Crédit photo : Émilie Nadeau - Archives

SANTÉ. Le premier ministre du Québec, François Legault, a fait le point sur la situation sanitaire de la province, le 20 janvier. Alors que le nombre de personnes hospitalisées en raison de la COVID-19 se stabilise, le chef du gouvernement soutient cependant que le Québec ne peut se permettre de nouveaux assouplissements en raison de la gravité de la situation épidémiologique. Il a de nouveau fait appel au sens de la solidarité des Québécois afin que les mesures actuelles soient respectées.

Par Érick Deschênes - Collaboration spéciale

«On voit enfin la lumière au bout du tunnel. Nous avons atteint le pic des hospitalisations et au cours des dernières heures, le nombre de personnes hospitalisées a diminué. Si la courbe amorce sa descente, nous n'aurons pas à mettre en branle notre plan B dans les hôpitaux puisque les hospitalisations semble se stabiliser autour de 3 400. Tout cela, c'est grâce aux efforts des Québécois qui respectent les consignes sanitaires. Mais la situation demeure difficile, comme les hôpitaux sont pleins et que des milliers de travailleurs du réseau de la santé sont toujours absents», a d'emblée déclaré M. Legault, lors d'une conférence de presse à Montréal.

En raison de cette situation difficile, François Legault estime donc que la série de mesures sanitaires actuellement en vigueur doit demeurer en place, comme le recommande la Santé publique. Le premier ministre en a alors profité pour lancer des pointes à certains partis d'opposition qui ont demandé, au cours des derniers jours, de nouveaux allégements aux règles en place pour freiner la propagation du coronavirus.

«Je comprends très bien que les Québécois sont tannés, mais nous ne pouvons pas nous permettre d'assouplir davantage. La Santé publique estime qu'il y a un risque réel d'une augmentation des contaminations et des hospitalisations. Ainsi, la Santé publique ne nous recommande pas d'allégements. (...) Il y a des partis d'opposition qui aimeraient qu'on respecte l'indépendance de la Santé publique, mais il ne faudrait pas écouter les recommandations de la Santé publique quand ça ne fait pas notre affaire. Il y a des vies en jeu. Avant d'annoncer des assouplissements, je veux être certain qu'on peut se le permettre», a soutenu M. Legault.

«Refonder le système de santé»

Lors de la conférence de presse tenue en compagnie du directeur national de santé publique par intérim, Dr Luc Boileau, et le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, François Legault est également revenu sur le dépôt du rapport accablant sur le réseau de la santé de la Commissaire à la santé et bien-être, Joanne Castonguay, le 19 janvier dernier. 

Le chef du gouvernement a alors dévoilé que le ministre de la Santé planchait sur «un plan complet de refondation» du réseau de la Santé, qui s'inspirera des recommandations de Joanne Castonguay inscrites dans son rapport du 19 janvier.

Avec ce «nouveau réseau de la santé plus efficace et plus décentralisé», François Legault croit fermement que les hôpitaux pourront faire face aux prochaines vagues de la pandémie de COVID-19 et ainsi éviter l'imposition de nouvelles mesures de confinement.

Dans un autre ordre d'idées, le premier ministre a aussi rappelé que la vaccination était l'une des clés «pour sortir du bois». D'ailleurs, il a annoncé qu'il a chargé le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant, de mettre en place un programme pour joindre les quelque 565 000 adultes québécois qui n'ont pas reçu une dose d'un vaccin contre la COVID-19 afin de les inciter à se faire vacciner.

Notons finalement que Christian Dubé a indiqué que Québec désactivera les passeports vaccinaux des Québécois qui ont obtenu frauduleusement le document au cours des derniers mois.

Les plus lus

Démission du maire de Saint-Antoine-de-Tilly

POLITIQUE. Le maire de Saint-Antoine-de-Tilly, Guy Lafleur, a quitté ses fonctions le 2 septembre dernier.

Legault prend part au lancement de campagne de Lecours

ÉLECTIONS. Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, était de passage à Thetford Mines, le 2 septembre sur l’heure du midi, afin de soutenir sa candidate dans Lotbinière-Frontenac, la députée sortante Isabelle Lecours.

Côté veut un mandat pour s'occuper «des vrais enjeux»

ENGAGEMENTS. Le candidat libéral dans la circonscription de Lotbinière-Frontenac, Normand Côté, a présenté, le 1er septembre, ses engagements pour la MRC de Lotbinière. Estimant que Lotbinière «n'a pas du tout fait partie des priorités» du gouvernement caquiste sortant, il promet d'être un «député qui s'occupera des vrais enjeux».

Les candidats à l’élection débattront à Saint-Agapit

POLITIQUE. Les candidats de Lotbinière-Frontenac à l’élection générale du 3 octobre débattront dans la soirée du 15 septembre au complexe des Seigneuries de Saint-Agapit.

Marchand veut être élue pour améliorer les soins à domicile pour les aînés

AÎNÉS. Par voie de communiqué, la candidate du Parti québécois (PQ) dans Lotbinière-Frontenac, Louise Marchand, s'est réjouie de l'engagement récent de sa formation politique qui promet d'offrir des soins à domicile à la carte pour tous les aînés du Québec d'ici quatre ans.

Écoles : les libéraux promettent d’aider financièrement les familles

ÉDUCATION. De passage à Saint-Agapit, la cheffe du Parti libéral du Québec (PLQ), Dominique Anglade, s’est engagée à offrir la gratuité pour les programmes pédagogiques particuliers dans les écoles publiques, jusqu’à concurrence de 5 000 $ annuellement, si sa formation obtient le pouvoir le 3 octobre prochain. Elle en a fait l’annonce au Centre sportif G.H. Vermette en compagnie de son candidat da...

La campagne est lancée

POLITIQUE. Le premier ministre sortant du Québec, François Legault, a demandé au lieutenant-gouverneur du Québec, J. Michel Doyon, de dissoudre le parlement le 28 août, ce qui a du même coup déclenché les élections générales au Québec. Signe que la précampagne électorale battait déjà son plein dans la province cet été, le portrait des luttes principales qui feront rage dans Lotbinière-Frontenac d’...

Christian Gauthier dit vouloir être la voix de la population à l’Assemblée nationale

Le candidat du Parti conservateur du Québec (PCQ) dans Lotbinière-Frontenac, Christian Gauthier, a lancé sa campagne devant une centaine de personnes réunies au restaurant La Face de Bœuf à Thetford Mines, le mercredi 31 août.

Pénurie de main-d’œuvre : la TREMCA revient à la charge

ÉCONOMIE. La Table régionale des élus de Chaudière-Appalaches (TREMCA) a rencontré, le 14 septembre, les candidats de quatre des cinq principaux partis politiques de la Chaudière-Appalaches. Ils les ont sensibilisés à l’importance d’adopter des mesures tangibles pour assurer la pérennité de l’économie et contrer la pénurie de main-d’œuvre.

La protection de la forêt seigneuriale une priorité pour Christine Gilbert

POLITIQUE. La candidate de Québec Solidaire dans Lotbinière-Frontenac, Christine Gilbert, a lancé, le 9 septembre, un plaidoyer en faveur d’une meilleure protection de la forêt seigneuriale.