Les travaux à l’église de Sainte-Croix ont débuté en avril dernier. (Crédit photo : Courtoisie)

COMMUNAUTÉ. Les travaux de réfection entrepris en avril dernier à l’église de Sainte-Croix ont été parachevés cet été. La Fabrique Saint-Laurent-Rivières-du-Chêne doit maintenant trouver du financement pour compléter le montage financier du projet qui a requis un investissement de 317 000 $. En ce sens, elle tiendra une rencontre d’information à l’attention des citoyens le 9 octobre prochain.

La Fabrique a besoin de trouver 23 000 $ dans la communauté afin de boucler son budget. «Il n’y a pas eu de dépassement de coût. C’était prévu dès le départ qu’il y aurait un manque à gagner», a expliqué le coordonnateur de la Fabrique Saint-Laurent-Rivières-du-Chêne à Sainte-Croix, René Demers.

Les travaux réalisés consistaient à refaire la maçonnerie des clochers, s’attaquer aux pierres fissurées et régler différents problèmes d’infiltration d’eau. Des travaux de tôlerie ont également été nécessaires pour prévenir d’éventuelles infiltrations d’eau. De plus, le plancher des cloches de l’un des clochers a été reconstruit à neuf.

«C’est dangereux de laisser aller ces situations-là. Si ça se détériore, on risque d’atteindre un point de non-retour. […] C’était urgent de faire les travaux. C’est ce que je compte expliquer aux gens qui viendront à l’assemblée du 9 octobre», a précisé M. Demers.

Ce dernier illustre son propos en rappelant que l’église du Très-Saint-Sacrement de Québec a été fermée cet été en raison d’un important problème de stabilité de sa structure. Il ne souhaite pas que pareille situation arrive à Sainte-Croix.

Financement

Puisque l’église de Sainte-Croix est citée comme monument patrimonial, la fabrique bénéficie de subventions du ministère de la Culture et des Communications pour la réalisation des travaux à son enveloppe extérieure. Les subsides reçus ont permis de couvrir 70 % de la facture.

Une première campagne de financement lancée à l’automne 2017 avait permis de récolter 45 250 $ auprès de la communauté d’affaires de Sainte-Croix. L’objectif de cette campagne était de réunir 51 000 $ en trois ans. Aussi, un appel aux paroissiens fait au même moment a permis d’ajouter plus de 11 000 $ au montant amassé.

L’assemblée d’information qui se tiendra en octobre permettra à la Fabrique de faire le point sur la question. De plus, l’organisation en profitera pour donner différentes informations sur les actions menées par la MRC, la municipalité et la Fabrique pour la sauvegarde et la mise en valeur de l’église.

 

 

Les plus lus

COVID-19 : un nouveau cas à Lévis

SANTÉ. Après une accalmie d'une semaine, les autorités sanitaires ont confirmé, jeudi, qu'un nouveau cas d'infection au coronavirus avait été constaté en Chaudière-Appalaches, plus précisément à Lévis.

COVID-19 : plus qu'un cas actif en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Comme depuis quelques jours, aucun nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus n'a été constaté en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Même qu'il n'y a désormais qu'un seul cas actif dans la région, plus précisément à Lévis.

COVID-19 : 142 nouveaux cas au Québec, un seul en Chaudière-Appalaches

Une personne de plus a été testée positive à la COVID-19 dans les dernières 24 heures dans la région, dans la MRC de L'Islet. Au Québec, le dernier bilan fait état de 142 nouveaux cas.

L’éradication de la berce du Caucase est commencée

ENVIRONNEMENT. La lutte à la berce du Caucase n’est pas de tout repos. Depuis le mois de mai, les équipes de l’Organisme de bassin versant de la zone du Chêne (OBV du Chêne) sont sur le terrain afin d’éradiquer la plante. Le Peuple Lotbinière a assisté à une séance d’arrachage le 17 juin, à Saint-Antoine-de-Tilly.

COVID-19 : quatre nouveaux cas dans la région

SANTÉ. La «disparition» du nouveau coronavirus en Chaudière-Appalaches n'aura duré que 24 heures. Selon les plus récentes données des autorités sanitaires, quatre résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient contracté la COVID-19.

COVID-19 : deux autres cas en Chaudière-Appalaches

Selon les dernières données à propos de la COVID-19 des 24 dernières heures au Québec, 171 nouveaux cas ont été répertoriés dont deux provenant de la région de la Chaudière-Appalaches, ce 25 juillet.

Réflexion sur les milieux humides

ENVIRONNEMENT. La MRC de Lotbinière poursuit les travaux d’élaboration du Plan régional sur les milieux humides et hydriques (PRMHH). Entre le 2 et le 18 juin derniers, une soixantaine de personnes ont participé à une série d’ateliers virtuels visant à discuter de l’état des milieux humides et hydriques à l’échelle des bassins versants.

COVID-19 : un nouveau cas dans la région

SANTÉ. Un nouveau cas d'infection au coronavirus a été constaté en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures, plus précisément dans la MRC des Appalaches.

COVID-19 : bientôt une semaine sans nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Selon les plus récents bilans des autorités sanitaires, aucun nouveau cas d'infection au coronavirus n'a été constaté en Chaudière-Appalaches pour une sixième journée consécutive.

Les rassemblements publics de 250 personnes autorisés à partir du 3 août

SOCIÉTÉ. À compter du lundi 3 août, le nombre maximal de personnes permis lors d'événements intérieurs et extérieurs passera de 50 à 250 personnes, a annoncé le gouvernement du Québec qui a obtenu le feu vert de la santé publique.