Photo : Érick Deschênes

ENGAGEMENTS. Le candidat libéral dans la circonscription de Lotbinière-Frontenac, Normand Côté, a présenté, le 1er septembre, ses engagements pour la MRC de Lotbinière. Estimant que Lotbinière «n'a pas du tout fait partie des priorités» du gouvernement caquiste sortant, il promet d'être un «député qui s'occupera des vrais enjeux».

Par Érick Deschênes - Collaboration spéciale

D'abord, Normand Côté a présenté ses engagements en santé. Il a rappelé que les libéraux se sont engagés à former plus de médecins et mieux les répartir sur le territoire, à diminuer la paperasse dans le réseau de la santé et à ajouter des infirmières praticiennes spécialisées dans le réseau. En plus de ces mesures, le candidat libéral dans Lotbinière-Frontenac veut défendre l'accès à des services de santé de qualité et de proximité, s'il est élu le 3 octobre prochain.

«Ce n’est pas normal qu’on ait l’impression que le CLSC de Laurier-Station soit devenu seulement un point de service et qu’on doive se rendre à Fortierville ou à Lévis pour avoir accès à un médecin de famille. Nous avons des équipements modernes et du personnel engagé à fournir une offre de service chez nous. Je souhaite faire bien plus que protéger nos acquis : je veux développer un réel pôle santé avec notre CLSC!», a expliqué M. Côté.

Dans un autre ordre d'idées, le porte-couleur du Parti libéral du Québec désire la mise en mise d'initiatives locales en transport collectif. Soulignant que la circonscription de Lotbinière-Frontenac couvre un territoire très large et que les «besoins sont grands et diversifiés», il promet de ne pas mettre en place une solution «mur à mur» si les citoyens du comté lui font confiance.

Gâce à la Charte des régions proposée par sa formation politique, un modèle de gouvernance «où les décisions se prennent plus près du milieu» sera mis en place et un gouvernement libéral «pourra soutenir des initiatives locales qui viseront l’amélioration de l’offre en transport de personnes que ce soit en transport collectif ou en transport adapté». 

«L’enjeu de transport touche notre région à différents niveaux : se déplacer pour aller à l’école ou au travail, faire son épicerie ou bien se rendre à un rendez-vous médical. Nous devons améliorer l’accès au transport et je vais être aux côtés des acteurs locaux pour soutenir les projets novateurs», a soutenu Normand Côté.

Notons finalement qu'il a aussi identifié la pénurie de main-d'oeuvre, l'inflation et le support aux familles, aux aînés et à la classe moyenne comme d'autres enjeux qui le préoccupe, le candidat libéral a fait savoir qu'il abordera d'autres dossiers au fil de la campagne électorale «afin de proposer des solutions qui répondront aux vrais enjeux».

Les plus lus