Crédit photo : Annie Spratt - Unsplash

ÉDUCATION. Le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS) a annoncé, le 4 octobre, que les tests rapides permettant de détecter la COVID-19 seront déployés dans tous les milieux scolaires de la province, dès lundi prochain.

Rappelons que depuis quelques semaines, ces tests de dépistage rapide de la COVID-19 étaient déjà utilisés dans des écoles de certaines régions du Québec, dont dans quatre MRC du sud de la Chaudière-Appalaches.

Québec assure que chaque établissement d'enseignement préscolaire et primaire de ces territoires disposera de tests de dépistage rapide et des équipements de protection individuelle nécessaires à leur administration. Les tests seront utilisés de manière complémentaire aux autres mesures de prévention déjà mises en place pour des élèves qui développent, au cours de la journée, des symptômes s'apparentant à ceux de la COVID-19.

Le test rapide nécessite un prélèvement nasal, ne dure que quelques minutes et fournit un résultat en 15 minutes. Il doit être administré par un membre du personnel scolaire désigné par la direction d'école et ayant suivi la formation produite par le MSSS, en collaboration avec le ministère de l'Éducation.

Les parents des enfants fréquentant un établissement d'enseignement préscolaire ou primaire des régions concernées recevront sous peu un feuillet explicatif accompagné d'un formulaire de consentement. Ils devront préalablement consentir à cet éventuel dépistage en remplissant un formulaire de consentement transmis par l'école. En l'absence d'un tel consentement, aucun test ne pourra être effectué.

Lorsqu'un élève sera testé en milieu scolaire, les parents seront avisés par lettre du résultat, qu'il soit positif ou négatif. Dans le cas d'un test positif, l'élève sera isolé et le parent sera contacté par téléphone afin qu'il puisse venir chercher son enfant. Celui-ci devra passer un deuxième test dans un centre de dépistage.

Les plus lus

COVID-19 : Québec recule face à la vaccination obligatoire dans le réseau de la santé

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a annoncé, le 3 novembre, que le gouvernement du Québec reculera concernant sa décision d’imposer la vaccination obligatoire au personnel du réseau de la santé qui devait être en vigueur à compter du 15 novembre prochain. Cependant, M. Dubé a indiqué qu’«on passe de la vaccination obligatoire au dépistage obligatoire» puisque les emp...

COVID-19 : le nombre de cas actifs repart à la hausse en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Dans son plus récent bilan régional sur l'évolution de la pandémie, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé vendredi que le nombre de cas actifs de COVID-19 est en augmentation dans la région, après plusieurs jours marqués par des baisses.

La COVID-19 emporte un autre résident de la Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé lundi, dans son plus récent bilan régional sur l'évolution de la pandémie dans la région, le décès d'un résident de la Chaudière-Appalaches en raison de la COVID-19.

Québec annonce de nouveaux allégements aux mesures sanitaires

SANTÉ. En compagnie du directeur national de santé publique, Dr Horacio Arruda, et le directeur général de la gestion exécutive et opérationnelle de la pandémie, Daniel Paré, le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, Christian Dubé, a annoncé de nouveaux allégements aux mesures sanitaires, le 2 novembre. Ces mesures entreront en vigueur le 15 novembre prochain.

COVID-19 : nouvelle hausse des cas actifs en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Comme depuis le début de la semaine, le nombre de cas actifs de COVID-19 continue d'être en augmentation, selon ce que rapporte le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) dans son bilan publié jeudi.

COVID-19 : trois nouveaux décès enregistrés dans la région

SANTÉ. Après une accalmie de quelques jours la semaine dernière à ce niveau, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé lundi que trois résidents de la région ont récemment succombé des suites d'une infection au coronavirus.

Nouvelle augmentation du nombre de cas actifs de COVID-19 en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Comme depuis quelques jours, une nouvelle augmentation du nombre de cas actifs de COVID-19 dans la région a été enregistrée au cours des 24 dernières heures par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA).

COVID-19 : légère augmentation du nombre de cas actifs dans la région

SANTÉ. Dans son bilan régional sur l'évolution de la pandémie publié mardi, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé qu'une légère augmentation du nombre de cas actifs de COVID-19 a été enregistrée en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures.

COVID-19 : bilan régional similaire à ceux des derniers jours

SANTÉ. La situation épidémiologique de la Chaudière-Appalaches ne change pas, alors que le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a rapporté vendredi une nouvelle et légère augmentation des cas actifs dans la région.

COVID-19 : situation stable dans la région

SANTÉ. Au cours des 24 dernières heures, la situation épidémiologique de la Chaudière-Appalaches est demeurée stable, selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie publié par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA).