Photo : Courtoisie

POLITIQUE. La candidate de Québec Solidaire dans Lotbinière-Frontenac, Christine Gilbert, a lancé, le 9 septembre, un plaidoyer en faveur d’une meilleure protection de la forêt seigneuriale.

Par voie de communiqué, la candidate a demandé que la Forêt de la Seigneurie de Lotbinière bénéficie d’un statut particulier. Actuellement, 11 km2 sur les 160 km2 de superficie sont protégés, ce qui est insuffisant selon elle.

«La Forêt de la Seigneurie de Lotbinière a une importante valeur écologique. On parle du tout dernier vestige d'une forêt typique de la plaine du Saint-Laurent qui est aussi l’habitat de plusieurs espèces à statut précaire et qui héberge des arbres pluricentenaires. Il est impératif de préserver ce joyau», a-t-elle rappelé.

Les efforts des dernières années sont un «pas dans la bonne direction», mais il est nécessaire d’en faire davantage, estime-t-elle.

La candidate solidaire considère aussi que les problématiques environnementales ont trop longtemps été négligées dans le passé. «La transition écologique est plus importante que jamais. Il est temps d’agir et d’appuyer les localités afin de leur donner les moyens de préserver et, dans certains cas, de rétablir nos écosystèmes.»

Gaz de schiste

Par ailleurs, Christine Gilbert a également réalisé une visite à Saint-Édouard afin de constater les fuites provenant d’anciens puits de gaz de schiste qui ont été forés dans la forêt seigneuriale.

Cette dernière dénonce ce qu’elle estime être un manque de responsabilisation du gouvernement face aux puits inactifs qui laissent échapper du méthane.

«Le méthane est un gaz à effet de serre 80 fois plus puissant que le dioxyde de carbone sur 20 ans, et rien n’a été fait pour remédier aux fuites, malgré l’alarme qui avait été sonnée par notre formation il y a 4 ans.»

Du même souffle, elle affirme s’inquiéter des intentions du Parti conservateur qui veut permettre de nouveau l’exploitation du gaz et du pétrole.

 

 

 

Les plus lus