(Crédit photo : Archives)

POLITIQUE. La période de mise en candidature pour les différents postes en élection dans la municipalité de Lotbinière se terminait à 16h30, le 17 décembre. Les six postes en élection, soit celui de maire et de cinq sièges de conseillers ont tous été pourvu par acclamation.

Comme il l’avait indiqué au début du mois d’octobre, le maire sortant, Jean Bergeron, a présenté sa candidature.

Pour les postes de conseillers aux sièges 1, 3, 4, 5 et 6, ce sont respectivement Nadine Demers, Philippe Jean, Guy Lemay, Pierre Lemay et Marin Groleau qui ont été élus par acclamation

Au terme de la première période de mise en candidature, le 1er octobre, une seule personne avait déposé sa candidature pour le poste de conseiller au siège numéro 2. Sylvain Pillenière avait été élu par acclamation. La municipalité se trouvait alors devant un problème de taille. Les six autres postes étaient orphelins de candidatures. Le processus électoral a dû s’enclencher de nouveau afin de permettre l’élection d’un conseil municipal.

Pas la seule

Le 2 octobre dernier, Lotbinière n’était pas la seule municipalité à se trouver dans cette situation. Au Québec, elles étaient 11 municipalités à n’avoir reçu aucune candidature pour le poste de maire. De plus, 111 postes de conseillers étaient également à l’enjeu.

Par ailleurs, à l’occasion d’une entrevue qu’il avait donnée au Peuple Lotbinière quelques jours après le 1er octobre, Jean Bergeron indiquait qu’il devrait y avoir une sérieuse réflexion sur l’intérêt que porte la population du Québec envers la fonction d’élu municipal.

Rappelons que le 2 octobre, près de 600 maires (sur 1 102) et 4 184 conseillers (sur 6 944) avaient été élus par acclamation.

 

 

 

Les plus lus