(Crédit photo : Capture d’écran)

SANTÉ. Le premier ministre du Québec, accompagné du ministre de la Santé, Christian Dubé et du directeur national de la santé publique, Dr Horacio Arruda, a fait le point, le 23 février, sur le début de la campagne de vaccination dans la population. Elle commencera la semaine prochaine pour les personnes âgées de 85 ans et plus.

«Je suis ici pour annoncer une grande nouvelle attendue depuis longtemps», a déclaré François Legault. Ainsi, dès jeudi, ceux qui sont nés en 1936 ou avant pourront planifier un rendez-vous sur le site Internet quebec.ca/vaccincovid ou par téléphone au 1877 644-4545 .

En raison de la situation épidémiologique, la clientèle de la grande région de Montréal sera priorisée dans la première semaine. Cependant, tous les Québécois de 85 ans et plus pourront prendre leur rendez-vous à partir de jeudi. Cette première phase de la vaccination à grande échelle devrait s’échelonner sur deux semaines, précise le ministre de la Santé, Christian Dubé.

Une fois cette phase terminée, la vaccination dans les autres groupes de la population se poursuivra allant des 80 ans et plus aux 60 ans et plus et au reste de la population. Par ailleurs, un état de l’évolution de la campagne sera fait régulièrement. «Toutes les semaines, nous vous informerons d’où nous sommes rendus et nous donnerons nos priorités pour les deux semaines à venir», a indiqué Christian Dubé.

Le ministre de la Santé a bon espoir que tous les Québécois qui voudront être vaccinés pourront l’être d’ici le mois de septembre. «Pourvu que nous ayons les vaccins», a-t-il spécifié, rappelant que le Québec dépend d'Ottawa à ce chapitre. Cependant, le Québec a les ressources nécessaires pour que la campagne se déroule rondement. Au plus fort de la vaccination contre l’influenza, en novembre, 250 000 personnes étaient vaccinées chaque semaine.

Un bémol

Malgré l’espoir qu’amène le début de la campagne massive de vaccination, François Legault ne crie pas victoire tout de suite. Les prochaines semaines seront très importantes selon lui puisque la première dose de vaccin n’atteint son plein effet que trois semaines après l’injection.

De plus, l’arrivée des différents variants, plus contagieux, pourrait tirer vers le haut la courbe de la propagation. C’est pour cette raison, entre autres, qu’un très petit nombre d’activités ont été autorisées pendant la relâche scolaire. Les théâtres, les gymnases, les lieux de culte ne sont pas des foyers plus importants de propagation. Cependant, M. Legault souhaitait offrir quelques options au plus grand nombre de familles. Selon l’évolution de la courbe, d’autres assouplissements pourraient être faits après la semaine de relâche.

Semaine de relâche

Le premier ministre a profité de sa tribune pour faire quelques rappels à l’occasion de la semaine de relâche. «C’est l’une de nos grandes inquiétudes. La semaine prochaine ce sera un gros test. Il ne faut pas qu’il arrive ce qui est arrivé pendant le temps des Fêtes.»

La semaine devra se passer à l’intérieur de sa bulle familiale. Les rassemblements dans les maisons ou les chalets ne sont toujours pas permis et il ajoute que les grands-parents ne doivent pas garder leurs petits enfants puisqu’ils font partie des clientèles à risque de complications.

 

 

 

Les plus lus

COVID-19 : les nouveaux cas continuent de grimper en Beauce

Les données des 24 dernières heures concernant la COVID-19 recensent 57 nouveaux cas infectés en Chaudière-Appalaches, dont 38 proviennent de la région de la Beauce, ce 13 février. Un résident de la Chaudière-Appalaches a également perdu la vie en raison de la maladie hier.

Le jardinier de Leclercville

SOCIÉTÉ. Jardinier amateur, Laval Labbé s’est découvert sur le tard une passion pour l’horticulture. Depuis 10 ans, il cultive minutieusement et prend soin des fleurs ainsi que des plantes qui peuplent la cour arrière de sa résidence de la route 226, à Leclercville. Lorsque les beaux jours reviendront dans quelques semaines, il se mettra de nouveau à la tâche pour faire revivre Les jardins au refr...

Maison rasée par les flammes à Saint-Apollinaire

FAITS DIVERS. Une résidence de Saint-Apollinaire a complètement été rasée par les flammes dans la soirée du 15 février.

Une retraite bien méritée

SOCIÉTÉ. À 60 ans, Robert Leclerc, a connu une carrière bien remplie. Après 40 ans de service pour le même employeur (d’Ambulance Benoît Desrochers à Paraxion), l’ambulancier a pris officiellement sa retraite le 31 décembre dernier.

Saint-Agapit aura sa nouvelle caserne

SÉCURITÉ. Après 20 ans d’attente, les pompiers de Saint-Agapit pourront finalement déménager dans des locaux adaptés à leurs besoins. La construction de la nouvelle caserne a été confirmée le 17 février avec l’octroi d’une subvention de 2,2 M$ du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation à la municipalité de Saint-Agapit pour la concrétisation de ce projet évalué à plus de 3 M$.

COVID-19 : encore peu de nouveaux cas découverts en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Seulement 14 personnes demeurant dans la région ont appris jeudi qu'ils avaient contracté la COVID-19, selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie préparé par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA).

COVID-19 : 50 nouveaux cas et 2 décès supplémentaires dans la région

Le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) est sensiblement similaire à celui publié hier. 50 résidents de la région ont appris samedi qu'ils avaient contracté la COVID-19 tandis que les décès de deux autres personnes des suites d'une infection au coronavirus ont été annoncés, pour une autre journée consé...

Un projet de CPE à Val-Alain

FAMILLE. Devant une problématique de disponibilité de places en garderie, la municipalité de Val-Alain a décidé de prendre le taureau par les cornes. Elle a récemment déposé au ministère de la Famille une demande pour obtenir 29 des 105 nouvelles places subventionnées accordées à la MRC de Lotbinière à l’automne dernier.

COVID-19 : importante baisse des nouveaux cas, mais deux autres décès enregistrés

Seulement 15 résidents de la région ont appris hier qu'ils avaient contracté la COVID-19, selon le plus récent bilan sur la pandémie publié par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA). Cependant, comme depuis quelques jours, l'organisation a annoncé que deux autres personnes demeurant en Chaudière-Appalaches ont perdu leur combat contre la maladie.

COVID-19 : 57 nouveaux cas et 2 autres décès dans la région

SANTÉ. Selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) sur l'évolution de la pandémie, 57 résidents de la région ont appris hier qu'ils avaient contracté la COVID-19. De plus, deux autres personnes demeurant en Chaudière-Appalaches ont dernièrement perdu leur combat contre la maladie.