Le président du conseil d’administration, Claude Grenier, et la directrice générale, Huguette Charest. (Crédit photo : Courtoisie)

EMPLOI. La dernière année a été marquée par le changement au Carrefour emploi Lotbinière (CEL), notamment par l’élargissement de sa mission auprès de tous les chercheurs d’emploi. L’organisation est revenue sur les faits saillants des 12 derniers mois à l’occasion de son assemblée générale annuelle (AGA) tenue le 16 juin, sur la plateforme Zoom.

C’est en octobre dernier que le CEL a officialisé sa nouvelle mission auprès de tous les chercheurs d’emploi. Depuis, la réponse des plus de 35 ans a été bonne, estime la directrice générale de l’organisation, Huguette Charest. «Ils ont été au rendez-vous. Ils ont représenté environ un tiers de notre clientèle alors que l’année n’était même pas complète. Cela nous fait constater que les besoins étaient là.» Rappelons que le changement de cap avait été approuvé par le conseil d’administration lors de l’AGA de 2019; une décision murement réfléchie.

Sur les 175 nouveaux dossiers ouverts, 67 touchent des plus de 35 ans. Ces derniers viennent chercher de l’aide pour la mise à jour de leur CV, une réorientation de carrière ou pour répondre à des questions sur leur avenir professionnel.

La dernière année en chiffres

En 2019-2020, le CEL a dénombré 1 050 entrées et 1 035 interventions en service d’aide à l’emploi. De plus, 112 partenaires se sont impliqués dans leurs projets. Les intervenants ont également rencontré 749 élèves dans le cadre de 97 ateliers donnés dans les écoles secondaires et au Centre d’éducation des adultes des Navigateurs. On compte aussi 177 élèves qui se sont impliqués dans les 20 projets de l’activité Les Dragons de Lotbinière.

Du côté de l’immigration, 98 personnes ont été soutenues dans leurs démarches et 859 personnes ont participé aux activités en immigration : formation, sensibilisation, rapprochement interculturel et régionalisation. De plus, le CEL a présenté, en novembre, un premier portrait de l’immigration dans Lotbinière.

Le conseil d’administration garde également le cap sur les grandes orientations de l’organisation : la clientèle, les employeurs, les partenaires et les employés. Cependant, le déploiement des stratégies se fera en fonction des conditions socio-économiques des prochains mois.

COVID-19

Depuis un peu plus d’un mois, le CEL remarque que plusieurs chercheurs d’emploi manifestent le désir de reprendre les études ou de changer de carrière, notamment ceux qui oeuvraient dans les domaines qui n’ont pas entièrement recommencé leurs activités en raison des mesures de confinement. «Les gens veulent retourner travailler», a constaté Huguette Charest.

De plus, alors que l’emploi connaît un recul à l’échelle canadienne et québécoise, plusieurs employeurs de la région affichent actuellement des postes. «Nous devrions bien nous en sortir à ce chapitre.» En mai 2020, le taux de chômage en Chaudière-Appalaches s’élevait à 9,2 % ce qui est un peu moins important qu’au Québec, alors qu’il se situait à 12,9%.

Au niveau des activités du CEL, la COVID-19 a bouleversé certains plans, mais Huguette Charest estime que quelques-uns des changements apportés pendant la crise pourraient rester dans le temps. «Nous avons refait nos équipes de travail, changé certaines façons de faire à l’interne. […] Nous avons développé une plateforme web assez efficace. Nous rencontrons nos gens sur Zoom. En immigration, nous pouvons offrir du soutien à distance.» Les dernières adaptations à faire demeurent au niveau scolaire.

 

Les plus lus

De nouveaux éléments dans l’affaire Martin Carpentier

FAITS DIVERS. La Sûreté du Québec a confirmé ce matin qu’elle a en main des éléments lui laissant croire que Martin Carpentier, 44 ans de Lévis, serait toujours en vie et se trouverait dans la MRC de Lotbinière. Ce dernier est recherché depuis le 8 juillet.

Collision mortelle à Saint-Gilles

FAITS DIVERS. Deux personnes ont perdu la vie cet après-midi, à Saint-Gilles, lors d’une collision impliquant une moto à trois roues et une voiture. Les événements sont survenus vers 13h45 sur la route 273.

COVID-19 : un nouveau cas à Lévis

SANTÉ. Après une accalmie d'une semaine, les autorités sanitaires ont confirmé, jeudi, qu'un nouveau cas d'infection au coronavirus avait été constaté en Chaudière-Appalaches, plus précisément à Lévis.

Mystérieuse sortie de route sur l’autoroute 20

FAITS DIVERS. Les policiers de la Sûreté du Québec enquêtent actuellement sur une mystérieuse sortie de route survenue le 8 juillet dernier, en soirée, sur l’autoroute 20 Est à la hauteur de Saint-Apollinaire. À l’arrivée des policiers, les occupants du véhicule étaient introuvables. Les recherches ont repris aujourd’hui afin d’éclaircir la question.

«Éléments d’intérêt» retrouvés dans le cas Martin Carpentier

Toujours à la recherche du Lévisien en fuite, Martin Carpentier, dans le secteur de Saint-Apollinaire, la Sûreté du Québec (SQ) a annoncé, ce matin, qu'elle a découvert des «éléments d’intérêt» pour l’enquête dont la nature n’a pas été encore révélée.

Un triste hommage de la mère de Norah et Romy Carpentier

Amélie Lemieux, la mère de Norah et Romy Carpentier dont les corps inertes ont été retrouvés le 11 juillet dans un boisé de Saint-Apollinaire, est venue se recueillir au mémorial érigé au parc des Chutes-de-la-Chaudière accompagnée de sa famille, le 13 juillet.

Incendie majeur dans une ferme de Saint-Agapit

FAITS DIVERS. Un incendie majeur survenu le 9 juillet, en après-midi, dans une ferme de Saint-Agapit a nécessité l’intervention de plus de 75 pompiers.

Norah et Romy Carpentier : le bureau du coroner précise son rôle

ENQUÊTE. L’enquête du coroner sur les morts des Lévisiens Norah et Romy Carpentier ainsi que de leur père, Martin, survenues à Saint-Apollinaire a été confiée à la coroner et avocate Sophie Régnière. Son rapport devrait être déposé dans environ un an.

Martin Carpentier : nouvelle stratégie de communication

FAITS DIVERS. Quatre jours après le début de la chasse à l’homme pour mettre la main au collet de Martin Carpentier, 44 ans, de Lévis, la Sûreté du Québec a décidé, hier soir, de rester muette sur la suite de l’opération de recherche. Ce dernier est recherché par les autorités depuis samedi après la découverte des corps de ses deux filles Norah et Romy dans un boisé de Saint-Apollinaire.

COVID-19 : plus qu'un cas actif en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Comme depuis quelques jours, aucun nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus n'a été constaté en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Même qu'il n'y a désormais qu'un seul cas actif dans la région, plus précisément à Lévis.