(Crédit photo : Facebook Gérald Cyprien Lacroix)

COMMUNAUTÉ. L’archevêque de Québec, le cardinal Gérald Cyprien Lacroix, a fait part de sa grande déception face à l’attitude de la Santé publique et du gouvernement envers les communautés religieuses dans le cadre de la pandémie de COVID-19.

Dans une allocution prononcée le 26 juillet à l'occasion de la fête de Sainte-Anne, le cardinal Lacroix est revenu sur les actions posées par l’Église depuis le début de la pandémie. Il a, entre autres, déploré les difficultés rencontrées pour entrer en contact avec les autorités compétentes, qualifiant même le travail de «laborieux».

«Malheureusement, nous devons constater qu’il y a eu peu ou pas de reconnaissance de tous ces efforts. Les communautés de foi, quelles qu’elles soient, ne semblent pas retenir l’attention de nos élus ni des autorités de la Santé publique. Cela me laisse l’impression que les autorités gouvernementales ne nous prennent pas au sérieux et qu’ils veulent ignorer notre existence.»

Rappelons que dans les dernières semaines l’Église avait convié les leaders des autres communautés religieuses à un exercice de réflexion sur les façons de permettre la pratique du culte de façon sécuritaire. De même, elles avaient aussi laissé savoir au gouvernement et à la Santé publique qu’elles étaient prêtes à collaborer en transmettant les consignes émises par les autorités.

L’Église ne demande pas de traitement de faveur, a averti Gérald Cyprien Lacroix, mais le respect des droits des croyants qui sont des «citoyens à part entière» de la société. «Nous avons le droit d’être considérés avec respect et non ignorés ou relégués à l’item VARIA. À ce jour, nous devons encore négocier de semaine en semaine avec les autorités; celles-ci tentent de nous imposer des restrictions qui dépassent le raisonnable.»

Deux poids, deux mesures

Le cardinal Lacroix a également déploré le fait que la réouverture des lieux de cultes ait été reléguée dans les «phases ultérieures» du déconfinement au même titre que les bars et les croisières. «C’est nettement décevant.»

Du même souffle, il a fait part de son étonnement face à certaines décisions. «Que nous soyons empêchés de célébrer les funérailles chrétiennes dans nos grandes églises, alors que les entreprises funéraires ont pu rapidement offrir des rites funéraires dans leurs petits salons, a semé beaucoup d’incompréhension.»

L’archevêque de Québec s’est également questionné sur l’interprétation qu’a faite le gouvernement de la notion de «service essentiel» alors que la vente d’alcool et de cannabis a été permise pendant toute la durée du confinement.

«Les communautés de foi, que nous pouvons certainement considérer un service essentiel à la communauté, ont été pratiquement ignorées. Même les casinos ont obtenu avant nous le droit d’accueillir 250 personnes dans des lieux pourtant bien plus petits que nos églises.»

Il rappelle que les besoins spirituels sont aussi importants que les besoins physiques. Les communautés religieuses peuvent également offrir soutien, entraide et réconfort dans différents aspects de la vie quotidienne.

 

 

Les plus lus

Fin tragique pour un quinquagénaire à Saint-Flavien

ACCIDENT MORTEL. Selon ce que rapportent des médias de Québec, un homme âgé dans la cinquantaine a été retrouvé sans vie, samedi matin, dans un conteneur de l'écocentre du lieu d'enfouissement technique de Saint-Flavien.

L'École de l'Épervière sera agrandie

ÉDUCATION. Lors d'une conférence de presse à Sainte-Marie le 4 septembre, la ministre responsable de la Chaudière-Appalaches, Marie-Eve Proulx, a annoncé que l'École de l'Épervière de Saint-Agapit sera agrandie.

COVID-19 : ceux qui ont visité le zoo Miller le 17 août appelés à se faire tester

CORONAVIRUS. Deux personnes de plus ont été testées positives à la COVID-19 dans la région où le nombre de cas actifs est maintenant de dix personnes. Au Québec, le dernier bilan fait état de 111 nouveaux cas.

Future «ange gardienne» à 61 ans

SOCIÉTÉ. À 61 ans, Claudette Simoneau, a répondu à l’appel lancé par le premier ministre du Québec, François Legault. En juin dernier, elle est retournée sur les bancs d’école, à l’instar de plus de 9 000 autres Québécois, et a commencé la formation accélérée pour devenir préposé aux bénéficiaires. Depuis plus de quatre semaines, elle partage son temps entre des cours à distance et son stage au CH...

COVID-19 : six nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), six nouveaux cas confirmés d'infection au nouveau coronavirus ont été découverts dans la région au cours des 24 dernières heures. La majorité de ces cas sont concentrés dans les MRC de Beauce-Sartigan (région de Saint-Georges) et des Appalaches (région de Thetford Mines).

Le raisin québécois en vedette

AGRICULTURE. Le raisin de table du Québec compte pour moins de 1 % des raisins consommés par les Québécois. Pour les viticulteurs de la province, il est temps que cela change. C’est pour cette raison qu’une vingtaine d’entre eux ont uni leurs forces et ont lancé officiellement la saison du raisin de table, le 17 septembre dernier.

COVID-19 : neuf nouveaux cas découverts dans la région pendant la fin de semaine

Depuis vendredi dernier, neuf nouveaux cas d'infection au coronavirus ont été confirmés en Chaudière-Appalaches par les autorités sanitaires.

Traverser la Mongolie à dos de cheval

AVENTURE. Noémie Plante-Nappert vivra en 2022 une expérience que peu de Québécois auront la chance de vivre dans leur vie. La jeune femme originaire de Saint-Patrice-de-Beaurivage s’envolera alors pour la Mongolie où elle prendra part à la randonnée de charité Blue Wolf Totem, un périple de plus de 3 600 kilomètres.

Le talent d’Hélène Lauzé à l’écran

TÉLÉVISION. La couturière originaire de Sainte-Croix, Hélène Lauzé, est au nombre des artisans recrutés pour participer à la nouvelle émission de décoration, Pézie et Sansdrick dans l’décor. On a pu voir son travail dans l'émission qui a été diffusée le 15 septembre, à Canal Vie.

COVID-19 : 18 nouveaux cas en 24 heures

SANTÉ. Au cours des 24 dernières heures, le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a confirmé 18 nouveaux cas de COVID-19 sur le territoire.