Photo : Mélanie Labrecque

SOCIÉTÉ. Moins de 10 ans après la création de la Seigneurie de Villieu, Vincent Croteau s’est établi, en 1684, sur une terre de 6 arpents de largeur en bordure du fleuve par 40 de profondeur. Il y fera construire une maison qui a abrité 10 générations de Croteau. Le 11 juin dernier, le propriétaire actuel de la résidence située sur la route des Rivières, à Saint-Antoine-de-Tilly, a rendu hommage aux descendants de Vincent Croteau.

Jean-Luc Dehours a invité quelques membres de la famille Croteau au dévoilement d’une plaque commémorative qui souligne le passage des nombreuses générations de Croteau à Saint-Antoine-de-Tilly.

La réunion de famille s’est déroulée sous un chaud soleil, une météo favorable aux échanges entre les visiteurs. Les échanges se sont poursuivis dans la grange dans le rire et la bonne humeur.

«On a le droit d’être fiers de nos ancêtres. Ils ont été des pionniers, non seulement pour la Nouvelle-France, mais également pour le village de Saint-Antoine qui n’existait pas encore à l’époque», exprime l’un des artisans de la journée, Serge Croteau.

Il a fait un rappel de la vie du jeune français qui s’est embarqué pour la Nouvelle-France, qui a travaillé pour les Jésuites afin de payer la traversée, s’est marié et après un bref passage à Cap-Rouge, Vincent et Jeanne Croteau se sont établis sur le lot qu’on leur a cédé et qui se trouve aujourd’hui à Saint-Antoine-de-Tilly. «En considérant tout ça, il n’est pas farfelu de dire qu’ils étaient vraiment des pionniers dans la nouvelle colonie», a renchéri Serge Croteau.

À travers le récit familial, M. Croteau a fait le récit parallèle de la Nouvelle-France à l’époque où la menace des Anglais devenait de plus en plus grande. D’ailleurs, le Général James Murray a établi sur les terres des Croteau des installations militaires dont on voit encore certains vestiges aujourd’hui.

Plaque commémorative

«C’est grâce à leur esprit d’aventure, à leur courage et à des vies remplies de défis et de sacrifices que 10 générations de Croteau sont nées ici. C’est pour cette raison que nous sommes ici pour dévoiler une plaque afin de leur rendre hommage», a déclaré Serge Croteau.

Le dévoilement s’est fait en compagnie d’Yvette Croteau, 95 ans, qui a vu le jour et a grandi sur la propriété.

Notons que Jean-Luc Dehours est propriétaire de la maison ancestrale de la famille Croteau depuis une cinquantaine d’années. Son amour pour le patrimoine bâti et l’histoire ne sont pas étrangers aux efforts qu’il a mis dans la restauration de la résidence, à son intérêt pour son passé ainsi qu’à l’installation de la plaque commémorative.

«M. Dehours et son épouse ont été exemplaires pour avoir redonné ses caractéristiques d’antan à la résidence ainsi que pour accueillir les différentes personnes qui souhaitaient avoir des informations sur les Croteau et qui venaient cogner à sa porte», a poursuivi Serge Croteau.

 

 

 

 

Les plus lus

«Actes répréhensibles» à la Municipalité de Saint-Antoine-de-Tilly

SOCIÉTÉ. «Des actes répréhensibles auraient été commis à l’égard de la Municipalité de Saint-Antoine-de-Tilly», a soulevé la Direction des enquêtes et des poursuites en intégrité municipale (DEPIM) dans un rapport déposé à la Commission municipale du Québec (CMQ) le 27 septembre dernier et qui vise des agissements de la directrice générale.

Deux Agapitois ont roulé jusqu’à Terre-Neuve

SOCIÉTÉ. Le 30 juin dernier, Lina Giguère et André Croteau ont commencé un périple à bicyclette en autonomie sur les routes du Québec. En roulant vers l’est, sans itinéraire précis, ils se sont rendus jusqu’à Terre-Neuve.

La Randonnée Lotbinière à vélo de retour

CYCLISME. Après une pause forcée de deux ans en raison de la pandémie de COVID-19, la Randonnée Lotbinière à vélo sera de retour le 18 septembre prochain.

Sainte-Agathe célèbrera de nouveau l’automne

FESTIVAL. La municipalité de Sainte-Agathe-de-Lotbinière vibrera au rythme des festivités du Festival d’automne. Du 22 au 25 septembre, les activités de la 42e édition animeront les rues de l’endroit.

Saint-Patrice joint les Incroyables comestibles

SOCIÉTÉ. La municipalité de Saint-Patrice-de-Beaurivage a joint le mouvement des Incroyables comestibles. Elle a inauguré récemment, au Centre d’hébergement pour personnes âgées, de nouvelles installations, soit un bac de jardin surélevé ainsi que deux arbres fruitiers.

Succès pour le bioblitz

ENVIRONNEMENT. Le 3 septembre dernier, près de 150 personnes se sont rendues dans la Forêt de la Seigneurie de Lotbinière pour participer au bioblitz organisé par l’Organisme de bassins versants de la zone du Chêne (OBV du Chêne). Ces derniers ont pu en apprendre plus sur les champignons.

Un succès pour le marché public de Saint-Patrice

SOCIÉTÉ. La municipalité de Saint-Patrice-de-Beaurivage a fait le point sur le dernier été et la première année d’activités de son marché public. Chaque dimanche, les producteurs se réunissaient dans le stationnement de l’église. Selon les responsables, le succès a été au rendez-vous pendant l’été.

Un budget citoyen à Lotbinière

SOCIÉTÉ. La Municipalité de Lotbinière a réservé une somme de 25 000 $ qu’elle dédie à son projet de budget participatif citoyen. Ces fonds permettront à la population de concrétiser un projet sur lequel, elle se sera prononcée.

Une campagne pour l’École des Quatre-Vents

ÉDUCATION. Lowe's Canada tiendra pour une cinquième année sa campagne des Héros Lowe's Canada, jusqu’au 30 septembre. Les quincailleries RONA Placide Martineau de Saint-Apollinaire prendront part à l’initiative.

Un succès pour les fêtes du 150e de Saint-Narcisse-de-Beaurivage

SOCIÉTÉ. Les célébrations du 150e anniversaire de Saint-Narcisse-de-Beaurivage se sont clôturées le 24 septembre dernier. Le comité organisateur trace un bilan positif de l’année de festivités qui viennent de se terminer.