Photo : Mélanie Labrecque

POLITIQUE. Après avoir travaillé aux campagnes d’Annie Thériault et Guy Saint-Pierre, la militante de longue date du Parti québécois (PQ), Louise Marchand, a finalement décidé de faire le saut. Elle sera la candidate du PQ dans Lotbinière-Frontenac en prévision des prochaines élections provinciales.

«Nous sommes arrivés à un moment charnière. Il faut que le Québec avance. On voit présentement que beaucoup de demandes du gouvernement sont rejetées à Ottawa», a expliqué la candidate qui croit à la faisabilité du projet souverainiste. D’ailleurs, les sondages qui montrent un faible appui pour le PQ dans les intentions de vote n’ébranlent pas son engagement politique.

D’ailleurs, d’ici le déclenchement de la campagne électorale, elle ira à la rencontre des citoyens de la circonscription ainsi que des représentants municipaux et des organismes locaux afin de prendre le pouls des besoins de la circonscription.

«Le national a ses objectifs, mais c’est sûr qu’il y aura des enjeux locaux et c’est pour cette raison que je dois prendre connaissance des besoins et des préoccupations avant de m’engager», a-t-elle expliqué.

Par ailleurs, la native d’Asbestos (maintenant Val-des-Sources) est fille de mineur. De par sa famille et parce qu’elle habite dans la MRC de Lotbinière depuis 19 ans, elle bien au fait des réalités des deux territoires couvrant la circonscription.

Quelques préoccupations

Malgré tout, la mère monoparentale et grand-mère a puisé dans son expérience personnelle de citoyenne pour identifier des enjeux qui  préoccupent la population du territoire. L’agriculture, le transport, l’accès aux services de garde, la conciliation travail-famille, l’accessibilité au logement ainsi que le bien-être physique et mental en font partie.

Forte de son expérience de 35 ans en agriculture au sein de l’Agence canadienne d’inspection des aliments comme inspectrice et superviseure au niveau des semences, engrais, pesticides et aliments pour le bétail, la jeune retraitée souhaite défendre les intérêts des agriculteurs. Elle plaide aussi pour un développement du territoire en harmonie avec la réalité agricole.

«Le territoire agricole me tient à cœur. On sait qu’il y a 2 % du territoire québécois qui est utilisé pour l’agriculture et plus ça va, moins il y en a. […] La densification, il y a plusieurs façons de la faire, mais pas au détriment des terres agricoles. […] Quand tu penses ton urbanisme, il faut le faire en fonction de préserver des espaces vivables pour les gens», a-t-elle résumé.

L’environnement s’ajoute à ses priorités. Cette dernière a, entre autres, milité contre l’exploitation des gaz de schiste dans la MRC de Lotbinière et le projet du pipeline Énergie est.

«Ma grande préoccupation c’est le fleuve Saint-Laurent et tous ses affluents. Il y a encore beaucoup de villages, y compris dans Lotbinière, qui déversent directement leurs eaux usées dans le fleuve. Il y a des subventions qui pourraient peut-être être accordées [pour aider à régler la situation]», a-t-elle soutenu.

 

 

 

 

Les plus lus

Démission du maire de Saint-Antoine-de-Tilly

POLITIQUE. Le maire de Saint-Antoine-de-Tilly, Guy Lafleur, a quitté ses fonctions le 2 septembre dernier.

Des retrouvailles couronnées de succès à Saint-Narcisse

ÉVÉNEMENT. Le comité organisateur des Festivités du 150e de Saint-Narcisse-de-Beaurivage est très heureux. Sa plus grande fin de semaine d’activités, qui se déroulait du 17 au 20 août, a été couronnée de succès.

Les meilleurs pilotes de motocross de retour à Issoudun

COURSE. Le complexe Gravité Action Sports d’Issoudun (GAS-iSoud1) sera de nouveau l’hôte d’une importante épreuve du championnat provincial de motocross Challenge Québec. Après que la saison 2022 s’est amorcée sur le circuit lotbiniérois en mai, le complexe d’Issoudun sera le théâtre de la dernière épreuve du circuit présentée cette année, les 3 et 4 septembre prochains.

Un nouveau long métrage pour Maxime Desruisseaux

CINÉMA. Originaire de Saint-Apollinaire, le réalisateur et scénariste Maxime Desruisseaux présentera bientôt dans la région son troisième long métrage, La Guerre nuptiale. C’est dans le cadre du Festival de cinéma de la Ville de Québec (FCVQ) que les cinéphiles des environs pourront découvrir sa nouvelle œuvre, le 9 septembre prochain.

Legault prend part au lancement de campagne de Lecours

ÉLECTIONS. Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, était de passage à Thetford Mines, le 2 septembre sur l’heure du midi, afin de soutenir sa candidate dans Lotbinière-Frontenac, la députée sortante Isabelle Lecours.

Côté veut un mandat pour s'occuper «des vrais enjeux»

ENGAGEMENTS. Le candidat libéral dans la circonscription de Lotbinière-Frontenac, Normand Côté, a présenté, le 1er septembre, ses engagements pour la MRC de Lotbinière. Estimant que Lotbinière «n'a pas du tout fait partie des priorités» du gouvernement caquiste sortant, il promet d'être un «député qui s'occupera des vrais enjeux».

Les candidats à l’élection débattront à Saint-Agapit

POLITIQUE. Les candidats de Lotbinière-Frontenac à l’élection générale du 3 octobre débattront dans la soirée du 15 septembre au complexe des Seigneuries de Saint-Agapit.

À la découverte de l’histoire de la photographie

PHOTOGRAPHIE. Important collectionneur d’appareils photo anciens, l’Agapitois Serge Laflamme propose une nouvelle fois un voyage dans le temps au Domaine Joly-De Lotbinière. Jusqu’au 10 octobre, l’institution de Sainte-Croix propose l’exposition Quand la passion devient collection, qui met en vedette une quarantaine de pièces de la collection de Serge Laflamme.

Marchand veut être élue pour améliorer les soins à domicile pour les aînés

AÎNÉS. Par voie de communiqué, la candidate du Parti québécois (PQ) dans Lotbinière-Frontenac, Louise Marchand, s'est réjouie de l'engagement récent de sa formation politique qui promet d'offrir des soins à domicile à la carte pour tous les aînés du Québec d'ici quatre ans.

Écoles : les libéraux promettent d’aider financièrement les familles

ÉDUCATION. De passage à Saint-Agapit, la cheffe du Parti libéral du Québec (PLQ), Dominique Anglade, s’est engagée à offrir la gratuité pour les programmes pédagogiques particuliers dans les écoles publiques, jusqu’à concurrence de 5 000 $ annuellement, si sa formation obtient le pouvoir le 3 octobre prochain. Elle en a fait l’annonce au Centre sportif G.H. Vermette en compagnie de son candidat da...