Crédit photo : Gilles Boutin - Archives

SANTÉ. L'Institut national d'excellence en santé et en services sociaux (INESSS) a rendu disponible aujourd'hui la plus récente mise à jour des deux rapports qu'il produit de manière hebdomadaire en soutien aux décideurs et aux gestionnaires du réseau de la santé et des services sociaux.

Par Érick Deschênes - Collaboration spéciale

Il ressort du rapport sur les risques d'hospitalisation que, parmi les nouveaux cas confirmés au cours de la semaine du 21 au 27 décembre, l'augmentation du nombre de cas observée depuis plusieurs semaines se poursuit, avec une hausse de 5 % des nouveaux cas par rapport à la semaine précédente (15 242 versus 14 556).

Par rapport à la mi-novembre, l'augmentation des cas est relativement semblable pour tous les groupes d'âge, sauf chez les plus jeunes (0-17 ans) ainsi que chez les 80 ans et plus où elle est moins marquée. Le nombre d'hospitalisations projetées reste important, tout comme la semaine précédente (678 versus 666).

Quant au rapport sur les besoins hospitaliers, il met en lumière que pour le Québec dans son ensemble, les projections prévoient une hausse du nombre de patients COVID-19 hospitalisés. Toutefois, la situation diffère nettement selon les zones.

Pour Montréal et ses régions proches, l'augmentation des nouvelles hospitalisations projetées continue de progresser de façon marquée. Les projections prévoient une augmentation importante de l'occupation des lits dans les prochaines semaines. Pour la première fois, un dépassement des capacités dédiées d'ici les trois prochaines semaines est vraisemblable (risque de plus de 50 %), d'autant plus que près des deux tiers des lits désignés sont déjà occupés;

Ailleurs au Québec, le nombre de nouvelles hospitalisations projetées demeure relativement stable. Près de 60 % des lits désignés pour les patients COVID-19 sont toujours occupés et des dépassements des limites planifiées ne peuvent toujours pas être exclus dans certains hôpitaux. Le risque d'une augmentation des éclosions en milieu hospitalier demeure une préoccupation importante et pourrait réduire la marge de manœuvre des hôpitaux affectés.

Comme chaque semaine, l'INESSS a toutefois tenu à souligner les limites suivantes en lien avec ces projections :

- Les projections du rapport sur les besoins hospitaliers reposent sur les données colligées jusqu'au 27 décembre et ne considèrent pas les hospitalisations observées depuis cette date. Elles se basent sur un taux de transmission constant et n'intègrent pas l'impact des mesures mises en place pour la période du 25 décembre au 11 janvier;

- Une analyse rétrospective des projections suggère que les modèles sont généralement robustes, mais que leur précision diminue avec le temps. L'hypothèse d'un taux de transmission constant semble moins plausible au-delà de la troisième semaine. Les graphiques ont été ajustés en conséquence;

- Rappelons qu'au-delà de la disponibilité des lits, d'autres facteurs influencent également la capacité hospitalière, notamment la disponibilité du personnel et du matériel;

- Il n'est toujours pas possible en ce moment d'exclure des données les cas qui sont placés en isolement préventif dans les lits d'hospitalisation, ce qui peut biaiser les projections d'hospitalisation.

 

Les plus lus

COVID-19 : les nouveaux cas continuent de grimper en Beauce

Les données des 24 dernières heures concernant la COVID-19 recensent 57 nouveaux cas infectés en Chaudière-Appalaches, dont 38 proviennent de la région de la Beauce, ce 13 février. Un résident de la Chaudière-Appalaches a également perdu la vie en raison de la maladie hier.

Le jardinier de Leclercville

SOCIÉTÉ. Jardinier amateur, Laval Labbé s’est découvert sur le tard une passion pour l’horticulture. Depuis 10 ans, il cultive minutieusement et prend soin des fleurs ainsi que des plantes qui peuplent la cour arrière de sa résidence de la route 226, à Leclercville. Lorsque les beaux jours reviendront dans quelques semaines, il se mettra de nouveau à la tâche pour faire revivre Les jardins au refr...

Maison rasée par les flammes à Saint-Apollinaire

FAITS DIVERS. Une résidence de Saint-Apollinaire a complètement été rasée par les flammes dans la soirée du 15 février.

Une retraite bien méritée

SOCIÉTÉ. À 60 ans, Robert Leclerc, a connu une carrière bien remplie. Après 40 ans de service pour le même employeur (d’Ambulance Benoît Desrochers à Paraxion), l’ambulancier a pris officiellement sa retraite le 31 décembre dernier.

Saint-Agapit aura sa nouvelle caserne

SÉCURITÉ. Après 20 ans d’attente, les pompiers de Saint-Agapit pourront finalement déménager dans des locaux adaptés à leurs besoins. La construction de la nouvelle caserne a été confirmée le 17 février avec l’octroi d’une subvention de 2,2 M$ du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation à la municipalité de Saint-Agapit pour la concrétisation de ce projet évalué à plus de 3 M$.

COVID-19 : encore peu de nouveaux cas découverts en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Seulement 14 personnes demeurant dans la région ont appris jeudi qu'ils avaient contracté la COVID-19, selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie préparé par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA).

COVID-19 : 50 nouveaux cas et 2 décès supplémentaires dans la région

Le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) est sensiblement similaire à celui publié hier. 50 résidents de la région ont appris samedi qu'ils avaient contracté la COVID-19 tandis que les décès de deux autres personnes des suites d'une infection au coronavirus ont été annoncés, pour une autre journée consé...

Un projet de CPE à Val-Alain

FAMILLE. Devant une problématique de disponibilité de places en garderie, la municipalité de Val-Alain a décidé de prendre le taureau par les cornes. Elle a récemment déposé au ministère de la Famille une demande pour obtenir 29 des 105 nouvelles places subventionnées accordées à la MRC de Lotbinière à l’automne dernier.

COVID-19 : importante baisse des nouveaux cas, mais deux autres décès enregistrés

Seulement 15 résidents de la région ont appris hier qu'ils avaient contracté la COVID-19, selon le plus récent bilan sur la pandémie publié par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA). Cependant, comme depuis quelques jours, l'organisation a annoncé que deux autres personnes demeurant en Chaudière-Appalaches ont perdu leur combat contre la maladie.

COVID-19 : 57 nouveaux cas et 2 autres décès dans la région

SANTÉ. Selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) sur l'évolution de la pandémie, 57 résidents de la région ont appris hier qu'ils avaient contracté la COVID-19. De plus, deux autres personnes demeurant en Chaudière-Appalaches ont dernièrement perdu leur combat contre la maladie.