François Legault a annoncé mardi que les mesures spéciales seront prolongées d'une semaine en Chaudière-Appalaches. Crédit photo : Émilie Nadeau - Archives

PANDÉMIE. Si le nombre de cas de COVID-19 se stabilise dans les trois régions du Québec sous le coup des mesures spéciales d'urgence, la situation dans les hôpitaux de la Chaudière-Appalaches, de la Capitale-Nationale et de l'Outaouais continue de se détériorer. En raison de ce constat, le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé, le 20 avril, que les mesures spéciales d'urgence en vigueur dans ces régions seront prolongées d'une semaine, soit jusqu'au 2 mai prochain.

Par Érick Deschênes - Collaboration spéciale

«Je sais après un an que les mesures sont très dures (à vivre), mais elles fonctionnent pour l'instant. (...) En Chaudière-Appalaches, il y a eu une augmentation nette de sept hospitalisations au cours des derniers jours et six décès supplémentaires ont été enregistrés. Dans cette région, on approche beaucoup la capacité hospitalière maximale. Malheureusement, je dois donc prolonger d'une semaine les mesures spéciales d'urgence en Outaouais, dans la Capitale-Nationale et en Chaudière-Appalaches», a expliqué M. Legault, lors d'une conférence de presse à Québec.

Donc, jusqu'au 2 mai, le couvre-feu demeurera notamment en vigueur de 20h à 5h et les commerces et les institutions non essentiels ainsi que les écoles devront demeurer fermés.

Cependant, le premier ministre a précisé qu'il avait bien entendu les doléances de plusieurs parents d'enfants d'âge primaire. Ces derniers estiment qu'il est difficile pour ces jeunes élèves de s'adapter à l'enseignement à distance, ce qui a un effet sur leurs apprentissages.

«Dès que nous aurons repris le contrôle, la première chose que nous allons rouvrir, ce sont les écoles primaires. Si les enfants sont frappés moins durement lorsqu'ils contractent la COVID-19, ils peuvent transmettre le virus à d'autres membres de leur famille. Et ces infections peuvent provoquer davantage de dommages et augmenter la transmission dans la communauté», a affirmé François Legault.

Davantage de personnes auront accès au vaccin d'AstraZeneca

Le premier ministre du Québec, le ministre de la Santé, Christian Dubé, et le directeur national de santé publique, Dr Horacio Arruda, ont également profité de l'occasion pour faire des annonces quant à la campagne de vaccination contre la COVID-19.

Ils ont d'abord annoncé que dès demain matin, les personnes âgées entre 45 et 54 ans pourront amorcer leurs démarches afin de recevoir une dose du vaccin d'AstraZeneca contre la COVID-19. C'est à la suite d'une analyse du Comité sur l'immunisation du Québec (CIQ) que le gouvernement provincial a pris cette décision.

Selon ce qu'a indiqué Horacio Arruda, le CIQ estime que les bénéfices de recevoir une première dose d'un vaccin contre la COVID-19 sont supérieurs au faible risque de souffrir d'une thrombose après avoir reçu ce vaccin, compte tenu de la situation épidémiologique actuelle de la province.

Christian Dubé a ensuite dévoilé que Québec annoncera jeudi que d'autres Québécois auront bientôt accès à un vaccin contre la maladie. Grâce aux doses supplémentaires du vaccin de Pfizer achetés par le gouvernement fédéral et que la province commencera à recevoir au début mai, la liste des personnes avec un handicap mental ou physique ainsi que des malades chroniques qui pourront recevoir une première dose avant la population générale sera élargie.

Notons finalement que le premier ministre a une nouvelle fois demandé aux Québécois de demeurer prudents et de se faire vacciner dès que possible, «les vaccins étant le passeport vers la liberté».

Les plus lus

Deuxième dose : les Québécois pourront devancer leur rendez-vous à partir du mois prochain

SANTÉ. Lors d'une mêlée de presse à l'Assemblée nationale, le ministre de la Santé du Québec, Christian Dubé, a fait une mise à jour jeudi sur la campagne de vaccination. À cette occasion, il a notamment annoncé que les Québécois pourront devancer leur rendez-vous afin d'obtenir une deuxième dose d'un vaccin contre la COVID-19 à partir de juin.

COVID-19 : encore des données encourageantes, mais deux décès supplémentaires enregistrés dans la région

SANTÉ. Dans son plus récent bilan sur la situation, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé lundi que seulement 50 nouveaux cas de COVID-19 avaient été découverts dans la région au cours des 24 dernières heures. Toutefois, l'organisation a également indiqué que deux autres personnes demeurant en Chaudière-Appalaches ont perdu leur combat contr...

Lotbinière passera en zone orange le 31 mai

SANTÉ. L’amélioration de la situation sanitaire au Québec fait en sorte que le gouvernement pourra aller de l’avant avec les premières phases du déconfinement qui s’amorceront vendredi et lundi. C’est ce qu’a indiqué le premier ministre du Québec, François Legault, lors de son point de presse hebdomadaire sur l’état de situation de la pandémie de COVID-19 au Québec.

Site de vaccination temporaire à Saint-Apollinaire

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé l’ouverture d’un centre temporaire de vaccination contre la COVID-19 au 83, rue Boucher, à Saint-Apollinaire les 28, 29 et 30 mai.

COVID-19 : trois décès supplémentaires dans la région

SANTÉ. Selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), le nombre de nouveaux cas de COVID-19 demeure stable dans la région. Au cours des 24 dernières heures, 64 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris qu'ils avaient été infectés par le coronavirus. Toutefois, le CISSS-CA a annoncé vendredi que t...

COVID-19 : Québec présente son plan de déconfinement

PANDÉMIE. Comme promis au cours des dernières semaines, le premier ministre du Québec, François Legault, a dévoilé, le 18 mai, le plan de déconfinement de la société québécoise en raison de l'amélioration de la situation épidémiologique du Québec et des progrès de la campagne de vaccination. Dès la fin du mois, les Québécois pourront profiter d'allègements aux mesures sanitaires.

COVID-19 : situation stable dans la région

SANTÉ. Selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), 33 résidents de la région ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le coronavirus.

La Chaudière-Appalaches encore en zone orange la semaine prochaine?

PANDÉMIE. Si le gouvernement provincial désire que la Chaudière-Appalaches passe en zone jaune (palier de préalerte) lundi prochain, la région pourrait être la seule du Québec à demeurer lundi prochain en zone orange, en raison de sa situation épidémiologique.

COVID-19 : baisse des nouveaux cas, mais hausse des hospitalisations et 3 autres décès dans la région

SANTÉ. Selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), seulement 45 résidents de la région ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le coronavirus. Toutefois, le nombre de personnes hospitalisées en raison de la COVID-19 a encore augmenté et trois autres personnes demeurant dans la Chaudière-Appalac...

COVID-19 : plus de 50 % de la population régionale vaccinée

SANTÉ. Selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), le nombre d'hospitalisations liées à cette maladie et de nouveaux cas dans la région ont légèrement augmenté. Au cours des 24 dernières heures, 65 résidents de la Chaudière-Appalaches ont notamment appris qu'ils avaient été infectés par le coronavir...