(Crédit photo: Courtoisie)

PRÉVENTION. Comme depuis plusieurs années, le Centre-Femmes de Lotbinière participera activement aux 12 jours d’action contre les violences faites aux femmes, du 25 novembre au 6 décembre. Plusieurs activités seront tenues dans Lotbinière afin d’enrayer ce fléau.

Par Érick Deschênes - Collaboration spéciale

Dans un premier temps, le Centre-Femmes de Lotbinière reprendra sa traditionnelle distribution de rubans blancs, le symbole mondial de la lutte contre la violence faite aux femmes. Rappelons qu’en raison de la pandémie, l’organisme avait concentré sur le Web ses activités de sensibilisation en 2020.

Au cours des dernières semaines, une dizaine de Lotbiniéroises ont conçu près de 2 500 rubans. Cette semaine, ces derniers seront distribués aux partenaires habituels du Centre-Femmes de Lotbinière lors des 12 jours d’action contre les violences faites aux femmes, soit plus de 70 entreprises, municipalités et organismes communautaires.

Également, des intervenantes de l’organisme lotbiniérois iront remettre des rubans blancs aux élus municipaux de Lotbinière, lors du conseil des maires de Lotbinière le 24 novembre prochain.

«Le ruban blanc est un symbole très fort qui représente l’action collective que nous menons contre les violences faites aux femmes. Il est important que les gens s’associent à la cause en portant le ruban. Cela démontre un signe d’appui pour de nouveau souligner que les violences faites aux femmes sont inacceptables. C’est aussi un symbole de rappel de ce moment important chaque année pour parler de cette réalité et rappeler qu’il existe des ressources pour les victimes et les hommes qui sont violents envers les femmes ou qui sentent qu’ils pourraient l’être», a partagé Audrey Gingras, intervenante au Centre-Femmes de Lotbinière.

Joindre les femmes et les jeunes

Également, la Table de concertation en matière de violence conjugale du Grand Littoral, dont fait partie le Centre-Femmes de Lotbinière, organisera une causerie en ligne parsemée de chanson avec Laurence Jalbert. Rappelons que cette autrice-compositrice-interprète a révélé en avril dernier qu’elle avait été victime pendant plusieurs années de violence psychologique par l’un de ses anciens conjoints.

Lors de l’activité qui sera parsemée de chansons, Laurence Jalbert témoignera de son cheminement aux participantes. La causerie en ligne aura lieu le 25 novembre dès 13h30.

De plus, une capsule vidéo sera diffusée dans les classes de l’École secondaire Pamphile-Le May ainsi que sur les médias sociaux du Centre-Femmes de Lotbinière. Lors des 12 jours d’action contre les violences faites aux femmes, l’organisme ira à la rencontre des élèves Pamphile-Le May ainsi qu’à l’École secondaire Beaurivage en y installant un kiosque.

Enfin, le Centre-Femmes de Lotbinière a décidé cette année d’envoyer un encart aux résidents de la MRC de Lotbinière par l’entremise du Publisac. Le message annoncera la conférence de Mme Jalbert et fera la promotion des 12 jours d’action contre les violences faites aux femmes. 

Un message à répéter

Avec toutes ses activités, le Centre-Femmes de Lotbinière tient à rappeler l’importance continuelle de parler des violences faites aux femmes, particulièrement alors que les féminicides sont en augmentation dans la province.

«En 2020, 21 femmes et filles ont été tuées par la violence impliquant des accusés de sexe masculin au Québec tandis qu’en 2015, ce sont plutôt 11 femmes et filles qui sont mortes en raison de violences perpétrées par des hommes. La violence faite aux femmes se vit beaucoup dans le silence et ce que l’on voit, ce n’est seulement que la pointe de l’iceberg. En moyenne, ça prend 35 agressions avant qu’une femme demande de l’aide. Et les
violences faites aux femmes sont un phénomène dur à chiffrer. C’est très important d’aller chercher de l’aide si on est victime ou que l’on perpètre ce genre de geste ou de dénoncer si on est témoin. C’est notre rôle à tous», a illustré Mme Gingras.

Soulignons finalement que les personnes intéressées à en savoir plus sur les activités organisées par le Centre-Femmes de Lotbinière ou qui désirent prendre part à la causerie en ligne avec Laurence Jalbert peuvent visiter le www.cflotbiniere.org ou la page Facebook de l’organisme. Elles peuvent également joindre l’équipe de la ressource communautaire au 418 728-4402.

Les plus lus

Piste de course à Sainte-Croix : nouveau projet de règlement déposé

POLITIQUE. Le conseil municipal de Sainte-Croix a adopté, ce soir, un projet de règlement qui mettrait un point final à la longue saga entourant l’exploitation de la piste de course de même qu’aux recours judiciaires en cours.

Arrestation pour des délits de nature sexuelle à Sainte-Croix

FAITS DIVERS. Les enquêteurs de la Sûreté du Québec du poste de la MRC de Lotbinière ont arrêté aujourd’hui un homme de 66 ans de Sainte-Croix en lien avec plusieurs infractions de nature sexuelle.

Incendie à Sainte-Croix

FAITS DIVERS. Une résidence de Sainte-Croix a été complètement détruite dans un incendie survenu hier en début de soirée.

Saint-Patrice uni pour un des leurs

COMMUNAUTÉ. Jetée à la rue par un incendie le soir de Noël, la famille Pelletier de Saint-Patrice-de-Beaurivage reçoit depuis l’aide d’une multitude d’anges gardiens. Une campagne de sociofinancement lancée par la municipalité et les pompiers a permis de recueillir en moins de 24 heures près de 12 500 $.

Réserve de biodiversité : projet rejeté

ENVIRONNEMENT. Le projet de création d’une réserve de biodiversité dans la forêt de la Seigneurie de Lotbinière a été rejeté par le ministère de l’Environnement à l’automne. Cependant, lors de son assemblée générale annuelle tenue le 4 décembre, les Amis de la Forêt ont confirmé qu’ils allaient se battre pour obtenir la reconnaissance auprès du gouvernement.

COVID-19 : plus de 500 nouveaux cas et bond des hospitalisations en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Plus de 500 nouveaux cas de COVID-19 ont été découverts au cours des 24 dernières heures en Chaudière-Appalaches et une augmentation des hospitalisations liées à cette maladie a aussi été enregistrée dans la région, selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie publié jeudi par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA).

COVID-19 : le nombre d'hospitalisations continue d'augmenter dans la région

SANTÉ. Selon les données publiées jeudi par l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), le nombre de personnes hospitalisées en raison de la COVID-19 est encore à la hausse.

COVID-19 : Québec serre la vis aux non-vaccinés

SANTÉ. Comme le premier ministre du Québec l’avait laissé entendre à la fin de la dernière année, le gouvernement provincial va de l’avant avec l’implantation de mesures restrictives visant les personnes non vaccinées contre la COVID-19. Lors d’une mise à jour sur la situation épidémiologique de la province le 6 janvier, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, en a fait l’...

COVID-19 : une situation alarmante dans les régions de la Chaudière-Appalaches et de la Capitale-Nationale

Les directeurs régionaux de santé publique de la Chaudière-Appalaches et de la Capitale-Nationale, Dre Liliana Romero et Dr André Dontigny, accompagnés du Dr Stéphane Bergeron, directeur des services professionnels et des affaires médicales du CHU de Québec-Université Laval, et du Dr Mathieu Simon, pneumologue et chef du département des soins intensifs de l’Institut universitaire de cardiologie et...

COVID-19 : plusieurs indicateurs continuent d'être au rouge dans la région

SANTÉ. Selon les plus récentes données sur l'évolution de la pandémie dans la province publiées ce lundi par l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), la situation sanitaire de la Chaudière-Appalaches continue de se détériorer.