(Crédit photo: Courtoisie)

POLITIQUE. Conseiller municipal depuis quatre ans à Saint-Antoine-de-Tilly, Guy Lafleur a confirmé ses intentions politiques en vue de la prochaine élection municipale du 7 novembre. Ce dernier a annoncé qu’il se portera candidat à la mairie de la municipalité de 1 655 habitants.

«Ce qui est bien important pour moi, c’est que je me présente pour les citoyens de Saint-Antoine-de-Tilly. Je ne me présente pas contre quelqu’un. Par ailleurs, je crois que j’ai réussi à faire la démonstration que je pourrais bien faire ce travail. Pendant mon mandat, j’ai mené plusieurs dossiers patrimoniaux à terme», a indiqué M. Lafleur. Parmi ceux-ci, il souligne l’aménagement de l’espace Raymond-Bergeron, les travaux au presbytère et la réalisation à venir des travaux au calvaire Aubin.

Au-delà de ses intérêts pour la mise en valeur du patrimoine de Saint-Antoine-de-Tilly, Guy Lafleur souhaite également régler la problématique d’eau potable de la municipalité ainsi que le dossier de l’assainissement.

«Ce qu’il faut éviter, c’est de travailler en séquence, un petit morceau à la fois. Souvent, il y a plusieurs éléments qui peuvent se faire parallèlement. Actuellement, ce n’est pas fait. On travaille en séquence et on attend. En même temps, ne pas avoir d’eau potable, ne pas faire l’assainissement, ça bloque notre développement municipal», a-t-il expliqué, rappelant que la nouvelle source d’eau a été identifiée en 2016.

L’entretien du réseau routier local le préoccupe également. Il indique que plusieurs routes et rangs sont en «piteux état» et auront besoin de travaux de réfection dans un avenir rapproché.

Guy Lafleur souhaite aussi veiller à l’amélioration des communications avec la population. «On ne communique pas bien avec nos citoyens.» Ces derniers sont souvent laissés sans mise à jour de certains renseignements. Par exemple, illustre-t-il, il y a les avis de restrictions de la consommation de l’eau potable. «Ils reçoivent ces avis et ensuite, ils n’ont plus de nouvelles. Ils ne savent plus quoi faire. C’est la même chose dans plusieurs dossiers. Bien communiquer entre nous c’est important. Ça fait partie de mes préoccupations.»

La solution réside dans une meilleure utilisation du site Internet de la municipalité ainsi que des médias sociaux.

Par ailleurs, il est important pour l’aspirant maire que le conseil municipal ne soit pas divisé et travaille plutôt en équipe pour faire progresser les dossiers importants pour la municipalité. «Quelqu’un qui travaille bien avec son conseil est bien en selle pour mener ses dossiers de front. Avec six conseillers, tu peux en faire des affaires.»

Guy Lafleur est informaticien maintenant à la retraite. Le natif de Saint-Antoine-de-Tilly avait été élu conseiller par acclamation lors des élections générales de 2017.

 

 

 

Les plus lus

Un homme barricadé possiblement armé à Sainte-Croix

À 8h ce matin, la Sûreté du Québec (SQ) a effectué un déploiement policier important sur la rue des Chutes, à Sainte-Croix, puisqu’un homme en crise et possiblement armé s’est barricadé dans sa résidence. L’opération s’est conclue vers midi lors d’une intervention du groupe d’intervention tactique du corps policier, l’individu a été retrouvé inanimé dans sa résidence.

Guy Laroche victime d’un grave accident à Montmagny

FAITS DIVERS. Le photographe originaire de Sainte-Croix, Guy Laroche, a subi d’importantes blessures, le 3 juillet dernier. Il était à l’Autodrome de Montmagny pour capturer en images les différents programmes de courses de la journée. Il a été percuté par une voiture qui entrait dans les puits.

De la cuisine de rue à Saint-Apollinaire

AFFAIRES. Michael Roy entretient depuis plusieurs années une passion pour la cuisine de rue et les camions de cuisine de rue. Au début de l’année, avec la fermeture des restaurants, il a vu l’occasion de combiner sa passion avec un projet de se lancer en affaires dans le domaine.

Un projet qui ne fait pas l’unanimité

SÉCURITÉ. La construction d’un trottoir à Saint-Flavien repose maintenant entre les mains de la population. Lors d’une rencontre d’information qui s’est tenue le 21 juin, le conseil municipal a présenté le projet à la population et expliqué ce qui l’a mené à l’adoption d’un règlement d’emprunt de près de 1,2 M$.

Pro-Fab vendu à des intérêts québécois

ÉCONOMIE. Le Fonds québécois d’investissement privé, Kairos Capital Management a confirmé, le 23 juin dernier, l’acquisition de Groupe Pro-Fab. Depuis 10 ans, l’entreprise dont le siège social se trouve à Saint-Apollinaire était dans le giron de l’américain Wynnchurch Capital, un autre fonds d’investissement privé.

L’histoire de la LHJMQ racontée à Leclercville

SPORT. En 52 ans, la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) a recensé bon nombre de records et d’exploits et vu plusieurs de ses joueurs accéder à la Ligue nationale de hockey (LNH). Ce sont ces histoires hors du commun que le statisticien en chef de la ligue, Denis Demers, a voulu mettre en lumière dans l’exposition Histoire et records de la LHJMQ présentée au Centre communautaire de Lec...

Le ministre André Lamontagne visite la région

POLITIQUE. Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et ministre responsable de la Chaudière-Appalaches, André Lamontagne, a visité la MRC de Lotbinière le 28 juin dernier. En compagnie de la députée, Isabelle Lecours, il a visité deux entreprises de la région.

Trois nouveaux cas de COVID-19 découverts en Chaudière-Appalaches

Comme depuis quelques jours, le nombre de nouvelles infections au coronavirus continue d'être faible en Chaudière-Appalaches. Selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie préparé par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), seulement trois résidents de la région ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient contracté la COVID-1...

L’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis bondée

SANTÉ. Comme dans d’autres hôpitaux du Québec, l’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis est présentement victime de débordement, ce qui met ce service sous haute pression.