(Crédit photo: Gilles Boutin - Archives)

CULTURE. La MRC de Lotbinière a confirmé avoir donné un mandat à la firme GID pour réaliser une étude qui évaluera la possibilité d’implanter un pôle culturel régional. D’ici le mois d’octobre, la MRC devrait avoir en main les outils nécessaires pour amorcer une réflexion sérieuse sur la question.

L’étude prendra en compte différents facteurs comme la situation géographique (près de Québec et Lévis), les besoins, les coûts pressentis, de même que les installations déjà en place et fera aussi une évaluation des comparables. Les travaux de la firme permettront également de savoir si le projet est réalisable et viable ainsi que le mode de gouvernance à adopter.

«Elle permettra d’outiller les maires au niveau de leur réflexion. Si jamais une occasion se présente, ils auront en main les recommandations pour éviter qu’on passe à côté d’une église, d’un bâtiment ou d’un immeuble. Ce sont souvent de grands investissements pour modifier les lieux, acquérir les équipements spécialisés… L’étude sera là pour nous dire s’il y a un marché et si c’est réalisable», a expliqué la conseillère en patrimoine à la MRC de Lotbinière, Marie-France St-Laurent.

Déjà en 2004, lors de l’adoption de la politique culturelle, la MRC de Lotbinière avait identifié le besoin de se doter d’équipements culturels importants qui donneraient aux artistes un accès à un espace professionnel, mais faciliterait aussi l’accès à la culture pour la population.

L’initiative implique un investissement total de 18 750 $, lequel est soutenu à 50 % par le gouvernement du Québec, dans le cadre de l’entente de développement culturel 2021-2023.

Installations saisonnières

La MRC de Lotbinière compte déjà plusieurs sites culturels d’importance, souligne Mme St-Laurent. Cependant, les chapelles de processions, le Domaine Joly-De Lotbinière et le Moulin du Portage sont des installations saisonnières.

L’objectif de l’étude sera d’étudier la possibilité d’établir un lieu permanent ouvert à l’année. C’est là que la question de la requalification des églises pourrait devenir une avenue intéressante à évaluer, a indiqué Mme St-Laurent.

«L’année dernière, nous avons fait un grand exercice de réflexion qui a été arrêté abruptement lorsque tout s’est arrêté au Québec. Depuis, les municipalités ont cheminé dans leur réflexion. Par exemple, Saint-Apollinaire et Sainte-Agathe ont reçu des fonds du Conseil du patrimoine religieux du Québec et font une démarche de réflexion sur l’avenir de leur église. Il y a Issoudun où un carnet de santé sera fait.»

Volonté politique

Les élus devraient prendre connaissance des conclusions avant les élections, mais puisqu’il y aura plusieurs changements autour de la table du conseil des maires, Marie-France St-Laurent indique que rien ne sera mis en branle avant 2022.

Il y a de l’intérêt, confirme le préfet de la MRC de Lotbinière, Normand Côté. «Je pense qu’il y a assez d’histoire et de patrimoine ainsi que des artisans dans Lotbinière qu’on est capable d’avoir une place pour démontrer notre savoir-faire, notre savoir-être et le passé qui nous identifie. J’en suis convaincu.»

Il ajoute que ce ne sont pas seulement les églises qui pourraient servir de site de diffusion, les presbytères aussi sont des endroits qui peuvent être considérés.

«C’est un travail qui sera important pour entamer des discussions par rapport à ceux qui ont un danger de perdre une église. C’est arrivé à Issoudun et c’est une fois de trop. Il faudra trouver des solutions pour faire du développement dans la MRC de Lotbinière par rapport à ces monuments [religieux]», a-t-il poursuivi.

Normand Côté reconnaît la valeur et l’importance des sites comme celui du Moulin du Portage, mais estime que la MRC de Lotbinière est mûre pour avoir elle aussi des installations qui seront ouvertes pendant les quatre saisons.

 

Les plus lus

Un homme barricadé possiblement armé à Sainte-Croix

À 8h ce matin, la Sûreté du Québec (SQ) a effectué un déploiement policier important sur la rue des Chutes, à Sainte-Croix, puisqu’un homme en crise et possiblement armé s’est barricadé dans sa résidence. L’opération s’est conclue vers midi lors d’une intervention du groupe d’intervention tactique du corps policier, l’individu a été retrouvé inanimé dans sa résidence.

Guy Laroche victime d’un grave accident à Montmagny

FAITS DIVERS. Le photographe originaire de Sainte-Croix, Guy Laroche, a subi d’importantes blessures, le 3 juillet dernier. Il était à l’Autodrome de Montmagny pour capturer en images les différents programmes de courses de la journée. Il a été percuté par une voiture qui entrait dans les puits.

De la cuisine de rue à Saint-Apollinaire

AFFAIRES. Michael Roy entretient depuis plusieurs années une passion pour la cuisine de rue et les camions de cuisine de rue. Au début de l’année, avec la fermeture des restaurants, il a vu l’occasion de combiner sa passion avec un projet de se lancer en affaires dans le domaine.

Un projet qui ne fait pas l’unanimité

SÉCURITÉ. La construction d’un trottoir à Saint-Flavien repose maintenant entre les mains de la population. Lors d’une rencontre d’information qui s’est tenue le 21 juin, le conseil municipal a présenté le projet à la population et expliqué ce qui l’a mené à l’adoption d’un règlement d’emprunt de près de 1,2 M$.

Pro-Fab vendu à des intérêts québécois

ÉCONOMIE. Le Fonds québécois d’investissement privé, Kairos Capital Management a confirmé, le 23 juin dernier, l’acquisition de Groupe Pro-Fab. Depuis 10 ans, l’entreprise dont le siège social se trouve à Saint-Apollinaire était dans le giron de l’américain Wynnchurch Capital, un autre fonds d’investissement privé.

L’histoire de la LHJMQ racontée à Leclercville

SPORT. En 52 ans, la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) a recensé bon nombre de records et d’exploits et vu plusieurs de ses joueurs accéder à la Ligue nationale de hockey (LNH). Ce sont ces histoires hors du commun que le statisticien en chef de la ligue, Denis Demers, a voulu mettre en lumière dans l’exposition Histoire et records de la LHJMQ présentée au Centre communautaire de Lec...

Le ministre André Lamontagne visite la région

POLITIQUE. Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et ministre responsable de la Chaudière-Appalaches, André Lamontagne, a visité la MRC de Lotbinière le 28 juin dernier. En compagnie de la députée, Isabelle Lecours, il a visité deux entreprises de la région.

Trois nouveaux cas de COVID-19 découverts en Chaudière-Appalaches

Comme depuis quelques jours, le nombre de nouvelles infections au coronavirus continue d'être faible en Chaudière-Appalaches. Selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie préparé par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), seulement trois résidents de la région ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient contracté la COVID-1...

L’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis bondée

SANTÉ. Comme dans d’autres hôpitaux du Québec, l’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis est présentement victime de débordement, ce qui met ce service sous haute pression.