Photo : Courtoisie

SOCIÉTÉ. Graffitis vulgaires, racistes, antisémites, mobilier urbain brisé, toilettes publiques saccagées, distributrices à savon et à papier arrachées, murs défoncés, panneaux d’arrêt noircis, arbres sectionnés ou cassés… Ces actes de vandalisme, Saint-Agapit les collectionne depuis le printemps. Ces gestes qui s’accumulent sur des installations neuves ou fraîchement rénovées exaspèrent de plus en plus les autorités municipales.

Le Complexe des Seigneuries, le chapiteau, le chalet des loisirs, le mobilier urbain, les toilettes publiques, tout y passe dénoncent tour à tour le responsable des loisirs, Patrice Boucher, le directeur général de la municipalité, Claude Fortin, ainsi que le conseiller responsable des loisirs Marc-Antoine Drouin.

Le cœur du village qui avait été aménagé pour devenir un espace accueillant pour les familles et les adolescents a été pris à parti par quelques trouble-fêtes. Ce qui a débuté par des déchets au sol près des jeux d’eau, du pumptrack et du skatepark s’est aggravé au fil des semaines. Dès que la municipalité fait une intervention, tout est à recommencer dans les jours qui suivent.

«Nous avons fait repeinturer les murs du chapiteau et une semaine plus tard, on y retrouvait de nouveaux graffitis plus vulgaires les uns que les autres, même des messages racistes et antisémites. Ç’a été peinturé une seconde fois au début de juillet et le mur recommence à être recouvert de graffitis», a illustré Patrice Boucher.

Pour sa part, Claude Fortin demande aux jeunes et aux citoyens de «faire preuve de civisme» envers les installations municipales. «Si vous voulez vous assoir pour parler, faites-le, vous êtes les bienvenus, mais ne brisez pas svp.»

Des coûts

Jusqu’à présent, ce manège aura de 10 000 $ à 15 000 $, en temps et en matériel perdu. «Cet argent-là ne pourra jamais servir pour ce à quoi il était prévu : des activités pour les familles, les jeunes, les ados, etc. C’est de l’argent perdu», a renchéri Claude Fortin.

«Nos employés travaillent à réparer ce qu’ils ont déjà réparé une, deux ou même trois fois dans le même été. Ça devient décourageant. Le travail qu’ils devaient faire n’avance pas et ils se retrouvent à toujours réparer les mêmes choses», a souligné Marc-Antoine Drouin.

Claude Fortin dernier ajoute que la Sûreté du Québec collabore avec la municipalité afin de mettre fin au problème. Selon M. Fortin, de sept à huit jeunes ont été identifiés et devraient être rencontrés dans les jours à venir.

S’ajoutera une autre somme de 15 000 $ pour la pose de caméras de surveillance. Une dépense qui a été devancée puisqu’elle n’était pas planifiée au budget de cette année.

Sans dire que ces problèmes freineront le développement de nouveaux projets, Marc-André Drouin explique ce que sera une donnée qui sera prise en compte lors de leur planification.

«C’est dommage que l’argent des citoyens serve à réparer des choses déjà mises en place au lieu de faire ce qu’on faisait bien depuis les dernières années, soit aller de l’avant et construire de nouvelles choses pour améliorer nos installations», a-t-il analysé.

 

 

 

 

 

Les plus lus

Démission du maire de Saint-Antoine-de-Tilly

POLITIQUE. Le maire de Saint-Antoine-de-Tilly, Guy Lafleur, a quitté ses fonctions le 2 septembre dernier.

Des retrouvailles couronnées de succès à Saint-Narcisse

ÉVÉNEMENT. Le comité organisateur des Festivités du 150e de Saint-Narcisse-de-Beaurivage est très heureux. Sa plus grande fin de semaine d’activités, qui se déroulait du 17 au 20 août, a été couronnée de succès.

Les meilleurs pilotes de motocross de retour à Issoudun

COURSE. Le complexe Gravité Action Sports d’Issoudun (GAS-iSoud1) sera de nouveau l’hôte d’une importante épreuve du championnat provincial de motocross Challenge Québec. Après que la saison 2022 s’est amorcée sur le circuit lotbiniérois en mai, le complexe d’Issoudun sera le théâtre de la dernière épreuve du circuit présentée cette année, les 3 et 4 septembre prochains.

Un nouveau long métrage pour Maxime Desruisseaux

CINÉMA. Originaire de Saint-Apollinaire, le réalisateur et scénariste Maxime Desruisseaux présentera bientôt dans la région son troisième long métrage, La Guerre nuptiale. C’est dans le cadre du Festival de cinéma de la Ville de Québec (FCVQ) que les cinéphiles des environs pourront découvrir sa nouvelle œuvre, le 9 septembre prochain.

Legault prend part au lancement de campagne de Lecours

ÉLECTIONS. Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, était de passage à Thetford Mines, le 2 septembre sur l’heure du midi, afin de soutenir sa candidate dans Lotbinière-Frontenac, la députée sortante Isabelle Lecours.

Côté veut un mandat pour s'occuper «des vrais enjeux»

ENGAGEMENTS. Le candidat libéral dans la circonscription de Lotbinière-Frontenac, Normand Côté, a présenté, le 1er septembre, ses engagements pour la MRC de Lotbinière. Estimant que Lotbinière «n'a pas du tout fait partie des priorités» du gouvernement caquiste sortant, il promet d'être un «député qui s'occupera des vrais enjeux».

Les candidats à l’élection débattront à Saint-Agapit

POLITIQUE. Les candidats de Lotbinière-Frontenac à l’élection générale du 3 octobre débattront dans la soirée du 15 septembre au complexe des Seigneuries de Saint-Agapit.

À la découverte de l’histoire de la photographie

PHOTOGRAPHIE. Important collectionneur d’appareils photo anciens, l’Agapitois Serge Laflamme propose une nouvelle fois un voyage dans le temps au Domaine Joly-De Lotbinière. Jusqu’au 10 octobre, l’institution de Sainte-Croix propose l’exposition Quand la passion devient collection, qui met en vedette une quarantaine de pièces de la collection de Serge Laflamme.

Marchand veut être élue pour améliorer les soins à domicile pour les aînés

AÎNÉS. Par voie de communiqué, la candidate du Parti québécois (PQ) dans Lotbinière-Frontenac, Louise Marchand, s'est réjouie de l'engagement récent de sa formation politique qui promet d'offrir des soins à domicile à la carte pour tous les aînés du Québec d'ici quatre ans.

Écoles : les libéraux promettent d’aider financièrement les familles

ÉDUCATION. De passage à Saint-Agapit, la cheffe du Parti libéral du Québec (PLQ), Dominique Anglade, s’est engagée à offrir la gratuité pour les programmes pédagogiques particuliers dans les écoles publiques, jusqu’à concurrence de 5 000 $ annuellement, si sa formation obtient le pouvoir le 3 octobre prochain. Elle en a fait l’annonce au Centre sportif G.H. Vermette en compagnie de son candidat da...