Des formations sont données à environ 250 personnes par année, selon les différents projets qui ont cours et les besoins de la population. (Crédit photo: Archives)

IMMIGRATION. Les employeurs de Lotbinière sont de plus en plus nombreux à se tourner vers le recrutement international pour pourvoir les postes qui demeurent vacants au sein de leurs entreprises, faute de main d’œuvre. Ainsi, depuis juillet, le ministère de l’Immigration a annoncé une bonification de l’aide pour les travailleurs étrangers temporaires en ce qui a trait à leur francisation. ABC Lotbinière mettra en œuvre ces mesures dès la fin septembre.

Par Émilie Pelletier – Collaboration spéciale

ABC Lotbinière, un organisme qui vient en aide à environ 250 personnes annuellement en leur offrant des formations d’alphabétisation ou d’aide à la recherche d’emploi, donne aussi, depuis une dizaine d’années, des cours de francisation aux immigrants.

Toutefois, si peu d’entreprises avaient droit à des subventions pour franciser leurs nouveaux employés venus de l’extérieur pour le travail, il en sera autrement dès à présent alors que le ministère de l’Immigration a assoupli ses modalités.

«À compter de cet automne, les travailleurs temporaires seront acceptés dans les cours de francisation qui sont offerts gratuitement chez ABC Lotbinière et les allocations ont été bonifiées», se réjouit Xavier Beaupré, directeur général chez ABC Lotbinière.

Lotbinière, «multiculturelle»

Au fil du temps, M. Beaupré affirme avoir remarqué une augmentation du nombre de travailleurs étrangers dans plusieurs villages de la MRC. Or, il n’y avait pas pour autant plus d’inscriptions chez ABC Lotbinière, en raison de la méconnaissance du service jumelée aux coûts qui étaient rattachés aux formations.

En effet, l’accessibilité aux services de francisation à temps complet était réservée aux «personnes ayant obtenu la résidence permanente, arrivées au Québec depuis 5 ans et moins» et pour les services à temps partiel pour les «personnes ayant obtenu la résidence permanente».

Depuis juillet, non seulement les gens ayant obtenu la résidence permanente peuvent bénéficier des services, mais également les «travailleurs et les étudiants étrangers temporaires ainsi que leur conjointe ou conjoint», explique-t-on dans un document gouvernemental.

Francisation et intégration

Selon le directeur général de l’organisme qui offre des cours de français gratuits et adaptés aux réalités du milieu de travail des travailleurs étrangers, cette nouvelle mouture du système avantagera les employeurs dans la rétention de la main-d’œuvre immigrante. «Il y a beaucoup d’emplois agricoles dans la région et les fermes sont parfois isolées, ce qui crée un phénomène d’isolement explique-t-il. S’ils sont francisés, les travailleurs peuvent avoir une vie plus sociale ce qui favorise leur intégration.»

D’ailleurs, M. Beaupré estime que la francisation est un pas vers l’avant pour les employés qui ont le désir de poursuivre leur contrat de travail et de s’établir au Québec. «On peut leur permettre d’atteindre un niveau de français suffisant pour être fonctionnel au quotidien et pour passer l’examen de la résidence permanente», mentionne-t-il.

Xavier Beaupré pense que cette nouvelle fait aussi le bonheur des employeurs, «qui ont besoin de relève». Pour la session d’automne, qui débutera après la date limite d’inscription du 16 septembre, il espère observer une hausse des inscriptions pour les cours qui s’offriront de jour ou de soir, et dans un lieu flexible, à proximité de la demande.

 

Les plus lus

La relève agricole récompensée au gala de LARACA

AGRICULTURE. Trois entreprises agricoles de la MRC et Lotbinière et leurs propriétaires ont été récompensés lors de la septième Soirée hommage de la Relève agricole de la Chaudière-Appalaches (LARACA). L’événement qui a réuni plus de 160 personnes a eu lieu le 1er février, à Saint-Bernard.

Projet de patinoire couverte à Saint-Apollinaire

LOISIRS. Afin de prolonger la saison de patinage, la Municipalité de Saint-Apollinaire souhaite se doter d’une patinoire extérieure couverte. Le projet, qui pour l’instant est estimé à plus ou moins 3 M$, pourrait voir le jour en 2021.

Saint-Narcisse prépare son 150e anniversaire

SOCIÉTÉ. La municipalité de Saint-Narcisse-de-Beaurivage travaille sur les célébrations entourant son 150e anniversaire. Un comité a été mis sur pied le 29 janvier dernier pour élaborer sur les festivités qui se dérouleront en 2022.

Portrait de l’immigration dans Lotbinière

ÉCONOMIE. Bien que Montréal et les grands centres urbains aient un important pouvoir d’attraction auprès des immigrants, certains ont fait le choix de s’installer en région et ont déposé leurs valises dans la MRC de Lotbinière. Pour avoir une idée précise de la situation de l’immigration sur le territoire, le Carrefour emploi Lotbinière (CEL) a commandé une enquête pour faire l’état de la situatio...

Une fleuriste pas comme les autres

ARTISANAT. Constatant que la beauté des arrangements floraux est toujours éphémère, l’Issoudunoise Amélie Saucier souhaitait plutôt les voir durer dans le temps. C’est ainsi qu’elle a décidé d’utiliser le papier afin de créer de toute pièce des fleurs qui ne faneront jamais.

Une aide pour le transport collectif en région

TRANSPORTS. Le gouvernement a confirmé, le 3 février, qu’il bonifiait son Programme d’aide au développement du transport collectif dans toutes les régions du Québec. Le programme bénéficiera d’une enveloppe globale de 513,8 M$ répartie sur deux ans.

De l’aide pour les proches aidants

SOCIÉTÉ. La ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, a confirmé, le 7 février dernier, que 545 000$ seraient investis en Chaudière-Appalaches pour améliorer les services offerts directement aux proches aidants.

La construction de la nouvelle patinoire reportée à Laurier-Station

INFRASTRUCTURES. La municipalité de Laurier-Station reporte au printemps la construction de sa nouvelle patinoire.

Maladie du coeur: une seconde chance

SOCIÉTÉ. Enceinte pour la première fois à 31 ans, l’Apollinairoise Nancy Côté, sentait que quelque chose n’allait pas bien. Active et en santé, elle a vu sa condition physique se détériorer pendant les derniers mois de sa grossesse. Ce que les médecins interprétaient comme des symptômes normaux liés à son état étaient en réalité la sonnette d’alarme de quelque chose de beaucoup plus grave. Son cœu...

Les glissades de Saint-Sylvestre de retour

FAMILLE. Pour une 13e année, les amateurs de glisse sont conviés à Saint-Sylvestre les 7, 8 et 9 février, près de l’église, au bout de la rue Delisle. La municipalité, le Club Lions de Saint-Sylvestre ainsi que la Corporation D.É.F.I. accueilleront les amateurs de sensations fortes dans le cadre des traditionnelles Glissades familiales de Saint-Sylvestre.