(Crédit photo : Capture d'écran)

Accompagné de Richard Massé, conseiller médical stratégique à la direction générale de la santé publique, Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation du Québec, a fait le point sur le réseau de l’éducation dans le contexte de la pandémie, le 8 janvier, à la suite de l’annonce du nouveau confinement. Outils, tutorat, mesures sanitaires, modification de la pondération des bulletins, qualité de l’air et l’annulation des épreuves ministérielles ont été les sujets abordés.

«Nous allons annuler la passation des examens ministériels […] puisque c’est une année exceptionnelle. On va annuler ces épreuves et rendre disponibles d’ici la fin janvier, les documents qui ont été demandés par les enseignants qui regroupent les incontournables, les savoirs essentiels qui doivent être enseignés pour que les jeunes finissent leur année scolaire et qu’ils commencent l’an prochain avec confiance», a annoncé Jean-François Roberge lors du point de presse.

Comme présenté à l’automne, l’année scolaire sera divisée en deux étapes. Le premier bulletin qui était prévu pour le 22 janvier a été reporté, au besoin, au 5 février en raison du contexte de l’automne dernier et de la pause des Fêtes. Également, le ministre de l’Éducation a annoncé que la pondération des deux bulletins changera, ainsi le premier verra sa pondération diminuer et le deuxième augmenter. Cette mesure permettra de donner la chance aux élèves qui ont moins bien performé à l’automne de se rattraper et réussir leur année scolaire.

«On va être exigeant cette année, comme on l’est toujours, on ne veut pas faire de nivellement vers le bas, mais on doit aussi être bien veillant», a-t-il assuré.

Du tutorat, une plateforme mobile et un accès à la technologie

Pour venir en aide aux élèves en difficulté, le ministère de l’Éducation fera appel au personnel volontaire des centres de services scolaires, aux retraités de l’éducation ainsi qu’aux étudiants collégiaux et universitaires via la plateforme Répondez présent. Des élèves ciblés par leur enseignant bénéficieront donc de programmes de tutorat dès la fin janvier. Aussi, des forums pédagogiques en ligne accessibles aux élèves seront mis sur pied.

De plus, M. Roberge a annoncé que tous les élèves qui n’ont pas d’équipements technologiques, ordinateurs portables ou tablettes, à la maison auront accès à ces outils afin de pouvoir poursuivre adéquatement l’éducation à distance.

Par soucis concernant la santé mentale des élèves, le ministère de l’Éducation élaborera une application mobile pour ces derniers. «Une application mobile sera disponible pour que nos jeunes aient accès à de nombreuses ressources et aussi à des témoignages, des vidéos, du clavardage en direct pour briser l’isolement et aider nos jeunes à passer au travers de cette période stressante», a mentionné Jean-François Roberge.

Qualité de l’air et mesures sanitaires plus strictes

Le ministre de l’Éducation a rappelé les mesures sanitaires additionnelles dans les écoles annoncées plus tôt par le premier ministre, François Legault, ainsi le port du couvre-visage sera obligatoire en classe pour élèves de 5e et 6e années du primaire. Pour les élèves des 1er et 2e cycles du primaire, le masque sera obligatoire lors de leurs déplacements à l’intérieur, dans les aires communes et dans les transports scolaires. Cependant, le masque ne sera pas obligatoire à l’extérieur.

Quant à eux, les élèves du secondaire, de la formation professionnelle et de la formation générale des adultes se verront remettre deux masques de procédures par jour et devront les porter également en classe.

Jean-François Roberge a dévoilé les résultats d’un rapport sur la ventilation dans les écoles mené à la fin de l’année dernière. 1 369 classes réparties dans 330 écoles ont été testées chacune trois fois afin déterminer la moyenne de quantité de CO2 dans l’air. Selon les exigences du réseau scolaire, les classes doivent obtenir des résultats en deçà de 1000 ppm de CO2.

Le rapport a conclu qu’en moyenne 804 ppm de CO2 se retrouvent dans l’air de ces locaux et que seulement 3 % des locaux testés présentaient des problèmes de qualité de l’air. M. Roberge a assuré que toutes les classes des établissements scolaires du réseau seront testées afin d’assurer la sécurité des élèves à la suite d’une recommandation de la Santé publique.

Les plus lus

COVID-19 : l’état de la situation en Chaudière-Appalaches

Selon les plus récentes données compilées au cours des dernières 24 heures concernant la COVID-19, 96 nouveaux cas infectés ont été découverts en Chaudière-Appalaches, ce 28 décembre. Depuis le 24 décembre, ce sont 343 nouveaux cas et 10 décès reliés à la maladie qui ont été constatés sur le territoire.

COVID-19 : mise à jour de la situation après deux jours de relâche

En raison des jours fériés du temps des Fêtes, Québec a fait relâche de ses bilans quotidiens de la situation de la COVID-19 dans la province les 25 et 26 décembre. Ce sont 6 783 nouveaux cas qui ont été découverts entre le 24 et le 26 décembre derniers.

Décès de l’ancien député Jean-Guy Paré

POLITIQUE. L’ancien député de Lotbinière à l’Assemblée nationale, Jean-Guy Paré, est décédé le 26 décembre dernier à l'âge de 73 ans. M. Paré avait représenté le Parti québécois de 1994 à 2003.

COVID-19 : hausse importante des nouveaux cas dans la région

Selon le bilan des données des 24 dernières heures concernant la situation de la COVID-19, 178 nouveaux cas infectés au coronavirus ont été décelés en Chaudière-Appalaches et 4 nouveaux décès reliés à la maladie ont malheureusement été enregistrés, ce 5 janvier.

Garage détruit par les flammes

FAITS DIVERS. Un garage résidentiel situé à Laurier-Station a complètement été détruit par les flammes dans l’après-midi du 20 janvier.

COVID-19 : 8 autres résidents de la région emportés par la maladie

SANTÉ. Selon les plus récentes données publiées par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS) portant sur l'évolution de la pandémie de COVID-19, huit autres résidents de la Chaudière-Appalaches ont succombé des suites d'une infection au nouveau coronavirus au cours des trois derniers jours.

COVID-19 : 134 nouveaux cas découverts et 1 décès supplémentaire en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Selon les plus récentes données dévoilées par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) du Québec portant sur l'évolution de la pandémie de COVID-19 dans la province, 134 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris hier qu'ils avaient été infectés par le nouveau coronavirus. De plus, la maladie a dernièrement emporté une autre personne demeurant dans la région.

COVID-19 : 127 nouveaux cas et 1 décès supplémentaire en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Selon le plus bilan portant sur l'évolution de la pandémie de COVID-19 au Québec publié par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS) le 4 janvier, 127 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris le 3 janvier qu'ils avaient contracté la COVID-19. De plus, un autre décès provoqué par la maladie a été enregistré dans la région.

COVID-19 : la nouvelle variante détectée au Québec

Les données des 24 dernières heures concernant la COVID-19 au Québec rapportent 109 nouveaux cas et 3 décès supplémentaires en Chaudière-Appalaches, ce 29 décembre. Une première personne au Québec a été infectée par la nouvelle souche de la COVID-19,

Poussières noires : Saint-Flavien veut la création d’un comité intersectoriel

POLITIQUE. La municipalité de Saint-Flavien veut faire la lumière sur les épisodes de poussières noires survenues dans les derniers mois sur son territoire et à Laurier-Station. Elle a fait savoir, le 11 janvier, qu’elle souhaitait la création d’un comité intersectoriel qui réunirait les différents intervenants impliqués.