(Crédit photo: Courtoisie)

PEINTURE. Depuis qu’elle a terminé ses études et qu’elle affirme l’artiste en elle, Alexandra Demers, originaire de Sainte-Croix, expose ses toiles un peu partout, tant en galerie que dans les symposiums. En laissant libre cours à son imagination, la peintre se distingue par sa démarche créative.

Par Émilie Pelletier – Collaboration spéciale

C’est après le secondaire que la jeune femme a décidé que les arts feraient partie de sa vie professionnelle, en plus de ses passe-temps favoris. S’ensuivirent donc des études en design de présentation et en design graphique, à des fins d’exploration. Elle entrevoit d’ailleurs ses changements de plans de carrière comme «un tournant dans ma vie et un élément central de ma démarche artistique».

Toujours à la recherche de nouvelles techniques, Alexandra expérimente le monde de la peinture en utilisant des objets du quotidien pour créer ses œuvres. Du balai au rouleau à pâte, «il n’y a pas de limites pour développer mon style», estime-t-elle. 

La visibilité

Même si elle expose en permanence à la Galerie Zen, dans le Vieux-Québec, depuis 2018, Alexandra ne ménage pas les efforts pour se faire connaître du public. Elle s’est d’ailleurs inscrite au concours automnal d’arts visuels «Chaudière-Appalaches en œuvres – Deuxième vie» tenu par le Musée Marius-Barbeau. Il s’agissait, pour les artistes, de présenter une œuvre sous le concept des 3R environnementaux, soit réduire, réutiliser et recycler. Cet aspect a plu à la peintre de Sainte-Croix qui a été retenue parmi six finalistes de la MRC de Lotbinière.

«J’ai créé un portrait de Jonh Lennon sur un bouchon de bière géant que j’ai fabriqué en bois et moulé en plastique, en intégrant de vraies capsules de bière et de vieux vinyles», illustre-t-elle. J’ai choisi ce personnage parce que, de son époque, il représentait bien les idées écologiques et les causes sociales. La chanson Imagine représente bien aussi la toile, pour le message de paix.» 

Les plus lus

De nouveaux éléments dans l’affaire Martin Carpentier

FAITS DIVERS. La Sûreté du Québec a confirmé ce matin qu’elle a en main des éléments lui laissant croire que Martin Carpentier, 44 ans de Lévis, serait toujours en vie et se trouverait dans la MRC de Lotbinière. Ce dernier est recherché depuis le 8 juillet.

Collision mortelle à Saint-Gilles

FAITS DIVERS. Deux personnes ont perdu la vie cet après-midi, à Saint-Gilles, lors d’une collision impliquant une moto à trois roues et une voiture. Les événements sont survenus vers 13h45 sur la route 273.

COVID-19 : un nouveau cas à Lévis

SANTÉ. Après une accalmie d'une semaine, les autorités sanitaires ont confirmé, jeudi, qu'un nouveau cas d'infection au coronavirus avait été constaté en Chaudière-Appalaches, plus précisément à Lévis.

Mystérieuse sortie de route sur l’autoroute 20

FAITS DIVERS. Les policiers de la Sûreté du Québec enquêtent actuellement sur une mystérieuse sortie de route survenue le 8 juillet dernier, en soirée, sur l’autoroute 20 Est à la hauteur de Saint-Apollinaire. À l’arrivée des policiers, les occupants du véhicule étaient introuvables. Les recherches ont repris aujourd’hui afin d’éclaircir la question.

«Éléments d’intérêt» retrouvés dans le cas Martin Carpentier

Toujours à la recherche du Lévisien en fuite, Martin Carpentier, dans le secteur de Saint-Apollinaire, la Sûreté du Québec (SQ) a annoncé, ce matin, qu'elle a découvert des «éléments d’intérêt» pour l’enquête dont la nature n’a pas été encore révélée.

Un triste hommage de la mère de Norah et Romy Carpentier

Amélie Lemieux, la mère de Norah et Romy Carpentier dont les corps inertes ont été retrouvés le 11 juillet dans un boisé de Saint-Apollinaire, est venue se recueillir au mémorial érigé au parc des Chutes-de-la-Chaudière accompagnée de sa famille, le 13 juillet.

Incendie majeur dans une ferme de Saint-Agapit

FAITS DIVERS. Un incendie majeur survenu le 9 juillet, en après-midi, dans une ferme de Saint-Agapit a nécessité l’intervention de plus de 75 pompiers.

Norah et Romy Carpentier : le bureau du coroner précise son rôle

ENQUÊTE. L’enquête du coroner sur les morts des Lévisiens Norah et Romy Carpentier ainsi que de leur père, Martin, survenues à Saint-Apollinaire a été confiée à la coroner et avocate Sophie Régnière. Son rapport devrait être déposé dans environ un an.

Martin Carpentier : nouvelle stratégie de communication

FAITS DIVERS. Quatre jours après le début de la chasse à l’homme pour mettre la main au collet de Martin Carpentier, 44 ans, de Lévis, la Sûreté du Québec a décidé, hier soir, de rester muette sur la suite de l’opération de recherche. Ce dernier est recherché par les autorités depuis samedi après la découverte des corps de ses deux filles Norah et Romy dans un boisé de Saint-Apollinaire.

COVID-19 : plus qu'un cas actif en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Comme depuis quelques jours, aucun nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus n'a été constaté en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Même qu'il n'y a désormais qu'un seul cas actif dans la région, plus précisément à Lévis.