(Crédit photo: Niall Pinder Photography)

SPORT. Le skieur paralympique originaire de Joly, Sébastien Fortier, a participé les 4, 5 et 7 décembre à la Coupe du monde de ski paranordique à Canmore, en Alberta. Malgré qu’il ait fait ses meilleurs temps en carrière, l’athlète ne sait toujours pas s’il sera de la délégation canadienne qui se rendra aux Jeux paralympiques de Beijing en mars prochain.

«C’était la première fois que je coursais depuis Pyeongchang, en 2018», a lancé M. Fortier. L’athlète a participé à trois courses : courte distance, 10 km et sprint et s’est classé 14e à deux reprises, notamment à son épreuve de prédilection, le sprint, et il aussi obtenu une 15e place.

Il ajoute que le niveau de compétition s’est considérablement relevé depuis sa dernière course internationale. Les temps ont été abaissés et même si lui aussi a connu une bonne progression, il demeure à une trentaine de secondes d’un top 10.

Malgré tout, il s’agit de ses meilleurs résultats, mais il se dit un peu déçu. Physiquement, il était prêt. Mentalement, c’était plus difficile explique-t-il. Sa mère est tombée malade au début de l’automne et est décédée quelques semaines plus tard.

«Je m’attendais à ma meilleure saison à vie. J’avais un bon prélude, mais la maladie et la mort de ma mère m’ont joué dans la tête. Il y a eu les funérailles et moins d’un mois après, je devais me concentrer pour la Coupe du monde. Le focus n’y était pas mentalement.»

Équipe nationale

Actuellement, Sébastien Fortier a le sixième meilleur temps au pays. Sa participation aux jeux paralympiques dépendra de la composition de l’équipe canadienne : cinq hommes et cinq femmes ou six hommes et quatre femmes.

«Au paralympiques, ça fonctionne avec des pourcentages, pas seulement des positions puisque nous n’avons pas tous le même handicap. […] J’espère quand même avoir la chance de participer aux championnats du monde qui auront lieu en Norvège du 8 au 23 janvier. C’est mon plus grand souhait que d’avoir la chance de montrer vraiment les efforts que j’ai faits au niveau de l’entraînement et de mettre de bons résultats sur la neige.»

Il saura, prochainement, s’il a retrouvé sa place au sein de l’équipe canadienne. D’ici là, il s’entraîne en prévision des championnats du monde «comme si [je devais y aller]. Il faut être prêt à toute éventualité.»

Des années de remise en forme

Rappelons que Sébastien Fortier s’était sérieusement blessé au dos après les jeux de Pyeongchang, en Corée du Sud. Puisqu’il n’a pas pu défendre sa place sur l’équipe canadienne en 2019, il a été exclu. Depuis 2020, il tente de la retrouver.

La réhabilitation a été difficile, mais son association avec un nouvel entraîneur lui a donné «la motivation nécessaire» pour lui permettre d’améliorer ses performances. Godefroy Bilodeau est également entraîneur de ski de fond du Rouge et Or de l’Université Laval. Ainsi, il a pu s’entraîner avec les athlètes du Rouge et Or.

«C’était plaisant. C’est la première fois de ma vie que je m’entraînais avec d’autres athlètes. Avant, j’étais toujours en solo. C’était une belle expérience et j’ai énormément amélioré mes performances.»

Par ailleurs, la dernière année lui a permis de se remettre en forme physiquement. Au cours des derniers mois, il a parcouru près de 5 000 km en ski à roulettes et à vélo. Il a passé également plusieurs heures au gym afin de développer la force et l’endurance nécessaires pour livrer de bonnes performances.

«J’ai fait de la musculation, du renforcement d’épaules, le dos pour prévenir les blessures. Pour moi, une année c’est de 500 à 600 heures d’entraînement. C’est beaucoup d’efforts pour demeurer à ce niveau et la marge entre le champion et le top cinq ou dix n’est pas tellement grande», a-t-il rappelé.

 

 

 

 

 

Les plus lus

Le Model doit recruter un autre entraîneur-chef

HOCKEY JUNIOR. Quelques semaines après la nomination de Jean-Philippe Marcoux-Tortillet comme entraîneur-chef, le Model de Lotbinière a annoncé, le 30 août, que c’est plutôt Richard Normand qui sera à la barre de l’équipe en vue de la prochaine saison dans la Ligue de hockey junior AA Chaudière-Appalaches.

Un été inoubliable pour Noah Moreau

GOLF. Le dernier été aura permis au Gillois Noah Moreau de multiplier les exploits sur les verts. Le jeune golfeur de 12 ans a signé plusieurs podiums au cours des derniers mois lors de sa deuxième saison compétitive.

Un nouvel entraîneur-chef pour les Mercenaires

SPORT. Les Mercenaires de Lotbinière ont confirmé par le biais de leur page Facebook le nom de leur nouvel entraîneur. Samuel Bergeron, de Saint-Antoine-de-Tilly, dirigera la destinée de l’équipe lors de la saison 2022-2023.

Des matchs préparatoires pour les hockeyeuses des Filons

HOCKEY. L’équipe féminine de hockey du Centre d’études collégiales de Lotbinière et du Cégep de Thetford a complété sa série de matchs préparatoires en prévision de l’ouverture prochaine de la saison.