Photo : Capture d'écran

Le directeur national de santé publique du Québec, le Dr Luc Boileau, a tenu un point de presse afin d’informer la population de la situation des cas de COVID-19 au Québec, le 29 juin. Ce dernier a affirmé que le Québec vit actuellement une remontée de cas positifs, mais qu’une baisse est à prévoir dans quelques semaines.

«Nous constatons, comme vous l’avez sans doute remarqué, que plusieurs indicateurs sont à la hausse. On observe des indicateurs de transmission dans la communauté à la hausse, tout comme les éclosions. On voit une remontée des cas et des hospitalisations. Le nombre de travailleurs de la santé absents en raison de la COVID est à la hausse lui aussi, c’est un élément qui nous préoccupe», a-t-il d’emblée soutenu.

Le directeur national de santé publique a rapporté que cette remontée est liée à l’arrivée de trois nouveaux variants, BA.2.12.1, BA.4 et BA.5, beaucoup plus transmissibles que les virus d’origine. Cette hausse était toutefois prévue, mais elle est arrivée plus hâtivement que les prédictions, selon le Dr Boileau.

Cependant, la Santé publique estime que ces variants sont moins virulents que les précédents.

«Ce n’est pas quelque chose qui prend l’ampleur de ce que nous avons connu en décembre ou janvier dernier, a affirmé Dr Luc Boileau. Avec, les variants qui sont sur la table actuellement […] on ne croit pas qu’on a affaire à un virus ou un variant qui est beaucoup plus virulents que les autres, il est toutefois plus contagieux. Avec ça à l’esprit, on n’est pas du tout sur une route de réimposer des mesures populationnelles comme le port du masque ou d’autres mesures qui ont dû être prises au cours des deux dernières années.»

Ainsi, le directeur national de santé publique a demandé aux personnes immunosupprimées, celles qui souffrent de maladie chronique et les aînés de 60 ans et plus de redoubler de prudence dans leurs contacts sociaux. Il les invite à ne pas hésiter à reprendre le port du masque surtout dans des lieux de grand rassemblement.

Il a également tenu à rappeler que les personnes qui souffrent de symptômes de la COVID-19 doivent s’isoler le plus rapidement possible et limiter leurs contacts sociaux.

«On estime que cette remontée-là va se poursuivre encore quelques jours ou quelques semaines, mais on devrait connaître une nouvelle baisse prochainement», a assuré le Dr Luc Boileau.

Les plus lus

Saison grippale : la Santé publique rappelle ses recommandations

Accompagné du Dr Luc Boileau, directeur national de la Santé publique, et Daniel Desharnais, coordonnateur de la cellule de crise, Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux, a formulé trois recommandations, le 16 novembre, en raison de la présence de trois virus respiratoires, la COVID-19 et le virus respiratoire syncytial (VRS), présentement en plus forte circulation, et l’infl...