La conseillère en économie circulaire, Marie-Claude Bisson et le conseiller en économie circulaire, Matthew Wallet. (Crédit photo : Courtoisie)

ENVIRONNEMENT. L’adage les déchets des uns sont les trésors des autres peut s’appliquer au nouvel organisme Économie circulaire Beauce-Appalaches-Lotbinière. Né de la collaboration des MRC Robert-Cliche, Beauce-Sartigan, Nouvelle-Beauce, Lotbinière et des Appalaches, il a été officiellement lancé le 3 juin dernier.

Concrètement, l’économie circulaire permet à une entreprise de trouver des débouchés aux matières résiduelles qui deviennent, dans ce modèle, des ressources et non plus des déchets. «C’est une forme de Tinder pour les poubelles», a résumé le préfet de la MRC Robert-Cliche et maire de Saint-Victor, Jonathan V. Bolduc.

La MRC Robert-Cliche est responsable de la gestion du programme et elle met à la disposition des MRC deux conseillers qui travailleront de concert avec elles, les CLD et les organismes de développement économique pour la mise en place de ce projet qui se déploiera sur deux ans.

«Nous travaillerons à identifier les déchets produits sur le territoire. On va les documenter et regarder quel type de maillage peut être fait. […] L’objectif, c’est de diminuer la quantité de matières résiduelles qui va à l’enfouissement et de générer de l’activité économique. On s’inscrit dans un cadre de relance économique verte», a expliqué la conseillère en économie circulaire, Marie-Claude Bisson.

De plus, l’économie circulaire s’adresse à tous les types d’entreprises et n’implique pas uniquement la valorisation et l’échange de déchets.

«Il y a 12 stratégies d’économie circulaire. Nous ne voulions pas nous limiter uniquement à l’échange des matières résiduelles, même si c’est notre principal objectif. Nous voulons des succès et des réussites. Si nous voyons des opportunités de partage de ressources, d’énergie, de locaux, on veut que nos conseillers restent allumés là-dessus. C’est la même chose pour des projets collectifs s’ils valent la peine ou sont structurants pour le milieu», a indiqué la chargée de projet PDZA et PGMR à la MRC Robert-Cliche, Corine Tardif-Paradis.

«Pour obtenir le financement de Recyc-Québec, en plus des symbioses, vous devez démontrer que vous implanterez une ou plusieurs stratégies d’économie circulaire. Ça faisait déjà partie des critères de financement pour augmenter la maturité des initiatives au Québec», a renchéri la présidente-directrice générale de Recyc-Québec, Sonia Gagné.

Cette dernière rappelle que l’économie circulaire est peu développée au Québec et que le potentiel est très grand. Selon le premier indice de circularité du Québec, seulement 3,5% des ressources disponibles bénéficient d’une nouvelle vie. «Si nous voulons augmenter ce taux, on a besoin d’acteurs locaux qui connaissent bien leur région et leurs ressources pour déployer l’économie circulaire sur leur territoire.»

De l’intérêt

Déjà des entreprises ont manifesté un intérêt envers l’initiative, a confirmé Mme Tardif-Paradis. Par ailleurs, si elles ne trouvent pas leur bonheur dans la région, elles pourront le faire ailleurs.

«En adhérant à la plateforme de Synergie Québec, il y a une possibilité d’échanger des matières entre différentes organisations. Nous, en Chaudière-Appalaches, nous sommes la troisième synergie. Il y en a déjà une dans Montmagny-L’Islet et une autre dans Bellechasse-Etchemins. On en retrouve une en Estrie et une autre au Centre-du-Québec. Nous sommes entourés de synergies, ce sera donc possible en passant par l’intermédiaire des conseillers.»

Relance économique

De son côté, le directeur général de la MRC Robert-Cliche, Jacques Bussières, parle d’une nouvelle révolution industrielle. Cette fois-ci, le développement durable sera au cœur de son déploiement et fera partie de cette relance verte de l’économie.

«Les MRC ont l’obligation de planifier et gérer l’aménagement du territoire. Nous pouvons donc travailler simultanément sur le volet environnemental tout en diminuant notre empreinte écologique et notre facture des coûts d’enfouissement et en stimulant le développement de nouvelles entreprises et la création d’emplois.»

 

 

 

Les plus lus

Accident mortel à Joly

FAITS DIVERS. La route a fait une victime la nuit dernière dans le secteur de Saint-Janvier-de-Joly. Pour une raison inconnue, un automobiliste a fait une violente sortie de route sur l’autoroute 20 Est (kilomètres 273) qui lui a coûté la vie.

La maison du quai deviendra musée

PATRIMOINE. Depuis le début du 20e siècle, la petite maison du quai de Lotbinière a été au cœur de la vie de la municipalité et, avec les années, a été déplacée à plusieurs reprises. En 2020, après avoir passé plus de 50 ans au 21, chemin de la Vieille-Église, elle était menacée de démolition. Ses nouveaux propriétaires l’ont cédée à la Corporation d’aide au développement économique et familial (C...

Deuxième dose : les Québécois pourront devancer leur rendez-vous à partir du mois prochain

SANTÉ. Lors d'une mêlée de presse à l'Assemblée nationale, le ministre de la Santé du Québec, Christian Dubé, a fait une mise à jour jeudi sur la campagne de vaccination. À cette occasion, il a notamment annoncé que les Québécois pourront devancer leur rendez-vous afin d'obtenir une deuxième dose d'un vaccin contre la COVID-19 à partir de juin.

Ode à la bienveillance envers les aînés

COMMUNAUTÉ. Le 15 juin, ce sera la Journée mondiale de lutte à la maltraitance des personnes aînées. Afin de souligner cette journée, plusieurs intervenants de la Chaudière-Appalaches ont uni leurs forces pour proposer une formule qui mettra plutôt l’accent sur un message positif.

COVID-19 : encore des données encourageantes, mais deux décès supplémentaires enregistrés dans la région

SANTÉ. Dans son plus récent bilan sur la situation, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé lundi que seulement 50 nouveaux cas de COVID-19 avaient été découverts dans la région au cours des 24 dernières heures. Toutefois, l'organisation a également indiqué que deux autres personnes demeurant en Chaudière-Appalaches ont perdu leur combat contr...

Lotbinière passera en zone orange le 31 mai

SANTÉ. L’amélioration de la situation sanitaire au Québec fait en sorte que le gouvernement pourra aller de l’avant avec les premières phases du déconfinement qui s’amorceront vendredi et lundi. C’est ce qu’a indiqué le premier ministre du Québec, François Legault, lors de son point de presse hebdomadaire sur l’état de situation de la pandémie de COVID-19 au Québec.

Site de vaccination temporaire à Saint-Apollinaire

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé l’ouverture d’un centre temporaire de vaccination contre la COVID-19 au 83, rue Boucher, à Saint-Apollinaire les 28, 29 et 30 mai.