(Crédit photo : Mélanie Labrecque)

POLITIQUE. Alors que l’année 2021 en sera une électorale, les élus municipaux devront tout de même mener plusieurs dossiers régionaux à terme. Le transport, le développement économique et l’implantation de la collecte des matières putrescibles ne sont que quelques-uns des dossiers qui occuperont la MRC de Lotbinière dans les prochains mois.

Par ailleurs, l’implantation du département de développement économique de la MRC de Lotbinière avait débuté en 2020. L’arrivée de la crise de la COVID-19 a quelque peu bousculé son implantation. «Nous avons été très fonctionnels, plus que nos attentes, même si nous n’avons pas pu terminer complètement l’implantation. La COVID a fait en sorte que nos trois ressources dédiées au développement ont eu beaucoup de travail pour acheminer l’aide des gouvernements […] aux entreprises», a expliqué le préfet de la MRC de Lotbinière, Normand Côté.

D’ailleurs, le préfet se réjouit de voir que le gouvernement reconnaît l’importance des MRC comme gouvernement de proximité. Dans la dernière mise à jour économique, rappelle M. Côté, les MRC ont vu l’aide financière accordée au développement économique bonifiée. En cinq ans, la MRC de Lotbinière recevra 900 000 $. «L’objectif, avec cette annonce, c’est qu’on soit mieux outillé pour donner de meilleurs services aux entreprises.»

La MRC souhaite également poursuivre les discussions afin de faire de son bâtiment de Laurier-Station un lieu multiservice qui regroupera, en collaboration avec les différents organismes de la région, plusieurs ressources sous un même toit : développement économique, immigration, francisation, emploi, etc.

Transport collectif

Par ailleurs, afin de poursuivre le développement économique, inciter des jeunes à poursuivre leur cheminement scolaire au Centre d’études collégiales de Lotbinière et de favoriser l’arrivée d’immigrants sur le territoire, l’offre de transport en commun devra être améliorée. La MRC de Lotbinière poursuivra en 2021 des discussions entamées avec la Société de transport de Lévis (STLévis) afin de voir de quelle façon la desserte du territoire pourrait s’arrimer avec le transport collectif lévisien.

La MRC, a indiqué M. Côté, dispose d’un budget pour engager une ressource qui élaborera et évaluera différents scénarios. «Nous pourrions, par exemple, avoir des points de repli à Saint-Nicolas ou Saint-Étienne, au lieu de traverser les ponts ou de faire venir la STLévis à Saint-Apollinaire. […] L’objectif est d’entrer dans les municipalités, de créer du transport, pas seulement un ou deux départs le matin et le soir.»

À ce propos, Normand Côté salue l’ouverture de la STLévis sur la question. «Les discussions nous permettent d’envisager que tout est possible. […] Le travail que nous aurons à faire sera d’évaluer ces possibilités de même que les coûts que cela engendrerait.»

L’idée d’un laissez-passer commun est également envisagée afin de réduire les coûts d’utilisation pour les usagers de la MRC de Lotbinière.

Collecte des matières compostables

Dans la première moitié de 2021, la MRC de Lotbinière devrait finaliser l’implantation de la collecte des matières putrescibles. L’accueil dans la population et chez les élus est très positif.

«Toutes les municipalités ont répondu positivement. Certaines couvriront 100 % des adresses, d’autres, seulement où il y a une concentration de la population, mais on sent la volonté d’offrir un service complet», a indiqué M. Côté.

La construction de la plateforme de compostage à Saint-Flavien devrait également être complétée dans cette première portion de l’année.

D’autres dossiers

En 2021, la MRC de Lotbinière travaillera également à concrétisation de l’aire protégée dans la forêt seigneuriale de même qu’à sa valorisation. Les différents utilisateurs : chasseurs, acériculteurs, élus de même que les Amis de la Forêt seigneuriale Joly de Lotbinière devraient participer aux discussions.

S’ajoute la préservation du patrimoine bâti et le développement touristique avec le projet Nous sommes Lotbinière. De plus, les élus souhaitent terminer les travaux pour le renouvellement de la politique MADA-Famille avant les prochaines élections, en novembre prochain.

 

 

 

 

Les plus lus

COVID-19 : début de la vaccination en Chaudière-Appalaches

Le premier vaccin contre la COVID-19 dans la région de la Chaudière-Appalaches a été administré le 23 décembre au CHSLD Paul-Gilbert à Lévis. Une trentaine de résidents du CHSLD, où une éclosion est en cours, seront vaccinés aujourd’hui.

COVID-19 : encore près de 100 nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Pour une deuxième journée consécutive, près de 100 nouveaux cas d'infection au coronavirus, soit 93, ont été découverts dimanche en Chaudière-Appalaches. Cependant, selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie publié par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), la COVID-19 n'a pas provoqué de nouveaux décès dans la région.

COVID-19 : l’état de la situation en Chaudière-Appalaches

Selon les plus récentes données compilées au cours des dernières 24 heures concernant la COVID-19, 96 nouveaux cas infectés ont été découverts en Chaudière-Appalaches, ce 28 décembre. Depuis le 24 décembre, ce sont 343 nouveaux cas et 10 décès reliés à la maladie qui ont été constatés sur le territoire.

Un village de Noël au pied de six sapins

COMMUNAUTÉ. La période des Fêtes est toujours attendue avec impatience par Bernard Breton. Chaque année, depuis près de 25 ans, son cœur d’enfant s’exprime par la création d’un village de Noël dans sa résidence de Saint-Agapit. Avec le temps, il y a ajouté de plus en plus de maisonnettes, dont certaines pièces faites à la main. Tant et si bien qu’aujourd’hui, le village ne se trouve plus sous le s...

COVID-19 : nouveaux sommets de nouveaux cas

SANTÉ. Que ce soit en Chaudière-Appalaches ou à l'échelle de la province, les records de nouveaux cas quotidiens de COVID-19 confirmés ont été battus hier, selon les données dévoilées jeudi par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec.

COVID-19 : mise à jour de la situation après deux jours de relâche

En raison des jours fériés du temps des Fêtes, Québec a fait relâche de ses bilans quotidiens de la situation de la COVID-19 dans la province les 25 et 26 décembre. Ce sont 6 783 nouveaux cas qui ont été découverts entre le 24 et le 26 décembre derniers.

Services en ligne : une partie de la population laissée pour compte

SOCIÉTÉ. Depuis le mois de mars, les gouvernements, plusieurs entreprises et institutions financières ont mis en place des services en ligne afin d’éviter les contacts qui pourraient contribuer à la propagation de la COVID-19. Cependant, aussi utiles soient-ils, ils contribuent à isoler une partie plus vulnérable de la population.

COVID-19 : quatre autres résidents de la Chaudière-Appalaches succombent

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé, mercredi, que quatre autres résidents de la région ont dernièrement perdu leur combat contre le coronavirus. De plus, pour une quatrième journée consécutive, près de 100 personnes demeurant en Chaudière-Appalaches ont appris qu'ils avaient contracté la COVID-19, selon le plus récent bilan du CISS...

Décès de l’ancien député Jean-Guy Paré

POLITIQUE. L’ancien député de Lotbinière à l’Assemblée nationale, Jean-Guy Paré, est décédé le 26 décembre dernier à l'âge de 73 ans. M. Paré avait représenté le Parti québécois de 1994 à 2003.

COVID-19 : 134 nouveaux cas découverts et 1 décès supplémentaire en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Selon les plus récentes données dévoilées par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) du Québec portant sur l'évolution de la pandémie de COVID-19 dans la province, 134 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris hier qu'ils avaient été infectés par le nouveau coronavirus. De plus, la maladie a dernièrement emporté une autre personne demeurant dans la région.