Robert Samson désire que les Gillois lui accordent un dernier mandat à la mairie de Saint-Gilles, le 7 novembre prochain. Crédit photo : Courtoisie

POLITIQUE. Le maire de Saint-Gilles, Robert Samson, a confirmé au Peuple Lotbinière qu’il sollicitera un dernier mandat à la tête de la municipalité lotbiniéroise, lors des élections municipales du 7 novembre prochain.

Par Érick Deschênes – Collaboration spéciale

Si sa victoire serrée en 2017 a provoqué une certaine blessure, l’obtention en 2018 du prix Jean-Marie-Moreau de la Fédération québécoise des municipalités (FQM), un honneur remis à un élu municipal en reconnaissance de son engagement, son leadership et son dynamisme envers la communauté, ainsi que la complicité toujours présente avec les autres élus de la région n’ont pas enlevé le goût à Robert Samson de s’impliquer en politique.

De plus, le premier citoyen de Saint-Gilles depuis 1985 estime que plusieurs dossiers majeurs restent à être finalisés lors d’un prochain mandat. Également, il espère que les Gillois lui feront de nouveau confiance puisqu’il soutient que l’équipe de la Municipalité a besoin d’être épaulé et d’une stabilité au niveau politique, en raison des changements vécus à la direction générale au cours des dernières années.

«Si nous avons pu régler plusieurs projets au cours du dernier mandat, il reste d’autres dossiers majeurs à réaliser pour Saint-Gilles. Comme j’ai déjà travaillé sur ces dossiers, je veux les compléter. À cause de ce qu’il reste à faire, si je quitte, j’aurai l’impression d’abandonner le navire en pleine traversée», a partagé M. Samson, lors d’une entrevue téléphonique le 15 septembre.

S’il obtient de nouveau la confiance des Gillois, le magistrat aimerait mettre en place une clinique gynécologique dans le presbytère, une propriété de la Municipalité, construire une sortie sécuritaire entre la rue des Commissaires et la Principale, faire installer des feux de circulation à l’intersection des routes 218 et 269 par le ministère des Transports du Québec, rénover le préau au parc de la Famille ainsi que convaincre le ministère de l’Éducation d’agrandir l’École Étienne-Chartier, notamment pour y permettre l’implantation d’un gymnase communautaire.

«Comme dans mes autres mandats, je veux toujours améliorer la qualité de vie de mes concitoyens, assurer la sécurité des usagers de la route et développer notre milieu. Par exemple, la clinique gynécologique permettrait aux femmes de la région d’avoir accès à ce type de service dans leur communauté plutôt qu’à Lévis ou à Québec. Quant à l’école primaire, elle doit être agrandie avec l’augmentation de notre population, comme la clientèle de l’établissement est en croissance. La bibliothèque municipale a notamment dû être réduite pour permettre l’ajout d’une classe cette année», a illustré Robert Samson.

Au niveau local et régional, un autre mandat permettrait au maire de Saint-Gilles de compléter la mise en place des nouvelles politiques aînés-familles. Rappelons que Robert Samson est le responsable du comité Famille des jeunes aux aînés de la MRC de Lotbinière.  

Un conseil qui n’a pas «ménagé ses efforts»

Du même souffle, le premier citoyen de Saint-Gilles a rappelé que son dernier mandat a permis de concrétiser plusieurs projets qui élimineront des irritants vécus par ces concitoyens. À ce niveau, Robert Samson s’est réjoui de la construction de l’usine de filtration, qui réglera finalement le problème de la présence de manganèse dans l’eau potable, ainsi que de l’augmentation de la capacité de filtration du réseau d’égout.

Aussi, le premier citoyen n’a pas caché sa fierté de voir se poursuivre le développement domiciliaire dans sa municipalité ainsi que d’avoir pu agrandir le parc industriel, au cours du dernier mandat.

Fort de ses réussites et de ses engagements, Robert Samson souhaite aussi obtenir un dernier mandat à la tête de sa municipalité afin d’assurer une transition harmonieuse avec les personnes qui prendront la relève à la fin du prochain mandat.

«Je me suis beaucoup investi pour aider Saint-Gilles à devenir ce qu’il est. On approche du but et un dernier coup de collier me semble possible et nécessaire. Je vais offrir mes services, sans les imposer et ce sera aux citoyens de décider. [...].Au-delà des projets à réaliser, ma plus grande préoccupation sera d’assurer une bonne transition à la mairie, afin de ne pas compromettre l’avenir de notre belle municipalité», a conclu M. Samson.

Les plus lus