Crédit photo : Courtoisie

POLITIQUE. Par voie de communiqué, le candidat du Bloc québécois dans Lévis-Lotbinière, Samuel Lamarche, s’est réjoui, le 31 août, que le chef de sa formation politique, Yves‑François Blanchet, se soit de nouveau engagé à défendre la laïcité de l’État à la suite des élections du 20 septembre prochain.

Par Érick Deschênes - Collaboration spéciale

Plus précisément, Samuel Lamarche entend talonner les autres partis fédéraux à la Chambre des communes afin qu’ils s’engagent à ne pas contester la loi 21 du Québec, s’il est élu député de Lévis-Lotbinière à l’issue du scrutin.

«Les chefs de partis fédéraux doivent aller plus loin : ils doivent s’engager à ce qu’aucune somme d’argent des contribuables ne soit utilisée dans quelque contestation que ce soit de la loi 21, y compris par l’entremise du programme de contestation judiciaire. Ils doivent aussi ne pas permettre que des organisations financées par le fédéral utilisent cet argent à des fins de contestation de la volonté légitime de la nation québécoise exprimée par ses lois. Il est plus que temps que le Canada respecte nos choix et nos valeurs», a déclaré le candidat bloquiste.

Par la suite, Samuel Lamarche a livré un plaidoyer en faveur du «caractère inclusif de la laïcité de l’État». «La laïcité de l’État garantit aux citoyennes et citoyens une égalité de traitement vis-à-vis des pouvoirs publics, quelles que soient leurs convictions. Elle garantit la libre expression des croyances religieuses dans l’espace public. Elle impose un devoir de réserve aux représentants de l’État, comme c’est le cas pour l’ensemble des types de discours, faisant ainsi passer en priorité le citoyen ou la citoyenne recevant un service. Elle assure qu’aucun Québécois ni qu’aucune Québécoise ne subira de discrimination de la part de l’État en raison du genre, de l’orientation sexuelle, des croyances religieuses ou des opinions politiques.»

Enfin, le candidat bloquiste dans Lévis-Lotbinière a demandé aux autres partis fédéraux de s’attaquer au «Quebec bashing». Selon Samuel Lamarche, ce phénomène serait en résurgence depuis les démarches du gouvernement provincial actuel afin d’assurer la laïcité de l’État.

«Le Bloc Québécois interpelle les chefs de partis fédéraux à propos des accusations de racisme qui pleuvent sur la nation québécoise et ses élus en provenance du Canada concernant la laïcité de l’État. Le Bloc s’attend à ce qu’ils cessent de tolérer ces propos sans mot dire, lorsqu’ils ne sont pas carrément en train de les encourager. Les Québécois s’attendent à ce que le prochain premier ministre du Canada contribue à clarifier la position du Québec, au Canada comme à l’international, et non pas à ternir sa réputation ou à entretenir des préjugés à son égard. Nous n’avons pas à subir ce mépris, la suffisance du Canada n’a pas de raison d’être et il faut que ça cesse», a conclu Samuel Lamarche.

Les plus lus

L'élection dans Lotbinière-Frontenac minute par minute

C'est aujourd'hui que les électeurs québécois sont appelés aux urnes afin de choisir leurs 125 représentants à l'Assemblée nationale du Québec. Dans la région, les citoyens devront faire leur choix dans la circonscription de Lotbinière-Frontenac. Dans cette page, nous retracerons tous les derniers développements entourant cette journée décisive dans le comté, minute par minute.

Les candidats à l’élection débattront à Saint-Agapit

POLITIQUE. Les candidats de Lotbinière-Frontenac à l’élection générale du 3 octobre débattront dans la soirée du 15 septembre au complexe des Seigneuries de Saint-Agapit.

Pénurie de main-d’œuvre : la TREMCA revient à la charge

ÉCONOMIE. La Table régionale des élus de Chaudière-Appalaches (TREMCA) a rencontré, le 14 septembre, les candidats de quatre des cinq principaux partis politiques de la Chaudière-Appalaches. Ils les ont sensibilisés à l’importance d’adopter des mesures tangibles pour assurer la pérennité de l’économie et contrer la pénurie de main-d’œuvre.

Christian Gauthier fait un plaidoyer pour le développement de la circonscription

POLITIQUE. Le candidat conservateur dans Lotbinière-Frontenac, Christian Gauthier, entend prioriser le développement de la circonscription s’il est élu le 3 octobre prochain. Celui-ci mentionne qu’il est plus que temps que le gouvernement du Québec se mette à l’écoute de la population, des entreprises, des organismes et des municipalités des MRC des Appalaches et de Lotbinière.

Éric Duhaime en visite à Sainte-Croix

POLITIQUE. Le chef du Parti conservateur du Québec, Éric Duhaime, était de passage à Sainte-Croix hier soir. Une centaine de personnes s’étaient rassemblées dans le bar du restaurant Le Cube à l’occasion d’un rassemblement partisan.

Geneviève Guilbault à la rencontre d’aînés à Laurier-Station

POLITIQUE. La vice-première ministre sortante et candidate de la Coalition avenir Québec (CAQ) dans Louis-Hébert, Geneviève Guilbault, a accompagné, ce matin, la députée sortante de Lotbinière-Frontenac et candidate de la CAQ, Isabelle Lecours, lors d’une visite à la Villa Laurence, de Laurier-Station.

Un débat relevé

POLITIQUE. Près de 100 personnes se sont rassemblées, le 15 septembre en soirée, au Complexe des Seigneuries de Saint-Agapit. Ces derniers souhaitaient assister au débat entre les candidats des cinq principaux partis aux prochaines élections, organisé par le Centre d’études collégiales de Lotbinière.

La protection de la forêt seigneuriale une priorité pour Christine Gilbert

POLITIQUE. La candidate de Québec Solidaire dans Lotbinière-Frontenac, Christine Gilbert, a lancé, le 9 septembre, un plaidoyer en faveur d’une meilleure protection de la forêt seigneuriale.

Normand Côté plaide pour l’économie

ÉCONOMIE. Le candidat du Parti libéral du Québec (PLQ) dans Lotbinière-Frontenac, Normand Côté, se réjouit des différentes mesures présentées, le 8 septembre, par son parti pour soutenir les entrepreneurs.

Débat des candidats de Lotbinière-Frontenac: la députée sortante est interpellée par ses adversaires

POLITIQUE. La députée sortante et représentante de la Coalition avenir Québec (CAQ) pour la circonscription de Lotbinière-Frontenac, Isabelle Lecours, a été la candidate la plus sollicitée dans le cadre du débat électoral organisé par la Chambre de commerce et d’industrie de Thetford Mines (CCITM). Celui-ci avait lieu le mercredi 21 septembre au studio-théâtre Paul-Hébert.