Crédit photo : Courtoisie - Archives

POLITIQUE. Le candidat du Bloc québécois dans Lévis-Lotbinière, Samuel Lamarche, croit qu’une véritable vague déferlera en faveur de son parti au Québec à la suite de la controverse provoqué par le débat anglophone du 9 septembre.

Par Érick Deschênes - Collaboration spéciale

Rappelons que lors de la joute oratoire opposant les chefs des partis présents à la Chambre des communes, la modératrice du débat a accusé le chef du Bloc, Yves-François Blanchet, de soutenir des «lois discriminatoires» sur la laïcité et la langue et de nier que le Québec a un «problème de racisme».

Au lendemain du débat, le premier ministre du Québec, François Legault, a fait une sortie pour demander des excuses de la part du consortium de médias anglophones qui ont organisé le débat ainsi que de la modératrice, à la suite de cette «attaque contre le Québec».

Pour Samuel Lamarche, toute cette saga souligne la pertinence de la présence de son parti à la Chambre des communes et que les Québécois l’ont de nouveau réalisé au cours des derniers jours.

«On a vu au débat anglophone tout le mépris et l’institutionnalisation de la bien-pensance des partis fédéralistes. Plusieurs institutions canadiennes ont profité du débat pour jeter la nation québécoise sous l’autobus. Seul Yves-François Blanchet a répliqué et il d’ailleurs été remercié par François Legault pour avoir défendu la nation québécoise. Et après que les propos de la modératrice ont heurté les Québécois, tous les autres chefs ont réagi, uniquement en français, pour les déplorer. Et le lendemain, le NPD et les libéraux continuaient de s’attaquer à la loi sur la laïcité», a martelé M. Lamarche, lors d’une entrevue téléphonique le 13 septembre.

Estimant que le Québec entre dans «une nouvelle ère», la colère suscitée par la question de la modératrice du débat anglophone ne profitera pas au Parti conservateur du Canada, selon Samuel Lamarche. Avant la joute oratoire controversée, François Legault avait partagé son souhait de voir un gouvernement conservateur minoritaire prendre les rênes du Canada au lendemain du 20 septembre.

«La réaction est très forte sur le terrain. Plusieurs citoyens de Lévis-Lotbinière m’ont dit qu’ils se sentaient insultés. Même des fédéralistes se rendent compte que les élites canadiennes les méprisent. Je suis convaincu qu’il y aura une manifestation (de colère) aux urnes. Pour que le prochain gouvernement canadien soit minoritaire, ça prend un Bloc fort. Et je tiens à rappeler qu’Erin O’Toole a également été muet lors du débat à la suite des propos de la modératrice. Il n’a sorti qu’une vidéo léchée le lendemaind, uniquement en français. Les partis fédéralistes tiennent toujours un double discours, un au Québec et un complètement différent ailleurs au Canada», a conclu M. Lamarche.

Les plus lus

L'élection dans Lotbinière-Frontenac minute par minute

C'est aujourd'hui que les électeurs québécois sont appelés aux urnes afin de choisir leurs 125 représentants à l'Assemblée nationale du Québec. Dans la région, les citoyens devront faire leur choix dans la circonscription de Lotbinière-Frontenac. Dans cette page, nous retracerons tous les derniers développements entourant cette journée décisive dans le comté, minute par minute.

Les candidats à l’élection débattront à Saint-Agapit

POLITIQUE. Les candidats de Lotbinière-Frontenac à l’élection générale du 3 octobre débattront dans la soirée du 15 septembre au complexe des Seigneuries de Saint-Agapit.

Pénurie de main-d’œuvre : la TREMCA revient à la charge

ÉCONOMIE. La Table régionale des élus de Chaudière-Appalaches (TREMCA) a rencontré, le 14 septembre, les candidats de quatre des cinq principaux partis politiques de la Chaudière-Appalaches. Ils les ont sensibilisés à l’importance d’adopter des mesures tangibles pour assurer la pérennité de l’économie et contrer la pénurie de main-d’œuvre.

Christian Gauthier fait un plaidoyer pour le développement de la circonscription

POLITIQUE. Le candidat conservateur dans Lotbinière-Frontenac, Christian Gauthier, entend prioriser le développement de la circonscription s’il est élu le 3 octobre prochain. Celui-ci mentionne qu’il est plus que temps que le gouvernement du Québec se mette à l’écoute de la population, des entreprises, des organismes et des municipalités des MRC des Appalaches et de Lotbinière.

Éric Duhaime en visite à Sainte-Croix

POLITIQUE. Le chef du Parti conservateur du Québec, Éric Duhaime, était de passage à Sainte-Croix hier soir. Une centaine de personnes s’étaient rassemblées dans le bar du restaurant Le Cube à l’occasion d’un rassemblement partisan.

Geneviève Guilbault à la rencontre d’aînés à Laurier-Station

POLITIQUE. La vice-première ministre sortante et candidate de la Coalition avenir Québec (CAQ) dans Louis-Hébert, Geneviève Guilbault, a accompagné, ce matin, la députée sortante de Lotbinière-Frontenac et candidate de la CAQ, Isabelle Lecours, lors d’une visite à la Villa Laurence, de Laurier-Station.

Un débat relevé

POLITIQUE. Près de 100 personnes se sont rassemblées, le 15 septembre en soirée, au Complexe des Seigneuries de Saint-Agapit. Ces derniers souhaitaient assister au débat entre les candidats des cinq principaux partis aux prochaines élections, organisé par le Centre d’études collégiales de Lotbinière.

La protection de la forêt seigneuriale une priorité pour Christine Gilbert

POLITIQUE. La candidate de Québec Solidaire dans Lotbinière-Frontenac, Christine Gilbert, a lancé, le 9 septembre, un plaidoyer en faveur d’une meilleure protection de la forêt seigneuriale.

Normand Côté plaide pour l’économie

ÉCONOMIE. Le candidat du Parti libéral du Québec (PLQ) dans Lotbinière-Frontenac, Normand Côté, se réjouit des différentes mesures présentées, le 8 septembre, par son parti pour soutenir les entrepreneurs.

Débat des candidats de Lotbinière-Frontenac: la députée sortante est interpellée par ses adversaires

POLITIQUE. La députée sortante et représentante de la Coalition avenir Québec (CAQ) pour la circonscription de Lotbinière-Frontenac, Isabelle Lecours, a été la candidate la plus sollicitée dans le cadre du débat électoral organisé par la Chambre de commerce et d’industrie de Thetford Mines (CCITM). Celui-ci avait lieu le mercredi 21 septembre au studio-théâtre Paul-Hébert.