(Crédit photo: Courtoisie)

POLITIQUE. Conseiller municipal depuis quatre ans à Saint-Antoine-de-Tilly, Guy Lafleur a confirmé ses intentions politiques en vue de la prochaine élection municipale du 7 novembre. Ce dernier a annoncé qu’il se portera candidat à la mairie de la municipalité de 1 655 habitants.

«Ce qui est bien important pour moi, c’est que je me présente pour les citoyens de Saint-Antoine-de-Tilly. Je ne me présente pas contre quelqu’un. Par ailleurs, je crois que j’ai réussi à faire la démonstration que je pourrais bien faire ce travail. Pendant mon mandat, j’ai mené plusieurs dossiers patrimoniaux à terme», a indiqué M. Lafleur. Parmi ceux-ci, il souligne l’aménagement de l’espace Raymond-Bergeron, les travaux au presbytère et la réalisation à venir des travaux au calvaire Aubin.

Au-delà de ses intérêts pour la mise en valeur du patrimoine de Saint-Antoine-de-Tilly, Guy Lafleur souhaite également régler la problématique d’eau potable de la municipalité ainsi que le dossier de l’assainissement.

«Ce qu’il faut éviter, c’est de travailler en séquence, un petit morceau à la fois. Souvent, il y a plusieurs éléments qui peuvent se faire parallèlement. Actuellement, ce n’est pas fait. On travaille en séquence et on attend. En même temps, ne pas avoir d’eau potable, ne pas faire l’assainissement, ça bloque notre développement municipal», a-t-il expliqué, rappelant que la nouvelle source d’eau a été identifiée en 2016.

L’entretien du réseau routier local le préoccupe également. Il indique que plusieurs routes et rangs sont en «piteux état» et auront besoin de travaux de réfection dans un avenir rapproché.

Guy Lafleur souhaite aussi veiller à l’amélioration des communications avec la population. «On ne communique pas bien avec nos citoyens.» Ces derniers sont souvent laissés sans mise à jour de certains renseignements. Par exemple, illustre-t-il, il y a les avis de restrictions de la consommation de l’eau potable. «Ils reçoivent ces avis et ensuite, ils n’ont plus de nouvelles. Ils ne savent plus quoi faire. C’est la même chose dans plusieurs dossiers. Bien communiquer entre nous c’est important. Ça fait partie de mes préoccupations.»

La solution réside dans une meilleure utilisation du site Internet de la municipalité ainsi que des médias sociaux.

Par ailleurs, il est important pour l’aspirant maire que le conseil municipal ne soit pas divisé et travaille plutôt en équipe pour faire progresser les dossiers importants pour la municipalité. «Quelqu’un qui travaille bien avec son conseil est bien en selle pour mener ses dossiers de front. Avec six conseillers, tu peux en faire des affaires.»

Guy Lafleur est informaticien maintenant à la retraite. Le natif de Saint-Antoine-de-Tilly avait été élu conseiller par acclamation lors des élections générales de 2017.

 

 

 

Les plus lus

Inflation : le gouvernement provincial dévoile les détails entourant l'envoi de nouveaux chèques d'aide

INFLATION. Comme il s'y était engagé en campagne électorale plus tôt cet automne, le gouvernement caquiste a officiellement confirmé, le 9 novembre, que Québec enverra un nouveau montant ponctuel à la majorité des Québécois pour les aider à faire face aux effets de l'inflation. Le ministre des Finances du Québec, Eric Girard, a alors présenté les détails entourant la mesure.

La MRC de Lotbinière a un nouveau préfet

POLITIQUE. Les maires de la MRC de Lotbinière ont profité de leur assemblée mensuelle du 23 novembre pour procéder à l’élection d’un nouveau préfet. C’est le maire de Val-Alain, Daniel Turcotte, qui a été élu par acclamation.

La fin du moratoire sur la superficie des cultures demandée

AGRICULTURE. Les producteurs agricoles de Chaudière-Appalaches réclament la fin de l’interdiction d’accroître les superficies en culture dans certains bassins versants. C’est l’une des principales demandes qui est ressortie lors de la dernière assemblée générale annuelle de la Fédération de l’Union des producteurs agricoles (UPA) de Chaudière-Appalaches tenue le 26 octobre dernier, à Sainte-Marie.

Revenus et dépenses en hausse à la MRC de Lotbinière

POLITIQUE. La MRC de Lotbinière a adopté, à l’occasion de sa rencontre mensuelle du 23 novembre, un budget équilibré de 8,4 M$. Il s’agit d’une augmentation de 8,9 % par rapport à l’exercice réalisé en novembre 2021.

Le PCQ de Lotbinière-Frontenac en assemblée générale

POLITIQUE. L’Association de circonscription électorale du Parti conservateur du Québec (PCQ) de Lotbinière-Frontenac a réuni ses membres à Saint-Jacques-de-Leeds, le 20 novembre dernier, à l’occasion de son assemblée générale annuelle.