Stéphane Dion est le nouveau maire de Sainte-Croix. Crédit photo : Courtoisie

ÉLECTIONS. Après plusieurs heures d’attente, le chef de l’équipe Pour Sainte-Croix, Stéphane Dion, a officiellement été élu maire de Sainte-Croix, dans la nuit du 7 au 8 novembre. Cinq des six conseillers de la prochaine administration municipale sont également des membres du parti du nouveau premier magistrat de la municipalité lotbiniéroise.

Par Érick Deschênes – Collaboration spéciale

Rappelons d’emblée que Stéphane Dion était opposé à Jean Lecours, l’un des conseillers municipaux sortants, dans la course à la mairie de Sainte-Croix. C’est finalement le chef de Pour Sainte-Croix qui remplacera le maire sortant qui a tiré sa révérence à l’issue du dernier mandat, Jacques Gauthier. 617 San-Cruciens ont voté pour Stéphane Dion (61,82 % des suffrages exprimés) tandis que Jean Lecours a récolté 381 votes (38,18 %). Soulignons que 48,8 % des électeurs de Sainte-Croix ont voté lors de ces élections.

Également, cinq candidats sur six de Pour Sainte-Croix ont été élus, soit Mylène Neault (siège numéro 1), Marc-Olivier Habel (siège numéro 2), Mélanie Picard (siège numéro 3), Alex Papineau (siège numéro 4) et Sophie Côté (siège numéro 5). Les cinq porte-couleurs de Pour Sainte-Croix ont obtenu entre 54,17 % et 64,62 % des suffrages exprimés. Ces victoires de l’équipe de Stéphane Dion signifient notamment la défaite du conseiller sortant qui occupait le siège numéro 5, Guy Boucher.

En ce qui a trait au siège numéro 6, c’est Carmen Demers, la conseillère qui occupait ce poste dans le dernier mandat, qui a été élue. En obtenant 52,81 % des suffrages (527 votes), elle a battu la candidate de Pour Sainte-Croix, Cynthia Morin (47,19% des suffrages – 471 votes). Par le fait même, Carmen Demers a empêché que le prochain conseil municipal de Sainte-Croix ne soit composé que d’élus de l’équipe du nouveau maire. 

«Vent de changement souhaité»

Quelques heures après la confirmation de sa victoire, Stéphane Dion était bien heureux de pouvoir désormais diriger les destinées de sa municipalité. Selon lui, le triomphe de Pour Sainte-Croix a été rendu possible grâce au vent de changement que désirait ses concitoyens.

«Nous sommes très humbles et très reconnaissants d’avoir obtenu ce privilège de représenter les citoyens de Sainte-Croix. La population voulait du changement. Les gens étaient prêts pour une nouvelle vision et de nouvelles idées. Maintenant, on regarde vers l’avant et nous allons travailler fort pour que Sainte-Croix soit un milieu de vie dynamique. Je tiens à remercier tous les candidats qui étaient en lice. La campagne a permis un temps de réflexion sur l’avenir de notre municipalité. Quant à la défaite de Cynthia, c’est sûr que nous aurions aimé l’avoir à nos côtés au conseil, mais nous avons bien hâte de travailler avec Carmen Demers, une conseillère avec qui on s’entend bien», a commenté M. Dion.

Du même souffle, le chef de Pour Sainte-Croix a souligné que son équipe allait amorcer le travail dès maintenant pour assurer une transition harmonieuse avec l’administration sortante. De plus, les nouveaux conseillers et le nouveau maire de Sainte-Croix travailleront rapidement sur la préparation du prochain budget.

Stéphane Dion aimerait que l’exercice financier inclut déjà certaines mesures promises lors de la campagne électorale, comme l’amélioration des communications entre la Municipalité et les San-Cruciens. Tel qu’il s’était engagé, le nouveau maire mettra aussi en branle le processus pour la création des comités qu’ils désirent voir apparaître afin de travailler sur les priorités déterminées par son administration.

Un candidat serein

Pour sa part, le candidat défait à la course à la mairie, Jean Lecours, a indiqué dans une déclaration écrite qu’il acceptait la décision de ses concitoyens. L’ancien conseiller municipal explique son revers par le désir des San-Cruciens à faire une croix sur la précédente administration municipale.

«Je félicite le nouveau maire ainsi que les conseillers municipaux élus pour leur victoire. Je suis satisfait de ma campagne électorale, car j’ai présenté des propositions bonifiées du conseil sortant touchant à tous les secteurs et groupes de personnes de la municipalité. Je remercie les personnes ayant voté pour moi. Je remercie mes proches, surtout ma conjointe, ainsi que toutes les personnes qui m’ont nourri de leur réflexion durant la campagne électorale. J’aime les débats d’idées lorsque cela est réalisé dans le respect», a affirmé M. Lecours.

Notons finalement que dans sa déclaration écrite, le candidat défait a souligné son intérêt de poursuivre son implication dans la municipalité. Il aimerait notamment obtenir le siège réservé aux citoyens au sein du comité consultatif d’urbanisme.

Les plus lus

Piste de course à Sainte-Croix : nouveau projet de règlement déposé

POLITIQUE. Le conseil municipal de Sainte-Croix a adopté, ce soir, un projet de règlement qui mettrait un point final à la longue saga entourant l’exploitation de la piste de course de même qu’aux recours judiciaires en cours.

Arrestation pour des délits de nature sexuelle à Sainte-Croix

FAITS DIVERS. Les enquêteurs de la Sûreté du Québec du poste de la MRC de Lotbinière ont arrêté aujourd’hui un homme de 66 ans de Sainte-Croix en lien avec plusieurs infractions de nature sexuelle.

Incendie à Sainte-Croix

FAITS DIVERS. Une résidence de Sainte-Croix a été complètement détruite dans un incendie survenu hier en début de soirée.

Saint-Patrice uni pour un des leurs

COMMUNAUTÉ. Jetée à la rue par un incendie le soir de Noël, la famille Pelletier de Saint-Patrice-de-Beaurivage reçoit depuis l’aide d’une multitude d’anges gardiens. Une campagne de sociofinancement lancée par la municipalité et les pompiers a permis de recueillir en moins de 24 heures près de 12 500 $.

Réserve de biodiversité : projet rejeté

ENVIRONNEMENT. Le projet de création d’une réserve de biodiversité dans la forêt de la Seigneurie de Lotbinière a été rejeté par le ministère de l’Environnement à l’automne. Cependant, lors de son assemblée générale annuelle tenue le 4 décembre, les Amis de la Forêt ont confirmé qu’ils allaient se battre pour obtenir la reconnaissance auprès du gouvernement.

COVID-19 : plus de 500 nouveaux cas et bond des hospitalisations en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Plus de 500 nouveaux cas de COVID-19 ont été découverts au cours des 24 dernières heures en Chaudière-Appalaches et une augmentation des hospitalisations liées à cette maladie a aussi été enregistrée dans la région, selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie publié jeudi par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA).

COVID-19 : le nombre d'hospitalisations continue d'augmenter dans la région

SANTÉ. Selon les données publiées jeudi par l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), le nombre de personnes hospitalisées en raison de la COVID-19 est encore à la hausse.

COVID-19 : Québec serre la vis aux non-vaccinés

SANTÉ. Comme le premier ministre du Québec l’avait laissé entendre à la fin de la dernière année, le gouvernement provincial va de l’avant avec l’implantation de mesures restrictives visant les personnes non vaccinées contre la COVID-19. Lors d’une mise à jour sur la situation épidémiologique de la province le 6 janvier, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, en a fait l’...

COVID-19 : une situation alarmante dans les régions de la Chaudière-Appalaches et de la Capitale-Nationale

Les directeurs régionaux de santé publique de la Chaudière-Appalaches et de la Capitale-Nationale, Dre Liliana Romero et Dr André Dontigny, accompagnés du Dr Stéphane Bergeron, directeur des services professionnels et des affaires médicales du CHU de Québec-Université Laval, et du Dr Mathieu Simon, pneumologue et chef du département des soins intensifs de l’Institut universitaire de cardiologie et...

COVID-19 : plusieurs indicateurs continuent d'être au rouge dans la région

SANTÉ. Selon les plus récentes données sur l'évolution de la pandémie dans la province publiées ce lundi par l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), la situation sanitaire de la Chaudière-Appalaches continue de se détériorer.