(Crédit photo : Courtoisie)

MUSIQUE. Peu de temps avant son décès en 2014, Georges Hamel a enregistré la chanson La berceuse. À l’époque, elle ne s’était pas retrouvée sur les tablettes des disquaires. Elle a plutôt été gardée précieusement par son auteur, Dominic Clément, jusqu’à l’année dernière. Une série d’heureux hasards l’a menée au chanteur originaire de Saint-Narcisse-de-Beaurivage, René Turgeon. Un travail de moine a permis d'ajouter la voix du chanteur à la piste originale et le résultat est disponible depuis le 5 mars sur les différentes plateformes numériques de diffusion.

«Je savais qu’il existait encore du matériel, des choses qui étaient restées en suspens. Je n’aurais jamais pensé que quelque chose arriverait jusqu’à moi. C’est vraiment une surprise pour moi qui est l’un de ses fans numéro un, mais ce le sera aussi pour son public. Georges Hamel a marqué l’industrie musicale country notamment en vendant plus de deux millions d’albums en carrière.»

C’est un heureux concours de circonstances, en 2019, qui a permis cette rencontre unique. René Turgeon était en tournée de promotion pour son album Héritage de Noël. Parmi les quelques centaines de messages qu’il a reçus après son passage à l’émission de Denis Lévesque, celui de François Clément, le frère de l’auteur, a attiré son attention.

«Il connaissait ma carrière. Il avait vu que j’avais déjà fait un album hommage et que Georges Hamel était quelqu’un d’influent dans ma carrière, c’est pour ça qu’il a pensé à moi. C’est une belle rencontre, un beau hasard de la vie. […] Si je n’avais pas répondu à ce message ce soir-là, ça ne serait jamais arrivé, je n’aurais jamais eu cette chanson.»

Rappelons que Georges Hamel est un artiste qui a profondément marqué et influencé René Turgeon pendant l’ensemble de sa carrière. Il y a quelques années, il avait lancé l’album Georges Hamel à ma façon, un hommage à l’artiste originaire de Sainte-Françoise.

De la magie

Une fois le premier contact établi, François Clément lui a envoyé l’audio de La berceuse. Une chanson que Georges Hamel a enregistrée en duo avec Dominic Clément. «J’ai dit à François que c’était dommage que je ne sois pas avec eux pour chanter. Il m’a alors mis en contact avec son frère Dominic, l’auteur de la chanson, et je lui ai parlé de ce projet. Il m’a donné sa bénédiction.»

Le problème, c’est que les bandes maîtresses n’existaient plus. Ces bandes contiennent les pistes sonores instrumentales et vocales séparément, ce qui permet d’isoler les voix plus facilement.

«J’ai envoyé le tout dans un studio à Montréal pour recréer la même musique aux endroits où j’ai chanté et enlever la voix de Dominic pour ajouter la mienne. Ç’a été tout un tour de magie. Nous avons travaillé pendant quelques mois pour arriver au résultat final. Nous sommes vraiment contents. C’est comme si nous l’avions chanté tous les trois, ensemble, avant le décès de Georges Hamel.»

À peine quelques jours après sa sortie, La berceuse se retrouvait dans les catalogues de 40 stations de radio au Québec et les commentaires qu'il reçoit sont, jusqu’à présent, très positifs.

René Turgeon croit que la chanson remportera beaucoup de succès et que son message arrive à point nommé en ces temps plus difficiles.

«À la fin, on entend Georges dire qu’il s’en va et il y a un gros rapprochement familial. Ça nous fait comprendre, cette chanson, qu’il faut profiter du temps que nous avons avec les gens autour de nous et qu’il faut être là [pour les uns et les autres].»

Nouvel album

La berceuse se retrouvera sur le nouvel album de René Turgeon. Mélodies Country, son 15e opus, devrait être lancé en mai. «Il aurait dû être lancé à cette période l’année dernière. À ce moment, je n’avais pas encore la chanson. C’est un beau hasard. Je suis content et j’ai hâte de le présenter au public», a confié M. Turgeon.

On y retrouvera 13 chansons, dont une composition originale qu’il interprète en trio avec ses filles. Il y a aussi des reprises «de chansons qu’on ne retrouve plus nulle part». Parmi celles-ci on retrouve de classiques du Soldat Lebrun, de Jean Nichol, Kenny Rogers et Willie Nelson.

 

 

 

Les plus lus

Nouvelle distinction pour Josée Talbot

CULTURE. La photographe originaire de Saint-Apollinaire, Josée Talbot, s’est de nouveau distinguée parmi ses pairs. Elle a récemment reçu le titre de Maître des arts photographiques (MPA) des Photographes professionnels du Canada. Il lui a été présenté par le président de l’organisation, Ross Outerbridge, lors du gala virtuel de remise de prix de l’association, le 18 avril dernier.

COVID-19 : Québec présente son plan de déconfinement pour les festivals et événements

Caroline Proulx, ministre du Tourisme, et Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications, ont dévoilé les mesures entourant le plan de déconfinement des festivals et événements estivaux de la province, le 19 mai.

La tournée Nomade s’arrêtera à Laurier-Station

SPECTACLES. Le 14 août prochain, à 13h30, la musique prendra toute la place dans les rues de Laurier-Station. Les citoyens de la municipalité pourront assister au spectacle mobile de la tournée Nomade.

Aide financière pour neuf projets culturels

CULTURE. La MRC de Lotbinière a confirmé, le 20 mai, l’octroi de 25 100 $ pour la concrétisation de neuf projets à caractère culturel dans la région.

Déconfinement des festivals : le Festival country de Lotbinière suit la situation de près

SPECTACLE. À partir du 25 juin, festivals et événements extérieurs pourront avoir lieu, mais devront respecter certaines conditions. Ils ne pourront pas accueillir plus de 2 500 personnes et elles devront être réparties en 10 zones séparées et autonomes. L’annonce de ce plan de déconfinement le 19 mai réjouit les organisateurs du Festival country de Lotbinière, mais ces derniers font preuve d’un o...

Une biographie pour Henri-Gustave Joly De Lotbinière

CULTURE. Plutôt connu pour sa contribution à la foresterie, Henri-Gustave Joly De Lotbinière a aussi connu une longue carrière politique. Protestant, né en France, il s’est opposé à la confédération qui a mené à la formation du Canada et a été brièvement premier ministre du Québec à la suite du coup d’État de 1878. C’est cette histoire peu banale que relate l’auteure Lucie Desrochers dans la biogr...