Photo : Courtoisie

POLITIQUE. Le 17 juin dernier, Québec solidaire a procédé à l’investiture de sa candidate dans Lotbinière-Frontenac. Christine Gilbert a été choisie pour porter les couleurs de la formation politique en prévision des prochaines élections provinciales, le 3 octobre.

C’est le «projet de société ambitieux» proposé par Québec solidaire qui a séduit Mme Gilbert. «Il [le projet de société] a les gens et l’environnement au cœur des priorités. Il a une vision de ce qu’on pourrait être. Je m’implique depuis 2018. Avant, j’avais de la difficulté à me mobiliser autour de la politique. Lorsque j’ai découvert Québec solidaire et ceux qui sont là par conviction, des gens de cœur, c’était naturel pour moi. C’était, en fait, la seule option.»

Professeure à l’Université Laval, Christine Gilbert consacre ses travaux de recherche aux finances publiques, à la dette du Québec et au Fonds des générations.

Elle estime que les différents procédés comptables utilisés par le gouvernement font «croire qu’on est vraiment endetté et qu’on doit couper partout dans les services sociaux. […] La raison pour laquelle je me présente, c’est pour donner une crédibilité économique au projet. On a les moyens de faire la transition écologique, d’avoir de meilleurs services, d’avoir accès aux soins de santé».

Depuis 2003, les électeurs de Lotbinière et de Lotbinière-Frontenac ont voté pour des partis de droite ou de centre droit. La candidate sait qu’elle a du travail à faire pour convaincre les électeurs de changer leur fusil d’épaule, mais est confiante de faire des gains. «Lorsque l’on voit où nous sommes rendus, on peut essayer une autre approche puisque celle qu’on a prise jusqu’à présent n’a pas fonctionné.»

Priorités

Christine Gilbert veut contribuer autant à l’amélioration des services à la population qu’à la diminution des inégalités sociales et à l’accélération de la transition énergétique.

Le Québec a les moyens de ses ambitions, poursuit-elle, et affirme que l’argent est disponible. «On l’a vu avec la COVID. Lorsqu’on a eu besoin d’argent, on s’est rendu compte qu’il était là. Ç’a toujours été une question de volonté politique, d’où tu mets tes priorités. C’est ce qu’on veut changer à Québec solidaire.»

De plus, elle est consciente aussi des besoins spécifiques à la région, notamment au niveau du logement abordable, des déserts alimentaires et du transport en commun.

Elle est également sensible à la qualité de vie des agriculteurs et des enjeux que vivent les propriétaires de petites et moyennes entreprises.

Inflation

Par ailleurs, la détentrice d’un BAA, d’un MBA et d’un doctorat en comptabilité s’inquiète de plus en plus des impacts de l’augmentation du coût de la vie. En mai, le taux d’inflation se situait à 7,7 %, rappelle-t-elle.

«Beaucoup de gens n’arrivent plus. On monte les taux d’intérêt pour régler le problème, mais on l’amplifie pour la classe moyenne. Pour l’ensemble de la population, l’argent disponible diminue très rapidement.»

Elle estime que le gouvernement a les leviers nécessaires pour donner un répit aux Québécois, notamment par Hydro-Québec. «On l’a créé pour être autonome, pour ne pas étouffer la population. On a une belle institution et au moment où l’on en a le plus besoin, on a des augmentations de tarifs. Pour nous, chez Québec solidaire, ce serait un gel puisqu’ils font déjà des profits.»

Elle rappelle que sa formation politique prône également l’accélération de la construction de logements abordables. Cela diminuera la pression sur la demande et fera descendre le coût des loyers. De plus, ajoute-t-elle, l’augmentation du salaire minimum à 18 $ de l’heure contribuerait à tirer vers le haut les salaires les plus bas et à injecter plus d’argent dans l’économie.

 

 

 

 

Les plus lus

Démission du maire de Saint-Antoine-de-Tilly

POLITIQUE. Le maire de Saint-Antoine-de-Tilly, Guy Lafleur, a quitté ses fonctions le 2 septembre dernier.

Legault prend part au lancement de campagne de Lecours

ÉLECTIONS. Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, était de passage à Thetford Mines, le 2 septembre sur l’heure du midi, afin de soutenir sa candidate dans Lotbinière-Frontenac, la députée sortante Isabelle Lecours.

Côté veut un mandat pour s'occuper «des vrais enjeux»

ENGAGEMENTS. Le candidat libéral dans la circonscription de Lotbinière-Frontenac, Normand Côté, a présenté, le 1er septembre, ses engagements pour la MRC de Lotbinière. Estimant que Lotbinière «n'a pas du tout fait partie des priorités» du gouvernement caquiste sortant, il promet d'être un «député qui s'occupera des vrais enjeux».

Les candidats à l’élection débattront à Saint-Agapit

POLITIQUE. Les candidats de Lotbinière-Frontenac à l’élection générale du 3 octobre débattront dans la soirée du 15 septembre au complexe des Seigneuries de Saint-Agapit.

Marchand veut être élue pour améliorer les soins à domicile pour les aînés

AÎNÉS. Par voie de communiqué, la candidate du Parti québécois (PQ) dans Lotbinière-Frontenac, Louise Marchand, s'est réjouie de l'engagement récent de sa formation politique qui promet d'offrir des soins à domicile à la carte pour tous les aînés du Québec d'ici quatre ans.

Écoles : les libéraux promettent d’aider financièrement les familles

ÉDUCATION. De passage à Saint-Agapit, la cheffe du Parti libéral du Québec (PLQ), Dominique Anglade, s’est engagée à offrir la gratuité pour les programmes pédagogiques particuliers dans les écoles publiques, jusqu’à concurrence de 5 000 $ annuellement, si sa formation obtient le pouvoir le 3 octobre prochain. Elle en a fait l’annonce au Centre sportif G.H. Vermette en compagnie de son candidat da...

La campagne est lancée

POLITIQUE. Le premier ministre sortant du Québec, François Legault, a demandé au lieutenant-gouverneur du Québec, J. Michel Doyon, de dissoudre le parlement le 28 août, ce qui a du même coup déclenché les élections générales au Québec. Signe que la précampagne électorale battait déjà son plein dans la province cet été, le portrait des luttes principales qui feront rage dans Lotbinière-Frontenac d’...

Christian Gauthier dit vouloir être la voix de la population à l’Assemblée nationale

Le candidat du Parti conservateur du Québec (PCQ) dans Lotbinière-Frontenac, Christian Gauthier, a lancé sa campagne devant une centaine de personnes réunies au restaurant La Face de Bœuf à Thetford Mines, le mercredi 31 août.

Pénurie de main-d’œuvre : la TREMCA revient à la charge

ÉCONOMIE. La Table régionale des élus de Chaudière-Appalaches (TREMCA) a rencontré, le 14 septembre, les candidats de quatre des cinq principaux partis politiques de la Chaudière-Appalaches. Ils les ont sensibilisés à l’importance d’adopter des mesures tangibles pour assurer la pérennité de l’économie et contrer la pénurie de main-d’œuvre.

La protection de la forêt seigneuriale une priorité pour Christine Gilbert

POLITIQUE. La candidate de Québec Solidaire dans Lotbinière-Frontenac, Christine Gilbert, a lancé, le 9 septembre, un plaidoyer en faveur d’une meilleure protection de la forêt seigneuriale.