Luc Dumont ainsi que les conseillers municipaux Audrey Gingras et Stéphane Brideau œuvrent sur le comité afin de présenter à nouveau des spectacles à Joly. Photo : Courtoisie

ÉVÉNEMENTIEL. Joly continuera d’être l’hôte d’artistes qui seront de passage dans la région pour performer. Des citoyens de la municipalité lotbiniéroise ont récemment créé un comité pour organiser divers événements, dont des spectacles dans la salle multifonctionnelle aménagée dans l’église de Joly.

Par Érick Deschênes – Collaboration spéciale

 C’est à la suite de la décision des organisateurs du Festival rétro de Joly que l’idée de créer le Comité spectacles et événements de Joly a germé dans la tête de quelques citoyens de cette municipalité de l’ouest de Lotbinière, soit Luc Dumont et les conseillers municipaux Stéphane Brideau et Audrey Gingras.

«On s’est dit qu’il serait intéressant de surfer sur la vague qu’a amenée à Joly le Festival rétro pendant ses 20 ans d’existence. Il y a plusieurs personnes dans la région qui sont déjà habitués à venir chez nous pour assister à des spectacles et avec la disponibilité de la salle multifonctionnelle, on trouvait qu’il y avait une belle fenêtre d’opportunités pour proposer de nouveaux rendez-vous culturels à cet endroit», a d’emblée expliqué Luc Dumont, l’un des trois membres du Comité spectacles et événements de Joly.

Grâce à l’implication de ce dernier, Stéphane Brideau et Audrey Gingras, une transition s’est donc amorcée entre le Festival rétro de Joly et le nouveau comité pour que ce dernier prenne la relève pour l’organisation de spectacles à Joly. D’ailleurs, le groupe est lié à la Corporation de développement économique et communautaire de Joly (CDECJ), qui supportait le Festival rétro et qui gère le terrain des loisirs jusqu’à la rivière aux Cèdres.

 Rétro et autres événements

 Pour prendre la place laissée vacante sur la scène culturelle régionale par la fin du Festival rétro de Joly, le Comité spectacles et événements de Joly entend miser sur la musique des années 50, 60, 70, 80 et 90 pour sa programmation en cours de planification. D’ailleurs, le premier spectacle offert par l’organisme à la salle multifonctionnelle de Joly sera un hommage à Bryan Adams, le 19 novembre prochain. Par contre, le comité n’entend pas se limiter à ce créneau.

 «Il y a une continuité qu’on se doit de poursuivre avec le Festival rétro de Joly vu sa popularité au fil des années. Avec le vieillissement de la population, il y a un marché pour les spectacles rétro. D’ailleurs, les fidèles du Festival rétro étaient tristes lors de l’annonce de sa fin. Mais on veut une programmation diversifiée, autant pour la partie spectacles que celle des événements. On pourrait notamment organiser dans les prochaines années un souper de Noël pour les entreprises ou organiser à l’été un spectacle extérieur sur le site utilisé auparavant par le Festival rétro. Toutefois, après notre premier spectacle, on va s’asseoir pour construire notre plan de match étoffé», a partagé M. Dumont.

 Défis et nouvel outil de promotion

 Les prochaines rencontres du comité permettront également à ses membres de se pencher sur les défis auxquels fera face la nouvelle organisation. Luc Dumont veut notamment éviter que le projet connaisse les mêmes difficultés que le Festival rétro avec la diminution globale du nombre de bénévoles dans la société québécoise, l’un des facteurs qui a motivé la fin de l’événement lotbiniérois à l’issue de son édition 2022.

 «Nous ne sommes que trois présentement dans le comité et c’est déjà beaucoup de travail. On aimerait, entre autres, nouer des partenariats pour, par exemple, profiter des services d’étudiants en techniques de scène ou avec des entreprises pour que l’accès à nos événements soit abordable, particulièrement dans le contexte inflationniste actuel», a affirmé Luc Dumont.

 Dans un autre ordre d’idées, le membre du Comité spectacles et événements de Joly croit fermement que ce nouveau projet n’entrera pas en conflit avec d’autres projets culturels lotbiniérois et que leur offre sera complémentaire.

 «Je ne vois pas les autres lieux de diffusion comme des concurrents. On a tous le goût de promouvoir la culture. Plus qu’on va avoir lieux de diffusion dans notre région pour promouvoir la culture, mieux ce sera, a ajouté M. Dumont.

 Notons finalement que les personnes intéressées à assister au spectacle hommage à Bryan Adams suivi du spectacle des Smatt (reprise de succès des années 70, 80 et 90), le 19 novembre dès 20h, peuvent obtenir les renseignements nécessaires pour acheter leurs billets en ligne en visitant la page Facebook Festival Rétro de Joly. Pour ce faire, elles peuvent également téléphoner au 418 609-5993.

Les plus lus