extérieur, jusqu’à huit personnes pourront faire des activités ensemble. Tout cela s’ajoute aux musées et aux bibliothèques qui ont déjà ouvert leurs portes.

Toujours en zone rouge, le couvre-feu est maintenu à 20h.

Par ailleurs, il n’y aura pas de barrages pour limiter les déplacements entre les régions. Cependant, les policiers auront le mandat d’assurer une surveillance accrue dans les endroits reconnus pour accueillir beaucoup de touristes. Les gens qui loueront un chalet sont invités à amener leur propre nourriture.

Le premier ministre a également rappelé aux parents qui devront travailler pendant la relâche de ne pas confier leurs enfants aux grands-parents. Il a plutôt lancé un appel aux employeurs. Il leur demande d’être compréhensif envers les parents qui ont de jeunes enfants, de leur accorder quelques jours de congé pour les accommoder. «Le plus important dans les prochaines semaines sera de s’assurer qu’il n’y a pas de visite dans les maisons.»

La situation et le maintien de ces assouplissements seront réévalués juste avant la relâche.

 

 

Les plus lus

COVID-19 : Lotbinière repasse en zone rouge

SANTÉ. Comme toutes les autres MRC de la Chaudière-Appalaches, la MRC de Lotbinière passera demain à 20h en zone rouge et ses citoyens devront respecter des mesures supplémentaires. Cependant, les Lotbiniérois ne se voient pas imposer le reconfinement strict qui entrera aussi en vigueur jeudi à 20h dans la communauté métropolitaine de Québec, incluant Lévis, ainsi que dans la région de Gatineau.

Nouveau maire à Saint-Patrice-de-Beaurivage

POLITIQUE. Saint-Patrice-de-Beaurivage a un nouveau maire depuis quelques jours. Samuel Boudreault a été élu à huis clos par les conseillers à l’occasion d’un vote secret.

La MRC de Lotbinière passe au rouge foncé

SANTÉ. Le premier ministre du Québec, François Legault a annoncé, lors de son point de presse du 13 avril, que les mesures spéciales d’urgence seront prolongées jusqu’au 25 avril et s’appliqueront dorénavant à l’ensemble de la Chaudière-Appalaches y compris la MRC de Lotbinière, dès demain, à 20h.

Un deuxième spectacle de danse mobile à Saint-Apollinaire

DANSE. Il y a un an, le Québec venait tout juste de déclarer l’état d’urgence sanitaire et les mesures de confinement s’additionnaient de jour en jour. Pour amener un peu de joie dans le cœur des Apollinairois, la propriétaire du Studio de danse Hypnose, Nataly Lemay, avait pris l’initiative d’organiser un spectacle de danse mobile dans les rues de la municipalité. Un an plus tard, elle récidive e...

COVID-19 : Lotbinière évite le reconfinement

PANDÉMIE. La MRC de Lotbinière ne fait pas partie des cinq MRC de la Chaudière-Appalaches où un confinement strict comme à Lévis sera en vigueur dès demain à 20h. Par voie de communiqué, le gouvernement du Québec a annoncé dimanche que les citoyens des MRC de Bellechasse, de La Nouvelle-Beauce (région de Sainte-Marie), des Etchemins, de Beauce-Sartigan (région de Saint-Georges) et Robert-Cliche (r...

COVID-19 : vers un resserrement des mesures dans la région?

PANDÉMIE. Face à l'importante augmentation du nombre de nouveaux cas de COVID-19 constatée en Beauce au cours des dernières semaines, le gouvernement provincial envisage de resserrer les mesures sanitaires en vigueur dans la région afin de freiner la propagation du coronavirus. C'est notamment que ce qu'a indiqué le premier ministre du Québec, François Legault, lors d'une mise à jour sur la situat...

Les écoles du CSSBE fermées la semaine prochaine

SANTÉ. En raison de la propagation de la COVID-19 et de l’augmentation importante des cas dans le secteur du Centre de services scolaire de la Beauce-Etchemin (CSSBE), la direction régionale de la santé publique a exigé la fermeture des établissements scolaires sous sa responsabilité.

L’École Beaurivage se mobilise pour Leucan

COMMUNAUTÉ. Le 10 mai prochain, 90 élèves de la 5e année à la 5e secondaire et membres du personnel de l’École Beaurivage de Saint-Agapit passeront sous le rasoir et les ciseaux du Défi Têtes rasées. Leur objectif est ambitieux, mais ils sont en bonne voie de le réaliser. La journée du Défi, ils souhaitent remettre un chèque de 40 000 $ à Leucan.

COVID-19 : autre bond des nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), 142 résidents de la région ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient contracté la COVID-19. Il s'agit de la quatrième journée consécutive où plus de 100 nouveaux cas sont enregistrés en Chaudière-Appalaches.