Stéphane Dion. (Crédit photo : Courtoisie)

POLITIQUE. Établi à Sainte-Croix depuis 13 ans, le communicateur Stéphane Dion a décidé de faire le saut en politique. À la tête de l’équipe Pour Sainte-Croix, il sollicitera la confiance des électeurs le 7 novembre prochain en briguant le poste de maire de la municipalité.

La pandémie a été la bougie d’allumage de sa réflexion. Il a constaté que les élus jouent un rôle de leader pour mobiliser et sont présents sur le terrain afin de répondre aux préoccupations des gens.

«J’ai invité les gens sur les médias sociaux à être solidaires des commerçants et des restaurateurs. Puis, ils ont commencé à m’interpeller sur la rue, dans les médias sociaux pour me demander si j’avais songé à la possibilité de me présenter aux prochaines élections. […] À force d’y penser et en discutant avec les autres, le tout a pris forme. Cependant, c’était très important pour moi, dès le début, d’y aller avec une équipe.»

D’ailleurs, ajoute-t-il, il y a actuellement une fenêtre d’opportunité avec le départ annoncé du maire actuel, Jacques Gauthier, qui a tenu les rênes de la municipalité pendant 16 ans. «Je crois que les gens sont prêts à saisir cette occasion et à faire confiance à une nouvelle équipe.»

Qualité de vie

Son programme misera, notamment, sur la qualité de vie. Il veut mobiliser la population, améliorer l’attractivité de la ville et en favoriser le développement. «Si nous voulons que des gens et des entreprises viennent s’établir à Sainte-Croix, cela doit être agréable de vivre ici. On veut que les gens soient fiers de vivre à Sainte-Croix.»

Cette attractivité passe, par exemple, par l’amélioration des communications avec la population, des projets qui faciliteront l’accès au fleuve ou valoriseront le patrimoine. «Ça commence par les rues, les trottoirs, les façades d’édifice. C’est quelque chose d’important pour nous.»

La venue de nouveaux citoyens aiderait les entreprises à résoudre leur problème de main-d’œuvre «Nous pourrons aller plus loin encore et en attirer d’autres [entreprises]. Nous créerons de la richesse et pourrons offrir de nouveaux services à la population.»

Il assure également que son équipe et lui seront à l’écoute des besoins de la population. «Je pense que les gens ont besoin de se sentir appuyés et encouragés. Quand quelqu’un arrive avec une idée, c’est important qu’il sache que les élus sont là pour le soutenir.»

La plateforme électorale sera dévoilée après la présentation des six candidats de Pour Sainte-Croix.

Travail d’équipe

Pour Sainte-Croix n’est pas l’œuvre d’un seul homme. Stéphane Dion se présentera entouré d’une équipe de six candidats; quatre femmes et deux hommes. Pour lui, le travail d’équipe est essentiel. «Ça incarnera le changement, le renouveau. Attention, on ne veut pas représenter uniquement les jeunes et les jeunes familles, mais l’ensemble de la population.»

Un nouveau candidat sera présenté chaque semaine. M. Dion souligne que ce sont des gens respectés, crédibles et déjà bien impliqués dans la communauté. «Je pense que la population va s’y retrouver.»

 

 

 

Les plus lus

Un homme barricadé possiblement armé à Sainte-Croix

À 8h ce matin, la Sûreté du Québec (SQ) a effectué un déploiement policier important sur la rue des Chutes, à Sainte-Croix, puisqu’un homme en crise et possiblement armé s’est barricadé dans sa résidence. L’opération s’est conclue vers midi lors d’une intervention du groupe d’intervention tactique du corps policier, l’individu a été retrouvé inanimé dans sa résidence.

Guy Laroche victime d’un grave accident à Montmagny

FAITS DIVERS. Le photographe originaire de Sainte-Croix, Guy Laroche, a subi d’importantes blessures, le 3 juillet dernier. Il était à l’Autodrome de Montmagny pour capturer en images les différents programmes de courses de la journée. Il a été percuté par une voiture qui entrait dans les puits.

De la cuisine de rue à Saint-Apollinaire

AFFAIRES. Michael Roy entretient depuis plusieurs années une passion pour la cuisine de rue et les camions de cuisine de rue. Au début de l’année, avec la fermeture des restaurants, il a vu l’occasion de combiner sa passion avec un projet de se lancer en affaires dans le domaine.

Un projet qui ne fait pas l’unanimité

SÉCURITÉ. La construction d’un trottoir à Saint-Flavien repose maintenant entre les mains de la population. Lors d’une rencontre d’information qui s’est tenue le 21 juin, le conseil municipal a présenté le projet à la population et expliqué ce qui l’a mené à l’adoption d’un règlement d’emprunt de près de 1,2 M$.

Pro-Fab vendu à des intérêts québécois

ÉCONOMIE. Le Fonds québécois d’investissement privé, Kairos Capital Management a confirmé, le 23 juin dernier, l’acquisition de Groupe Pro-Fab. Depuis 10 ans, l’entreprise dont le siège social se trouve à Saint-Apollinaire était dans le giron de l’américain Wynnchurch Capital, un autre fonds d’investissement privé.

L’histoire de la LHJMQ racontée à Leclercville

SPORT. En 52 ans, la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) a recensé bon nombre de records et d’exploits et vu plusieurs de ses joueurs accéder à la Ligue nationale de hockey (LNH). Ce sont ces histoires hors du commun que le statisticien en chef de la ligue, Denis Demers, a voulu mettre en lumière dans l’exposition Histoire et records de la LHJMQ présentée au Centre communautaire de Lec...

Le ministre André Lamontagne visite la région

POLITIQUE. Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et ministre responsable de la Chaudière-Appalaches, André Lamontagne, a visité la MRC de Lotbinière le 28 juin dernier. En compagnie de la députée, Isabelle Lecours, il a visité deux entreprises de la région.

Trois nouveaux cas de COVID-19 découverts en Chaudière-Appalaches

Comme depuis quelques jours, le nombre de nouvelles infections au coronavirus continue d'être faible en Chaudière-Appalaches. Selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie préparé par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), seulement trois résidents de la région ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient contracté la COVID-1...

L’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis bondée

SANTÉ. Comme dans d’autres hôpitaux du Québec, l’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis est présentement victime de débordement, ce qui met ce service sous haute pression.