La directrice régionale de santé publique, la Dre Liliana Romero. CRÉDIT : COURTOISIE - CISSS-CA

La troisième vague de la pandémie de COVID-19 frappe bel et bien Chaudière-Appalaches, a confirmé la directrice régionale de santé publique de la Chaudière-Appalaches, la Dre Liliana Romero, lors d’une entrevue avec le Journal ce 31 mars. La région est toutefois divisée en deux zones, l’une sous contrôle, l’autre dans une situation critique.

Par Aude Malaret - collaboration spéciale

«Ça évolue très vite», a fait savoir la Dre Romero au sujet de la situation épidémiologique en Chaudière-Appalaches. Très contagieux, les variants gagnent rapidement du terrain.  

«Hier, 40 % des cas étaient dus à des variants, 50 % aujourd’hui. Une personne sur deux déclarées COVID positives est un cas de variant», précise-t-elle.

Si la troisième vague est bien là, «on se sait pas quelle ampleur ça va prendre. Ça va dépendre beaucoup des comportements de la population».

La région divisées en deux zones

Deux situations bien différentes sont constatées par la directrice régionale de santé publique de la Chaudière-Appalaches. Dans chacune des zones, les comportements face aux mesures sanitaires sont à l’origine d’évolutions opposées.

Dans les secteurs de Lotbinière, Chutes-de-la-Chaudière, Desjardins et Bellechasse, la situation est «bien contrôlée», indique la Dre Romero.

Dans les secteurs de Beauce-Sartigan et Robert-Cliche, «le taux d’incidence du virus est très élevé», précise-t-elle, et dépasse même le taux d’incidence de Laval ou de Montréal. D’ailleurs, 50 % des éclosions ont été identifiées en Beauce-Sartigan.

D’après les enquêtes de la Santé publique, «les gestes très simples, tels que le lavage des mains, le port du masque ou la distanciation, ne sont pas respectés», ce qui expliquerait notamment la propagation du virus dans ces territoires.

Malgré ces disparités observables dans la région, il ne serait pas souhaitable que les mesures sanitaires s’appliquent différemment en Chaudière-Appalaches, estime la Dre Romero.

«Il y a beaucoup de circulation à l’intérieur de la région. Il serait très difficile de faire un découpage territorial», explique-t-elle.

«La Santé publique contribue aux efforts pour ralentir la propagation, mais il faut aussi que la population contribue à combattre la pandémie. C’est un travail de collaboration», souligne-t-elle.

Limiter les contacts pour freiner la propagation

La directrice régionale de santé publique de la Chaudière-Appalaches admet que maintenir la région en zone orange va être un défi, l’objectif étant de permettre aux restaurants et aux commerces de rester ouverts, tout en faisant preuve d’une grande prudence.

Pour le moment, l’augmentation des cas n’a pas eu de répercussion sur la situation dans les hôpitaux de la région. «Il y a une stabilité des hospitalisations et des décès», observe-t-elle.

À l’approche du long congé de Pâques, la situation pourrait rapidement s’aggraver, «surtout si les gens décident de se rassembler et de rencontrer leurs proches». C’est pourquoi la directrice régionale de santé publique demande à chacun de «rester avec les personnes qui habitent chez vous» et de «respecter la bulle familiale en fêtant Pâques sans se rassembler». «Nous sommes dans une situation où il faut vraiment limiter les contacts le plus possible», conclut la Dre Romero.

Les plus lus

COVID-19 : Lotbinière repasse en zone rouge

SANTÉ. Comme toutes les autres MRC de la Chaudière-Appalaches, la MRC de Lotbinière passera demain à 20h en zone rouge et ses citoyens devront respecter des mesures supplémentaires. Cependant, les Lotbiniérois ne se voient pas imposer le reconfinement strict qui entrera aussi en vigueur jeudi à 20h dans la communauté métropolitaine de Québec, incluant Lévis, ainsi que dans la région de Gatineau.

Nouveau maire à Saint-Patrice-de-Beaurivage

POLITIQUE. Saint-Patrice-de-Beaurivage a un nouveau maire depuis quelques jours. Samuel Boudreault a été élu à huis clos par les conseillers à l’occasion d’un vote secret.

La MRC de Lotbinière passe au rouge foncé

SANTÉ. Le premier ministre du Québec, François Legault a annoncé, lors de son point de presse du 13 avril, que les mesures spéciales d’urgence seront prolongées jusqu’au 25 avril et s’appliqueront dorénavant à l’ensemble de la Chaudière-Appalaches y compris la MRC de Lotbinière, dès demain, à 20h.

Un deuxième spectacle de danse mobile à Saint-Apollinaire

DANSE. Il y a un an, le Québec venait tout juste de déclarer l’état d’urgence sanitaire et les mesures de confinement s’additionnaient de jour en jour. Pour amener un peu de joie dans le cœur des Apollinairois, la propriétaire du Studio de danse Hypnose, Nataly Lemay, avait pris l’initiative d’organiser un spectacle de danse mobile dans les rues de la municipalité. Un an plus tard, elle récidive e...

COVID-19 : Lotbinière évite le reconfinement

PANDÉMIE. La MRC de Lotbinière ne fait pas partie des cinq MRC de la Chaudière-Appalaches où un confinement strict comme à Lévis sera en vigueur dès demain à 20h. Par voie de communiqué, le gouvernement du Québec a annoncé dimanche que les citoyens des MRC de Bellechasse, de La Nouvelle-Beauce (région de Sainte-Marie), des Etchemins, de Beauce-Sartigan (région de Saint-Georges) et Robert-Cliche (r...

COVID-19 : vers un resserrement des mesures dans la région?

PANDÉMIE. Face à l'importante augmentation du nombre de nouveaux cas de COVID-19 constatée en Beauce au cours des dernières semaines, le gouvernement provincial envisage de resserrer les mesures sanitaires en vigueur dans la région afin de freiner la propagation du coronavirus. C'est notamment que ce qu'a indiqué le premier ministre du Québec, François Legault, lors d'une mise à jour sur la situat...

Les écoles du CSSBE fermées la semaine prochaine

SANTÉ. En raison de la propagation de la COVID-19 et de l’augmentation importante des cas dans le secteur du Centre de services scolaire de la Beauce-Etchemin (CSSBE), la direction régionale de la santé publique a exigé la fermeture des établissements scolaires sous sa responsabilité.

L’École Beaurivage se mobilise pour Leucan

COMMUNAUTÉ. Le 10 mai prochain, 90 élèves de la 5e année à la 5e secondaire et membres du personnel de l’École Beaurivage de Saint-Agapit passeront sous le rasoir et les ciseaux du Défi Têtes rasées. Leur objectif est ambitieux, mais ils sont en bonne voie de le réaliser. La journée du Défi, ils souhaitent remettre un chèque de 40 000 $ à Leucan.

COVID-19 : autre bond des nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), 142 résidents de la région ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient contracté la COVID-19. Il s'agit de la quatrième journée consécutive où plus de 100 nouveaux cas sont enregistrés en Chaudière-Appalaches.