(Crédit photo : Gilles Boutin – Archives)

SOCIÉTÉ. Les 17 cols blancs et cols bleus de Saint-Apollinaire ont rejeté à l’unanimité les dernières offres patronales. Par un vote secret tenu le 22 février, les membres du Syndicat des salariés municipaux de Chaudière-Appalaches - CSD se sont prononcés à 100 % contre la proposition de la municipalité.

Pourtant, mentionne le conseiller syndical au soutien à la CSD, Christian Voyer, les deux parties en étaient venues à une entente de principe le 23 novembre dernier. Elle comprenait notamment la modification de l’horaire des cols blancs pour permettre une meilleure conciliation travail-famille, l’ajout d’un jour férié à la troisième année de la convention collective et l’ajout d’un congé mobile supplémentaire. Cependant, le conseil municipal a rejeté cette proposition la semaine suivante.

Ces trois éléments, a-t-il ajouté, ont été retirés de la nouvelle offre présentée au syndicat le 8 janvier dernier et représentent les points d’achoppement.

«Nous ne sommes pas loin [d’une entente]. Ce serait dommage d’en arriver à des solutions drastiques. On n’a pas l’impression d’être écouté et considéré par le conseil municipal. À la table des négociations, il y avait une bonne écoute entre la directrice générale et son porte-parole», a noté M. Voyer.

Le 5 octobre dernier, les syndiqués s’étaient prononcés à 91 % en faveur d’un vote de grève. Pour le moment, précise M. Voyer, l’option n’est pas encore envisagée.

«Cela reste un outil que nous avons, mais nous ne voulons pas prendre la population en otage. La prochaine étape sera de retourner devant le conciliateur pour voir comment il pourra rapprocher les partis. Il y a une autre option que nous considérons aussi soit de demander l’arbitrage. Ce serait un arbitre qui viendrait trancher sur nos conditions. Nous évaluons les deux options», a poursuivi M. Voyer. Le syndicat décidera dans les prochaines semaines quelle option il privilégie.

Du côté de la Municipalité, le maire Bernard Ouellet a mentionné qu'il réagira au cours des prochains jours. Rappelons que les employés de Saint-Apollinaire sont sans contrat de travail depuis le 31 décembre 2019.

 

 

Les plus lus

COVID-19 : les nouveaux cas continuent de grimper en Beauce

Les données des 24 dernières heures concernant la COVID-19 recensent 57 nouveaux cas infectés en Chaudière-Appalaches, dont 38 proviennent de la région de la Beauce, ce 13 février. Un résident de la Chaudière-Appalaches a également perdu la vie en raison de la maladie hier.

Le jardinier de Leclercville

SOCIÉTÉ. Jardinier amateur, Laval Labbé s’est découvert sur le tard une passion pour l’horticulture. Depuis 10 ans, il cultive minutieusement et prend soin des fleurs ainsi que des plantes qui peuplent la cour arrière de sa résidence de la route 226, à Leclercville. Lorsque les beaux jours reviendront dans quelques semaines, il se mettra de nouveau à la tâche pour faire revivre Les jardins au refr...

Maison rasée par les flammes à Saint-Apollinaire

FAITS DIVERS. Une résidence de Saint-Apollinaire a complètement été rasée par les flammes dans la soirée du 15 février.

Une retraite bien méritée

SOCIÉTÉ. À 60 ans, Robert Leclerc, a connu une carrière bien remplie. Après 40 ans de service pour le même employeur (d’Ambulance Benoît Desrochers à Paraxion), l’ambulancier a pris officiellement sa retraite le 31 décembre dernier.

Saint-Agapit aura sa nouvelle caserne

SÉCURITÉ. Après 20 ans d’attente, les pompiers de Saint-Agapit pourront finalement déménager dans des locaux adaptés à leurs besoins. La construction de la nouvelle caserne a été confirmée le 17 février avec l’octroi d’une subvention de 2,2 M$ du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation à la municipalité de Saint-Agapit pour la concrétisation de ce projet évalué à plus de 3 M$.

COVID-19 : encore peu de nouveaux cas découverts en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Seulement 14 personnes demeurant dans la région ont appris jeudi qu'ils avaient contracté la COVID-19, selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie préparé par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA).

COVID-19 : 50 nouveaux cas et 2 décès supplémentaires dans la région

Le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) est sensiblement similaire à celui publié hier. 50 résidents de la région ont appris samedi qu'ils avaient contracté la COVID-19 tandis que les décès de deux autres personnes des suites d'une infection au coronavirus ont été annoncés, pour une autre journée consé...

Un projet de CPE à Val-Alain

FAMILLE. Devant une problématique de disponibilité de places en garderie, la municipalité de Val-Alain a décidé de prendre le taureau par les cornes. Elle a récemment déposé au ministère de la Famille une demande pour obtenir 29 des 105 nouvelles places subventionnées accordées à la MRC de Lotbinière à l’automne dernier.

COVID-19 : importante baisse des nouveaux cas, mais deux autres décès enregistrés

Seulement 15 résidents de la région ont appris hier qu'ils avaient contracté la COVID-19, selon le plus récent bilan sur la pandémie publié par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA). Cependant, comme depuis quelques jours, l'organisation a annoncé que deux autres personnes demeurant en Chaudière-Appalaches ont perdu leur combat contre la maladie.

COVID-19 : 57 nouveaux cas et 2 autres décès dans la région

SANTÉ. Selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) sur l'évolution de la pandémie, 57 résidents de la région ont appris hier qu'ils avaient contracté la COVID-19. De plus, deux autres personnes demeurant en Chaudière-Appalaches ont dernièrement perdu leur combat contre la maladie.